Deuxième jour à Angkor sur des vélos pas comme les autres…

Deuxième jour au temple avec un autre moyen de locomotion cette fois ! Fini le tuk-tuk (du moins pour aujourd’hui), nous louons des vélos.  Pour un dollar, nous avons un magnifique vélo, une bouteille d’eau, un cadenas et une carte pour la journée. Mon vélo est beau comme une harley davidson. Il ne me manque plus que les pompons et le manteau de cuir et la ressemblance serait troublante… Oui j’ai les poignets au niveau des oreilles. Bien sûr, il n’y a que le mien qui est comme ça. Evidemment. Sinon, ce n’est pas drôle. Je me tape un bon fou rire les 10 premières minutes, c’est vraiment étrange ce vélo !

Petit groupe de filles à vélo : Sabine, Elena, Ju, Mymy et moi. Ça a des airs de colonie de vacances !

Une fois arrivées sur le site d’Angkor, nous nous séparons en 2 groupes : Mymy et Ju partent de leur côté se promener dans les alentours et feront les temples le lendemain. Nous filons visiter Angkor Wat et il y a du boulot : C’est le plus grand temple d’Angkor ! Angkor Wat, c’est le temple que vous pouvez voir sur le drapeau du Cambodge. C’est aussi le seul monument à apparaître sur un drapeau national, donc c’est qu’il a vachement la classe ! Angkor Wat, c’est aussi le temple le mieux conservé d’Angkor, probablement parce qu’il n’a jamais été complètement abandonné et aussi parce que les douves qui l’entoure aurait empêché la jungle de s’y implanter (Pas comme Ta Prohm… Mais au final Ta Prohm il a quand même aussi trop la classe…)

Elena a toujours son guide qui est incroyablement détaillé.

On commence par les galeries extérieures. 800 mètres de galeries, les plus grandes au monde selon son guide. C’est reparti pour un « où est Charly » version géante. Les bas-reliefs représentent principalement des batailles, des légendes,… Vishnou et Shiva n’ont plus de secret pour moi !

Cette partie de trouver Charly est quand même un peu longue, les galeries étant gigantesques. Après la 3ème, on n’en peut plus. On accélère un peu, puis nous attaquons l’intérieur du temple. Nous allons voir les 2 bibliothèques. Le guide d’Elena est assez drôle car l’auteur est assez cache dans ses propos : « La galerie là, ne vous y attardez pas ça sert à rien y’a rien à voir ; Les 2 bibliothèques on ne sait pas à quoi elles servent »,…

Ensuite, il est temps d’aller admirer la vue depuis le haut du temple. Afin d’y accéder, il faut avoir épaules et jambes couvertes. C’est parti, on sort pantalons et foulard et nous attaquons l’ascension des escaliers. Ils sont raides les escaliers. Ils sont en plein cagnard aussi… Alors non seulement, il fait 40°C à l’ombre, en plus on est au milieu de la journée, mais en plus faut être couvert de la tête au pied. Les escaliers étaient raides pour représenter la difficulté d’atteindre le royaume des dieux. Ben on l’aura bien sentie la difficulté. Elle nous aura bien fait perdre 2 litres d’eau en 2 minutes d’ascension ! Mais ça en vaut la peine, la vue est magnifique !! Entre les couleurs des pierres du temple, la terre rouge, la jungle environnante verte et bien sûr le ciel qui est bleu (Y’a d’autres couleurs pour un ciel ?? Non parce que ça fait déjà 2 mois et demi sans pluie, je vais commencer à m’y faire…). Dans ce sanctuaire central, on trouve également bon nombre de buddhas.

Nous passons un bon moment à admirer la vue. De là-haut, on se rend bien compte de l’harmonie et de la beauté de ce temple ! On shoote, on shoote, on shoote… mais l’air de rien on commence à avoir faim. Et il fait chaud. Très chaud. Trop chaud pour rester debout à crapahuter dans des pierres. Nous décidons donc de redescendre, d’aller nous trouver quelques fruits et d’aller nous installer dans l’herbe pour pique-niquer et faire la sieste en attendant que la chaleur passe (je vous ai dit que la vie était compliquée ?).

Après quelques emplettes (Bananes, coco et milk fruit, un fruit que je découvre ici pour la première fois), nous nous installons près des douves et dégustons nos fruits avec la vue sur Angkor Wat. C’est le week-end, donc de nombreux locaux sont là. Les enfants viennent échanger quelques mots d’anglais avec nous. Puis, c’est l’heure de la sieste. Je ne vous cache pas que c’est pas trop mal de se réveiller à l’ombre avec la vue sur Angkor…

Il est 15h. Il fait un tout petit peu moins chaud, nous décidons de retourner faire un tour à Bayon que nous avons beaucoup aimé ( et qui est tellement grand qu’il mérite bien une deuxième visite…). Puis, on reprend nos montures et on part se balader autour du Bayon. Nous nous arrêtons nous promener sur la terrasse des éléphants, un autre de nos coups de cœur de ce site. Et on continue d’errer sur le site avec nos vélos qui ont trop la classe jusqu’à ce que ce soit l’heure de rentrer : Sabine a son bus à 19h, quand faut y aller faut y aller !

En rentrant sur Siem Reap, il est déjà l’heure de dire au revoir à Elena et Sabine. Je les reverrai en Europe. D’ailleurs pour Sabine, le rendez-vous est déjà fixé, on se retrouvera à Genève pour aller boire un verre avec Léa, rencontrée à Battambang !

Dans mon dortoir, tout le monde est parti. Je me retrouve seule avec une nouvelle arrivante : Monique, une américaine originaire des Bermudes. Elle est complètement folle^^. Au bout de 2 minutes, alors que je ne sais même pas encore comment elle s’appelle, elle me sort « I like to eat, i like to drink and i like to fuck… a lot » (non je ne vous le traduirai pas ahah). OK, enchantée, moi c’est Julie ^^. Elle va quand même me faire beaucoup rire et du coup on papote jusqu’à pas d’heure, ce qui fait qu’une fois de plus, je dors à peine. Mes nuits ressemblent plus à des siestes. Tant pis, je dormirai plus tard !

A demain !

Ju