Chuang et Vinh à Sapa

Notre guide Chuang – 27 ans, originaire du Nord du Vietnam, entre Sapa et Hanoi.

Nous avons passé 2 jours formidables avec Chuang lors d’un trek à Sapa. J’ai beaucoup aimé certaines de ses histoires, j’en ai déjà partagé quelques unes dans mon article sur le trek, en voici une autre…

Quelques minutes après notre rencontre, il nous apprend qu’il s’est marié il y a 15 jours. Alors forcément je pose la question, comment ils se sont rencontrés ?? Ils travaillent à la même agence, Vietnam Nomadtrails (oui je fais un peu de pub au passage parce que nous avons vraiment passé un moment extraordinaire). Une fille lui plaisait, une autre guide, elle avait beaucoup d’humour. Du coup, il réfléchissait à des blagues qu’il pourrait lui raconter pour la faire rire durant la journée. Un soir, il a eu le courage de lui proposer d’aller boire un verre ensemble. Il lui a commandé un mojito (vous voyez, je n’oublie aucun détail !), a attendu qu’elle ait tout bu et que ça fasse effet pour augmenter ses chances (Ce sont ses mots pas les miens). Il s’est lancé, il lui a dit « I love you ». Elle est devenue toute rouge et au bout de 2 minutes elle lui a répondu « I love you ». Du coup, il lui a demandé « Veux tu m’épouser ? »(Oui le même soir, 30 secondes après) et elle a dit oui. Emballé, c’est pesé, 3 mois après ils se sont mariés !

Il y a 2 mariages. Le premier se fait chez sa future femme. Mais sans lui. Lui, il prend une grosse et belle voiture (Encore une fois ce sont ses mots ^^) avec laquelle il part de chez ses parents pour aller la chercher durant le mariage. Il la récupère, la ramène chez lui et il y a le grand mariage chez ses parents à lui et ses parent donnent de l’argent à la famille de sa femme.

Il m’a montré les photos du mariage et m’a confié qu’il était sur un petit tabouret pour les photos pour faire la même taille que sa femme ^^.

Il nous a confié le deuxième jour qu’il pense qu’elle est enceinte… C’est tout le bonheur que nous leur souhaitons ! Il nous a aussi dit que comme il ne savait pas trop y faire avec les bébés, sa mère allait sûrement venir s’installer à la maison. Qu’après, il achèterait une grosse maison où ses parents pourraient venir s’installer avec eux.

Le premier soir, nous avons pu rencontrer Vinh, sa femme, qui était la guide de Jacqueline, une autre française, pour 3 jours. Nous lui avons demandé si elle aimait les mojitos et si elle en buvait souvent. Elle nous a dit qu’elle n’en avait bu qu’une fois. Quand on lui a demandé si elle avait apprécié, elle a compris et a foudroyé Chuang du regard^^.

Après le lycée, si tu as de très bonne notes, tu peux passer un concours, ce qu’elle a fait. Si tu l’as, le gouvernement finance tes études. Elle a donc pu se faire financer ses études de français. Comme il n’y a pas beaucoup de places de professeurs de français et que le métier d’enseignant est très mal payé ici, elle a préféré se lancer dans le métier de guide qui lui plaît énormément. En lui parlant, on sent tout de suite que c’est une femme très intelligente. Chuang nous a dit que pour ses parents, c’est sa mère qui dirigeait tout et qui tenait le porte-monnaie et que maintenant, il pensait que ça allait être pareil pour lui. Je pense que nous pouvons confirmer ^^.

Chuang nous apprend qu’il travaille  toute l’année : Ils n’ont ni vacances, ni week-end. C’est le cas pour tous les vietnamiens. Sauf dans les entreprises ou pour ce qui est gouvernemental. Sinon, ils ont une semaine de vacances pour leur nouvel an (fin janvier). Mais comme eux travaillent dans le tourisme et que c’est la moyenne saison, ils travaillent quand même… Le métier de guide doit vraiment être éreintant ! Crapahuter tous les jours dans la montagne peu importe les conditions et supporter les touristes pas toujours très sympa, ça doit être très fatigant à force !

En tout cas, ils étaient très mignons tous les deux, beaucoup de pudeur mais des sourires qui ne trompent pas ^^.

Ju May.