Le salar d’Uyuni: là où la nature a complètement pété les plombs!!

Alors le Salar… Un bus vient me récupérer à 6h du matin (grasse mat donc ! wouhou !) et c’est parti pour la douane à quelques kilomètres de là.

En faisant la queue pour mon tampon de sortie du Chili, je fais la rencontre de plusieurs français : un couple en vacances au Chili qui fait un détour par la Bolivie pour le Salar parce qu’apparemment, c’est vraiment exceptionnel, et 2 cousins : Lucas est en semestre à Valparaiso et son cousin Alexis l’a rejoint pour faire un bout de chemin. On sympathise tous (on a le temps, qu’est ce que c’est long de mettre un tampon par passeport…)

Puis on retourne dans le bus. Une heure plus tard, on arrive au milieu de nulle part. Perché à plus de 4000 m d’altitude, dans les montagnes, une cabane. C’est la douane pour entrer en Bolivie ! A l’intérieur, une table avec un monsieur et un tampon. Et un cadre avec la photo de Morales, le président bolivien. Et c’est à peu près tout. Ah si, j’oubliais, il y a un drapeau bolivien à l’entrée et voilà. C’est là que le bus nous laisse. A partir de là, on est réparti dans des 4×4, seul moyen de traverser le salar.

On se retrouve donc par agence : Surprise, je suis avec tous les français et un brésilien, Fernando. C’est parti, on est une bonne petite troupe, ça va être 3 jours sympas ! Après avoir notre tampon d’entrée pour la Bolivie (j’ai donc un tampon qui me donne le droit de rester 30 jours…. Ahah, vous verrez que ce ne sera pas assez. Bien joué pour quelqu’un qui souhaitait rester 10 jours ! Je nous refais une cambodgienne ^^), on continue de faire connaissance dans le 4×4 et tout de suite on se rend compte que…. Oui… on ne nous a pas menti, le salar d’uyuni, ça vaut son pesant de cacahuètes….

Alors en gros, tu passes la journée le nez collé contre la vitre à te dire « C’est pas possible »… La nature est devenue complètement dingue à cet endroit là… elle s’est demandée ce qu’elle pouvait faire de plus dingue et a tenté les trucs les plus fous ! Des lagunes roses, blanches,… Des montagnes de toutes les couleurs. Je ne pensais pas qu’une montagne pouvait être à la fois brune, jaune, rouge, orange, rose… eh ben si, ici c’est possible ! Lucas se fixe un objectif : Pas plus de 4 photos par jour… Il va tenir une heure ^^. Impossible à cet endroit !

Il y a également les geysers, les étendues désertiques à perte de vue où nous avons l’impression d’être seuls au monde dans notre 4×4…

Après une première journée à se baigner dans des eaux chaudes (voire bouillonnantes) dans un paysage à couper le souffle, quelques geysers, quelques lagunes et surtout pleins d’animaux (renards, vasayas, alpagas, flamands roses,…), nous arrivons à 5100 mètres pour passer notre première nuit.

Si quelqu’un est malade, il y a un autre refuge à 4700m. Heureusement, nous sommes une équipe de costauds et pas de soucis pour le 5100m. Je m’apprête donc à passer ma première nuit bien au-dessus du sommet du Mont-Blanc ! Dingue non ???

Certains ont un léger mal de crâne. Moi ça va,j’ai juste froid. Je vais louer un bon gros sac de couchage et après un bon repas et quelques minutes à observer les étoiles (on est dans le désert… le ciel y est donc incroyable, mais qu’est ce que ça caille !!!), on file se coucher (non pas de douche pour aujourd’hui !). Il est très tôt, mais on est bien mieux emmitouflés dans nos sacs.

Durant la nuit, je commets une grave erreur. J’ai très froid, je décide donc de mettre ma tête sous la couette. Ahah. Brillant. Au bout de 30 secondes, je me retrouve en train de suffoquer, j’enlève la couette… de l’air, de l’air, de l’air !!!!!!!!!!!!! A partir de là, même en bougeant le petit doigt, j’ai l’impression d’avoir fait un marathon !

Bon au milieu de la nuit, y’a aussi Alexis qui crie au secours, donc tout le monde se réveille, mais il est juste en train de faire un cauchemar ^^.

Le lendemain, après un bon ptit-déj, nous voilà reparti au milieu de nulle part. Pas de civilisation à l’horizon, paysages à couper le souffle. On enchaîne à nouveau les lagunes de toutes les couleurs,… On s’arrête à l’arbre de pierre. Il est entouré de pleins d’autres gros cailloux. Je décide d’en escalader un juste pour le plaisir ^^. La vue est à couper le souffle. Bon évidemment, je suis un peu essoufflée en arrivant en haut !

On va également visiter un ancien cimetière : Les nobles se cassaient le crâne en étant petit pour obtenir un crâne allongé. Evidemment, beaucoup ne survivaient pas à ça… Drôle d’idée quand même… Les morts étaient momifiés et installés en position fœtale, assis dans des petites maisons de pierre avec une ouverture… Donc en regardant par cette « fenêtre », on peut toujours voir les corps installés là…

Le soir on arrive dans un hôtel de sel (oui oui, on a goûté les murs, c’est bien du sel ! Bon après l’avoir fait on s’est demandé combien d’autres personnes avant nous avaient léché les murs… mais on s’est dit que c’était peut-être mieux de ne pas connaître la réponse !

Le dîner est excellent et on a même droit à une bouteille de vin ! Après la traditionnelle séance d’observation des étoiles (au frais comme d’hab), on file profiter… d’une douche chaude ! ouhouh ça fait du bien ! Et on ne tarde pas trop, le lendemain on se lève à 5h ! Direction : Le salar !! Eheh !

Le réveil pique un peu, mais on se dépêche, on ne veut pas rater le lever du soleil !

On roule 20 bonnes minutes et on arrive dans le salar… c’est impressionnant. Un désert de sel à perte de vue ! LE ciel est de plus en plus rouge…. Vite vite vite !!!!

Quand le soleil commence à se lever, hop on arrête le 4×4 et on file admirer ça ! Le soleil n’a pas encore fini de se lever que Lucas a déjà largement dépassé son quota de 4 photos par jour ! Après le lever du soleil, on repart, direction une « île »… En arrivant, on a effectivement la sensation d’être sur une île. Un petit bout de terre au milieu de cette mer de sel. On crapahute en haut : L’île est recouverte de cactus. Et du sel à perte de vue. En redescendant, c’est l’heure du petit-déjeuner ! Evidemment, nous sommes assis sur des bancs de sel et la table est en sel également. Parfait si tu veux ajouter un peu de sel à ton repas, tu n’as qu’à gratter la table, le banc, le sol,…

On continue notre traversée et on arrive au beau milieu du salar où les photos les plus folles peuvent être prises : On met le 4×4 au second plan et au premier plan on saute par au-dessus… Je suis assise au premier plan et au second plan, je porte Alexis et Lucas dans chaque main,… On s’amuse un bon moment…

Ensuite…. On continue… on arrive à la petite boutique souvenir, évidemment… Puis on arrive à la fin du désert. On s’arrête dans un petit village pour le déjeuner et ensuite on file au cimetière de train ! C’est une sorte de parc de jeux pour adultes ^^. Ca coûtait moins cher d’entasser les trains ici que de les envoyer ailleurs, donc il y a des dizaines de centaines de trains à perte de vue. Evidemment, la première idée qui nous vient à l’esprit avec Lucas, c’est de crapahuter sur tous les trains, on s’amuse comme des ptits fous !

Puis nous voilà arrivés à Uyuni ! C’est là que nos chemins se séparent malheureusement ! Eux repartent sur San Pedro. Moi je file chercher un bus pour Sucre !

Dans le bus, je rencontre Elise, une française en vadrouille pour 6 mois en Amérique du Sud. On sympathise, ça tombe bien, on va au même hostel à Sucre !

La nuit va être courte : le bus a beau être confortable, je n’arrive pas à trouver le sommeil et en plus on arrive à 4h du mat’…

C’est parti pour 2 jours à Sucre… Enfin 2 jours, c’est ce qui était prévu…

Ju

6 réflexions au sujet de « Le salar d’Uyuni: là où la nature a complètement pété les plombs!! »

  1. J’ose pas mais je la fais quand même: « Après le sel…
    Faut me pardonner après avoir imaginé tous ces paysages je perd un peu la boule

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s