La faille du 15 août à Moorea!

Avant de décider de partir pour Moorea, je m’assure une dernière fois auprès de Ralf que c’est toujours repoussé de 2 jours… Pas que je décide de partir alors que Kelly Slater est en train de surfer…

C’est bon. 2 jours minimum. Faudrait pas que ce soit plus, sinon je vais rater la compétition…

Je laisse mon gros sac et prends juste mon petit sac à dos. Ça fait du bien de voyager avec moins de 5 kilos ! Et hop, je me mets au bord de la route. Une famille s’arrête. Ils habitaient Paris et ont déménagé il y a une dizaine d’années sur Tahiti. Visiblement, ils n’ont pas l’air de trop regretter ^^. Ils me font avancer d’une dizaine de kilomètres et me laissent à un embranchement. Je devrais peut-être les croiser : Ils partent à Moorea ce soir ! Quand ils me déposent, il y a un autre auto-stoppeur… je descends, il monte !

J’attends bien 5 minutes (ouhlala…) avant qu’un autre français me récupère : Il vient d’arriver avec sa femme et ses enfants il y a 2 jours de métropole ! Ils emménagent ici définitivement : Il va à Bricorama acheter des meubles et m’avance encore de quelques kilomètres ! Je me retrouve à un rond-point où un français qui a emménagé ici il y a une dizaine d’années (décidément) me récupère 5 minutes plus tard. Il décide de m’emmener carrément à l’embarcadère bien que ce ne soit pas du tout sa route !

Après avoir fait 3 fois le tour, je trouve enfin le point de vente pour les tickets et 10 minutes après, j’embarque sur un gros bateau où les sushis ne coûtent rien (pour une fois qu’un truc ne coûte pas trop cher ici, j’aurais tort de ne pas en profiter).

Une bonne heure plus tard, je descends de ce gros bateau et file sur le bord de la route (la seule de l’île qui tourne en rond… le camping que j’ai repéré est à complètement de l’autre côté, donc que je parte dans un sens ou dans l’autre, j’arriverai au même point !) et la première voiture s’arrête. C’est un peu trop facile ici je trouve ! C’est une polynésienne qui est de Moorea, a toujours habité Moorea et n’est quasiment jamais partie de Moorea. Une vraie quoi.

La route est vraiment magnifique, elle longe le bord de la mer la plupart du temps. Il y a pire… Son frère tient… un club de plongée. Ah ben ça alors. J’aurais voulu le faire exprès que je n’aurais pas réussi.

Mais non, je ne vais pas plonger ici. Tout simplement parce qu’après Rangi et Bora, bon ça ne pourra pas être aussi bien mais surtout j’ai largement explosé mon budget !

Bon, moi je suis surtout à Moorea pour aller… nager avec les baleines. Ouais, j’aime bien faire des trucs improbables. Bon son frère aussi fait le tour des baleines. Mais l’après-midi. Moi on m’a plutôt conseillé le matin… Elle pense que c’est mieux l’après-midi comme il y a moins de bateaux. Je verrai.

Comme d’hab avec les polynésiens, elle habite bien avant le camping mais décide de m’emmener jusqu’au camping… Ils sont vraiment trop gentils ici ^^.

Hop, je trouve un dortoir à un prix dérisoire comparé au reste de la Polynésie Française. Bon, il veut être sympa en me mettant seule dans un dortoir. Dans l’idée, c’est sympa, j’ai une chambre pour moi toute seule. Le problème dans les cas là, c’est que je ne suis pas prête de rencontrer du monde.

Bon tant pis. Sur ma carte, j’ai repéré une supérette et un centre de location de scooter. Allez, c’est parti.

Après avoir posé mes affaires, je file.

Quelle déception… tout est fermé. Oui, voyez-vous c’est super cool quand on voyage de se perdre dans le temps, de ne pas savoir si on est en septembre ou en janvier, en été ou en hiver, si c’est le matin ou l’après-midi. Je vous assure, c’est vraiment chouette de perdre toute notion du temps. En revanche, on se retrouve aussi déconnecté de la réalité… Eh ouais. Il y a un détail auquel je n’ai pas prêté attention et qui va juste me ruiner ces 2 jours….

Tindin… c’est le week-end du 15 août! Youhou! Tout est fermé! Ahah! Génial non? Dommage pour mon aventure en scooter autour de l’île… Je continue d’avancer et par trouver une petite supérette ouverte. Je m’achète de quoi survivre pendant 2 jours et je continue d’avancer encore un peu pour trouver le centre de plongées du frère de celle qui m’a prise en auto-stop. C’est quand même un peu loin… Et elle a oublié de me préciser que c’est dans un hôtel, donc que je ne peux pas le voir depuis la route. C’est un détail important….

Au final, j’ai beaucoup marché, j’ai fini par trouver mais ça n’a servi à rien^^. Ahah. La bonne journée faille ! Ils sont partis en bateau et il n’y a personne au centre, tout est fermé. Au moins la plage de l’hôtel est sympa, quitte à ne rien faire autant le faire sur une plage de sable blanc face au lagon.

Le soir, c’est poisson cru au lait de coco à la paillote du coin et le lendemain…. Ahahahahhhhhhhhhhhhhh qui sait qui va nager avec les baleines ?? ^^

Ju

4 réflexions au sujet de « La faille du 15 août à Moorea! »

  1. Dis moi je me pose une question que phil se pose également et que d autres se posent….Tu as trois semaines de retard sur ton blog…. Alors pour moi tu fais tes récits (si vivants) journellement et tu ne peux les envoyer au fur et à mesure….et pour Philippe ben comment elle fait pour se souvenir avec autant de détails après trois semaines …. qui a raison ? Moi ou lui ? Ou alors peut etre une magie secrète ?
    Ou pour toujours nous tenir en haleine ‘……. J attends tjrs l île de pâques ….. Alors que tu n es peut être déjà plus ce jour en Bolivie au milieu des zèbres de Sucre….(ou en sucre???)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s