Entre Kelly, les 40 meilleurs surfeurs mondiaux, Teahupoo, le cata et le voilier… Sacrée journée!!

4h30… On se réveille. Kelly, c’est comme les baleines, c’est un excellent motivateur pour sortir du lit. On prend le petit-déj en attendant que Ralph nous dise ce qu’il en est. 5h, il y a eu le comité, c’est bon ça démarre aujourd’hui. En revanche, ils ne savent pas à quelle heure. A priori entre 7 et 8h. Parfait.

5h30 on est sur le bord de la route en train de faire du stop. Une infirmière nous prend en stop.

A 6h, on a un père de famille qui emmène sa fille au collège comme c’est la rentrée des classes.

6h30, on tombe sur un maître d’école qui est en retard pour sa rentrée des classes. IL travaille à l’école de Teahupoo, ça tombe bien. Il appelle l’école pour prévenir qu’il sera en retard, il veut nous déposer au meilleur endroit… Décidément. Quelle gentillesse à chaque fois !!

Il est 7h15 passé quand on arrive enfin à Teahupoo. Entre la rentrée des classes et la compétition qui commence aujourd’hui, je ne vous raconte pas le trafic (et puis je vous rappelle qu’il n’y a qu’une seule route…).

Il veut nous déposer au départ des bateaux taxis. Mais Chris dit qu’il a un plan et lui demande de nous déposer plus loin ! Ah ok.

Je vous rappelle qu’il est arrivé ici en bateau, donc il connaît tous ceux de la Marina…

Il les appelle. Il raccroche. « C’est bon y’a un bateau qui vient nous chercher dans 5 minutes ». Ah^^. Cool ça ! Effectivement… Un petit zodiac vient nous récupérer. Premier bain de la journée pour monter à bord. Ce sont tous de jeunes qui bossent sur des bateaux… dont les propriétaires ne sont jamais là. Donc là, on est en semaine et ils sont en train d’être payé pour passer la journée à Teahupoo. Hum. Intéressant !

On arrive, la compétition a déjà commencé. Kelly est en train de surfer. Je vois une première vague : On est pile dans l’axe du tube… On voit le surfeur ramer, monter sur la vague, chuter de plus de 10 mètres de haut sur un mur d’eau incroyable et surfer,…. Surfer… surfer… sauf qu’on ne voit pas la fin de la vague. Donc à chaque fois, c’est le suspens. Faut attendre que la vague soit passée pour voir si le surfeur s’en est sorti, s’il a réussi à sortir du tube ou s’il a chuté. Teahupoo, c’est à peu près 50% de chance d’y passer si tu chutes… Il faut imaginer des vagues de plus de 10 mètres qui s’écrasent violemment dans 50 cm d’eau. En dessous de ces 50 cm ? Du corail… ça coupe et pique un peu donc…

Donc dès qu’il y a une chute, on voit tous les scooters des mers se précipiter pour récupérer la planche et le surfeur avant la vague suivante. Dès fois, ils récupèrent plutôt des bouts de planche… et dès fois on voit les surfeurs repartir allongés vers le bateau urgence. Je vous rassure, ce ne sera arrivé que 2 fois le jour-là. Un problème au genou et un aux cervicales.

La vague de Teahupoo est mondialement connue. C’est toujours l’épreuve la plus attendue de la compétition. Et quand on voit la vague, on comprend pourquoi. Je vous explique. T’es sur un mini bateau. Au milieu de plein d’autres bateaux… Enfin bateaux. Tout type d’embarcation pour être exacte : Des nageurs, des bodyboardeurs, des gens sur des planches de surf, long board ou paddle board. Des canoés. Des zodiacs. Et des bateaux beaucoup plus gros. Tu es face à l’horizon. Tu vois l’horizon se soulever… Se soulever de plus en plus. Ça devient une montagne… de plus en plus grosse…. Soudain, c’est un mur d’eau de plus de 10 mètres… Là où sont les bateaux, il n’y a pas de coraux, c’est un canal, donc les vagues ne s’écrasent pas. Mais il y a quand même déjà eu des accidents… Notre pilote du jour nous file les « consignes » de sécurité (ou plutôt de survie) : Si le bateau se fait renverser par une vague, il faut nager le plus profondément possible et le plus longtemps possible…. OK. Super. Si on pouvait éviter^^.

Et le mur se transforme en tube…

Ahlala, rien que de voir la vague sans la compétition, c’est déjà un moment incroyable. Mais alors de voir le surfeur sur la vague, c’est là qu’on se rend compte de la taille des vagues… C’est en gros un ptit point qui se déplace. Quand un tombe, on dirait un pantin en chute libre…

A chaque vague il y a des cris d’encouragements. Quand des énormes vagues arrivent et qu’aucun surfeur ne la prend, ce sont les sifflets du public ^^ (un public en maillot de bain qui saute régulièrement par-dessus bord pour se rafraîchir !).

Quand c’est Kelly qui passe, ce sont plutôt des hurlements d’encouragement ! Il prend les vagues avec tellement de facilité !

Ils sont 3 surfeurs par round de 30 minutes. Les juges attribuent des points à chaque vague et celui qui est en dernière position est prioritaire pour prendre la vague…

Bien sûr, Kelly finit premier ^^. Et il se trouve que le bateau pour les interviews est celui à côté de nous…. Qui sait qui vient pour l’interview ??

Ahahahahhhhhhhhhh. Je vois le petit Kelly sur sa planche passer à côté de notre bateau et sortir de l’eau à côté de nous. Mouais… Ben il est aussi beau en vrai ! Ahouh. Il a beau avoir la 40aine… Il est encore mieux qu’un bon vin !

Du coup, aujourd’hui, j’apprends à connaître tous les surfeurs… Les surfeurs défilent sur le bateau à côté de nous soit pour prendre les lycras soient pour les interviews. Comme il y a les noms sur les lycras, j’apprends à les connaître au fur et à mesure !

Tous les meilleurs surfeurs de la planète sont là !

Vers 11h, ils nous proposent d’aller sur leur bateau pour refaire le plein d’eau.

Et quel bateau ! Pfoua ! Un énorme voilier. Je monte à bord, c’est bien plus grand que mon appart ! Le parquet brille, c’est gigantesque, il y a plusieurs niveaux… « Euh il est à qui ce bateau ? » Un richissime australien qui bosse dans la finance et ne vient que quelques semaines par an…

Donc ils sont 3 en permanence à être payé, logé, nourri, blanchi sur un bateau de luxe… Alors oui, ils ont de l’entretien à faire, mais ils sont loin d’être débordés de boulot… Il y a pire… On n’a pas tous les mêmes vies ^^.

45 minutes plus tard, on y retourne et vers 13h on retourne sur la terre fermer pour se grignoter un truc.

Puis on retourne sur la vague. Plusieurs fois, on entend les gens siffler… C’est bien plus agité que ce matin, les vagues sont monstrueuses. Les bateaux sont tous détachés pour raison de sécurité. Quand les gens sifflent, on voit tous les pilotes fixer la vague à l’horizon… Il faut avancer pour ne pas risquer de se faire embarquer. Quand la vague passe, on sent le bateau se soulever à l’avant… Quand on regarde derrière, on voit tous les bateaux derrière nous disparaître derrière la vague. Il faut attendre que la vague soit passée pour voir si les bateaux sont encore là. Plusieurs fois, c’est très très très limite !!!

Les gens hurlent (de plaisir, pas de peur) à chaque vague où on sent les bateaux se soulever. Les vagues sont monstrueuses !!!!!!!! Le bruit lorsqu’elles s’écrasent ! Pfouah !

Le premier tour est terminé. On commence le 2ème. On récupère un gamin de 10 ans qui a surfé avec tous ceux à bord plusieurs fois (sur des vagues énormes alors qu’il est haut comme 3 pommes !)… Euh, ce n’est pas la rentrée des classes aujourd’hui ?? « Ben si ! Mais y’a teahupoo !!! Je ne vais quand même pas aller à l’école alors qu’il y a Teahupoo !! » Logique imparable…

Vers 16h45, la compétition se termine. Après un dernier bain, on change de bateau. Les australiens richissimes arrivent ce soir. On va sur un zodiak qui nous emmène sur un autre bateau… Cette fois c’est un énorme catamaran qui appartient à un richissime brésilien qui ne vient jamais… ils sont 2 en permanence. Un pour la maintenance. Et le plus drôle ? La 2ème est la cheffe de cuisine… Euh ben tu fais quoi toute l’année comme ils ne sont pas là ?? « Ben je m’occupe. J’aide pour la maintenance,.. » Enfin globalement, elle est payée 52 semaines pour bosser 6 semaines par an et habiter sur un catamaran et naviguer au milieu des îles. Tout cela me dépasse les enfants !!

On retrouve d’autres personnes dans le même cas qu’eux sur le bateau. On est une dizaine. Ils se sont regroupés là pour siroter un punch en regardant le soleil disparaître à l’horizon. Depuis le cata donc. OK. ^^. Donc aujourd’hui, j’étais à Teahupoo la plus grosse étape de compétition entourée de tous les meilleurs surfeurs de la planète, sur un bateau toute la journée, j’ai vu Kelly, je suis allée sur un voilier d’un richissime australien et j’ai vu le coucher du soleil d’un catamaran d’un richissime brésilien. Autant génial qu’inattendue comme journée !

Après ça on prend le zodiac pour retourner sur la terre ferme. On se trouve une paillote où manger. Chris me dit : « Tu sais combien y’a de surfeurs du tour là ? » Euh. Non. 5. J’ai mangé avec 5 surfeurs du tour lol. Pas Kelly, dommage.

Après du poisson cru au lait de coco accompagné d’une coco, on retourne chercher la voiture d’un mec qui était à bord aujourd’hui et retourne sur Papeete et nous a donc proposé de nous déposer… En récupérant la voiture, on discute 25 minutes avec un mec… CJ. Un des surfeurs qui s’est fait mal au genou aujourd’hui. On papote comme si on se connaissait déjà, c’est rigolo le monde du surf. C’est cool, j’aime bien. Pas de gros melons comme dans le monde du foot…

Vers 23h, nous voilà rentrés à notre pension. Demain, je m’envole pour l’île de Pâques !!

Ju

6 réflexions au sujet de « Entre Kelly, les 40 meilleurs surfeurs mondiaux, Teahupoo, le cata et le voilier… Sacrée journée!! »

  1. Mais c est pa^^^^ hhhhh vrai, Julie.. Quel pot tu as .!!!!! La vedette parmi les vedettes.
    J ai fini par imaginer que tu avais pris le rouleau de dix mètres de hauteur !!!! Ouah ça me donne déjà des frissons quand je les vois à la télé… Quel bonheur ça doit être en réalité !
    Bon je suis en retard pour te lire….
    Ce week-end end bordeaux…. Très bordelais visite de la ville par la Garonne, en vélo, et en bus panoramique la nuit avec Chloé… Ouah super….. ville classée Unesco . Avis à la population : 5 millions de visiteurs par an du monde entier (on me l a dit mais je n ai pas vérifié) .. Non les bordelais ne sont pas des marseillais … À bordeaux ….. c est « tout pour la façade ». …. Cette expression vient de bordeaux. … Pourquoi devinette donc à vos tablettes…..
    Eh oui, notre Chloé qui te trouve « belle et parfaite (presque parfaite) » vient de souffler ce 15 septembre à 12 h 15 precises ses 9 ans du haut de son mètre quarante quatre…tout de même… Elle n est pas loin de m embrasser sur le nez…
    ça grandit vite, trop vite comme toi d ailleurs qui me fait vieillir maintenant….
    Ou sont tes neuf ans ? Et les miens qui me semblent maintenant si prêts …..

    Surfeur, surfeuse, savez vous qu il n y a pas besoin d aller au bout du monde pour prendre « la vague » ??? Venez à bordeaux, tout simplement, sur la Garonne….(ce sont les fortes marées) et tous les jours des surfeurs prennent le mascaret ( non ce n est pas un apéritif) …. Mais une vague qui déferle si loin loin dans les terres …que ça dure ça dure si on ne se loupe pas…
    chloé, qui prend entre autre des cours de surfeuse à lacanau….pense que ce sera un jour son tour….. tu as raison ma puce…. encore un moyen de dire :  » Bon anniversaire Chloé.. Profite, profite chaque jour ….à bien grandir pour faire comme julie que tu trouves si jolie et parfaite, non presque parfaite.

  2. Dis miss, je suis actuellement à Quito, je compte passer le mois d’octobre et de novembre en Colombie et Equateur avant de redescendre vers Lima. Y a moyen qu’on se croise à un moment donné. Je serai ravie d’échanger avec toi. Tu peux me trouver à Gayelle tour du monde sur Facebook. J’adore te lire. Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s