Rangi ou les plongées torticolis!

6h, je n’ai aucun mal à me réveiller… Mince mince mince. Mauvaise nouvelle, je suis en train de tomber malade. En même temps, suite à mon escapade sous la grêle où j’ai été congelée même la nuit, il fallait s’y attendre. Sauf que qui dit nez bouché dit pas de plongées et ça ce n’est pas concevable… Alors je lutte !!

J’enfile mon maillot et je file pour le petit-déjeuner. Fruits frais, des œufs, de la baguette. Une bonne journée qui commence ! Une excellente journée ! Une journée formidable ! 3 plongées dans ce spot incroyable ! ça ne peut-être qu’une journée magnifique ! Hors-du-commun! Spectaculaire!

7h le mini-bus arrive. Hihi. Un couple d’espagnol part en même temps que moi et il y a déjà 4 français dans le bus. Un long trajet nous attend, au moins 5 minutes.

En arrivant, je rencontre Audrey avec qui le courant était tout de suite passé la veille au téléphone. Puis, elle me présente Nico, le manager du club, qui me file mon équipement. Ah, qu’est ce que ça m’avait manqué !!

J’ai un premier briefing pour ma formation Nitrox, puis le briefing de sécurité habituel. On est 5 français, dont un moniteur en plus du moniteur. Donc 2 moniteurs. Je pense que je ne risque rien ^^.

Pour cette première plongée, on part à la passe d’Avatoru. Il m’explique les poissons qu’on va pouvoir voir… Euh. Ah ouais. Je réalise un truc… je n’ai jamais plongé dans un endroit francophone… alors quand on me parle de carangues aux gros yeux, c’est moi qui écarquille les yeux. Mince, je ne connais pas tous ces poissons. « Euh, vous auriez pas les noms en anglais ?? » Il va chercher un autre moniteur anglophone qui me traduit les noms « Ah oui ok c’est bon je connais » ^^. Va peut-être falloir que je commence à apprendre le français moi !!

Avant d’y arriver on a 10 bonnes minutes de bateau. Et rien que sur le bateau on en prend plein les yeux ! Le lagon est magnifique, l’île est magnifique… ça s’annonce bien !!!

On nous emmène au coin de la passe. A priori pas de courant en perspective pour cette plongée. Une petite plongée tranquille donc. C’est parti hihihi!

On a à peine le temps de finir de descendre qu’on tombe sur un requin pointe blanche. Bon je m’y perds un peu dans les noms parce que celui qu’on appelle white tip en anglais est le silvertip en français et le pointe blanche c’est un autre. Bref, heureusement, pour cette plongée on verra les 2, donc pas besoin de connaître la différence pour le moment ^^. On va en voir un deuxième , puis un troisième… Ils viennent assez près comparé aux autres plongées que j’avais fait jusqu’à présent. Mais bon, ils sont un peu indifférents… Ils font leur vie, on fait la nôtre. Pas de quoi balancer des bubulles, rassurez-vous !

Alors je peux donc vous dire en français que j’ai vu des thons, des tonnes de carangues aux gros yeux en train de se faire chasser par les thons. A un moment donné on se trouvait vraiment à proximité de cette école de carangues, quand soudain…. Plus personne ! En un quart de seconde ils se sont dispersés, ça a fait un bruit monumental sous l’eau ce « mouvement de foule ». C’est tout simplement le thon qui s’est mis à chasser ! Super impressionnant !

En fin de plongée, je vais voir ma première sole tropicale. C’est trop beau. C’est très coloré et quand elle se met à nager elle a une sorte de nageoire qui se dresse sur la tête un peu comme une licorne. Et dès qu’elle se pose dans le sable, hop, elle range sa nageoire. Je l’ai déjà dit mais c’est trop beau.

A part ça, je trouve la visibilité incroyable… 60 mètres !!!!!!!!! Le plus que j’avais eu jusqu’à présent c’était 30 mètres à Sipadan. Ça donne l’impression d’être en apesanteur, on ne voit plus l’eau. J’adore. Mais bon en sortant on tient à me rassurer, « tu verras la visibilité est bien meilleure de l’autre côté de l’île, généralement on a 100 mètres de visibilité ». Ils font bien de me le dire, effectivement ça me rassure, je trouvais ça un peu limite 60 mètres… Non mais !

Pour les poissons… ben j’ai clairement l’impression de plonger dans un aquarium ! ça grouille de partout. J’appelle ça la plongée torticolis à Rangiroa ! Entre les requins, les écoles, les scènes de chasse, les coraux et les multitudes de poissons, ce n’est pas facile de savoir où regarder et même en se tordant dans tous les sens, on rate forcément plein de choses !!

Après une heure, nous revoilà sur le bateau. A nouveau 10 minutes paradisiaques pour rejoindre le club. Vite on enlève la combi pour se réchauffer avant la prochaine plongée (enfin vite fait, l’eau est quand même à 30°C… )

Thé, serviette et gâteaux, on est loin d’être à plaindre !!

Après un petit bain de soleil, c’est à nouveau l’heure du briefing ! Passe de Tiputa cette fois. Courant rentrant à cette heure-ci donc ça s’annonce sportif ! « Quand je sonne la cloche vous plongez dans le canyon, vous vous plaquez contre la paroi et vous vous agrippez…. Normalement on finit ici. Mais si quelqu’un se fait emporter par le courant on y va tous et avec le parachute le bateau viendra nous chercher »… euh … OK… ça a l’air sérieux leur truc, faut que je m’inquiète ??

C’est parti, c’est beaucoup plus près, on n’a que 5 minutes de bateau cette fois-ci.

C’est reparti. On plonge, on descend sur le corail, puis on longe le tombant. Une fois arrivée à 30 mètres, surprise, on quitte le tombant… on palme vers le grand bleu ! Je n’avais encore jamais fait un truc pareil ^^ ! Du bleu à perte de vue ! La sensation est incroyable, on n’a plus aucun repère, si ce n’est les rayons de soleil à la surface 30 mètres plus haut ! On palme, on palme… aucune idée vers où mais on y va !

Soudain… Je regarde au-dessus de moi : Une école de barracudas ! Ils tournent quelques mètres plus haut ! Puis je regarde en-dessous : ça grouille de quelque chose. Qu’est-ce que c’est que ça ? oh…. Des requins gris !! Des dizaines… des centaines ! Un mur de requins gris ! Pfoua ! Je regarde un coup au-dessus…. Un coup en-dessous… à nouveau au-dessus… puis en-dessous ! Dans tous les cas, c’est wahou !!!!!!

On continue de palmer vers la passe. Soudain… il y a du courant. On se laisse porter ! Je me mets juste au-dessus du sol, je ne bouge plus, je vois le sol défiler sous moi, j’ai l’impression de voler !! L’impression d’être en apesanteur ! C’est génial ! ça dure bien 5 bonnes minutes !

Soudain en tournant la tête, un énorme requin marteau (plus de 4 mètres, belle tête). Mais ce trouillard a eu la frousse. On a à peine le temps de le voir qu’il file se cacher derrière les rochers…. Pfu. Puis bon avec ce courant, ce n’est pas comme si on pouvait traîner des masses en cours de route ! Dommage, vous n’aurez pas sa tronche aplatie sur vidéo du coup !

Ah j’entends la « cloche » : c’ est le moment de « plonger » ^^. Youhou, je plonge tête la première, chope le premier bout de caillou que je peux. Je m’aplatis contre les rochers : C’est bon plus du courant. Je ressors la tête pour voir où en sont les autres… Ouhla mauvaise idée. Avec tout ce courant, j’ai le masque qui se plaque contre mon visage et se met à trembler. Je ferai mieux de « rentrer » ! Hop les autres arrivent les uns après les autres. Puis on se promène du côté gauche du canyon. C’est magnifique de se promener dans un canyon sous l’eau ! En plus, comme c’est le seul endroit où il n’y a pas de courant, les poissons viennent se réfugier aussi ici. Il y a du monde ! On voit même les câbles qui permettent d’alimenter l’île !

On se faufile de canyon en canyon et on finit par arriver à un autre endroit de la passe où il y a beaucoup de coraux et poissons mais une moins bonne visibilité. Je vais tomber sur une murène la bouche grande ouverte en train de se faire faire un petit blanchiment des dents par un petit poisson ! Bon à un moment le poisson a dû la chatouiller parce qu’elle a refermé précipitamment sa bouche… puis ré-ouverte et j’ai vu le pauvre poisson se carapater vite fait bien fait, il a eu la peur de sa vie je pense ! Il n’a qu’à pas rentrer de la bouche de n’importe qui aussi !!

A cet endroit, proche du village, on trouve malheureusement sous l’eau… des déchets. Notre instructeur sort un sac et on commence à collecter les bouteilles,…

Voilà une heure que nous sommes sous l’eau, nous remontons à la surface au milieu des vagues !

On retourne sur la terre ferme. J’en profite pour compléter mon logbook avant qu’on ne me ramène à l’hôtel. La plongée de 14h étant complète, je ferai celle à la tombée de la nuit. Je me retrouve avec quelques heures devant moi… Je pourrais aller à la piscine, faire du snorkelling, aller à la plage,… Mais non. Je vous rappelle que je suis malade et que je suis en pleine lutte pour ne pas être trop malade et ne plus pouvoir plonger, ce qui serait une cataaaaaaaaaa.

Je file donc… me coucher. Quand je me relève.. c’est pour mieux repartir !

Le mini-bus revient me chercher, je remets ma combi et on repart. On part du même endroit mais cette fois, on ne va pas rentrer dans la passe, on va rester sur le mur un peu avant. Là, le briefing de la plongée m’envoie du rêve. Le coucher du soleil est le moment où les poissons chirurgiens se reproduisent. Si j’ai de la chance ils seront des milliers, si je n’ai pas de chance, ils seront des centaines. Quand ils se reproduisent les femelles balancent les œufs et les mâles les spermatozoïdes et apparemment ça ressemble à un feu d’artifice ! Youhou ! Bon sans les couleurs bien sûr ! Ensuite, briefing de sécurité en ce qui concerne…. Les dauphins. Rangi est un des rares endroits sur cette planète où non seulement les dauphins viennent à la rencontre des plongeurs, mais ils aiment jouer, se faire caresser… Donc s’il vient vers moi en agitant ses ptites papattes c’est qu’il veut un câlin. C’est noté, je n’y manquerai pas ! En revanche il faut essayer de rester au même niveau et de surtout ne pas leur tenir les nageoires, parce qu’ils trouvent ça rigolo de descendre ou de te faire remonter à la surface… ce qui dans notre cas n’est pas une super idée. OK compris, je me contenterai de lui faire des câlins ! C’est ma 50ème plongée (oui je sais… je n’y peux rien, je suis hors de contrôle !), ça s’annonce pas trop mal !

Allez hop, en route !

Mais en arrivant… ouhla ! On est LOIN d’être seuls. Tout le monde a eu la bonne idée de venir plonger ce soir, à la même heure, au même endroit… On se jette à l’eau… Mouais, il y a vraiment beaucoup de monde. Des bulles partout. Une cata. AUCUN poisson chirurgien (je pense que là, ils avaient un peu trop de public pour être dans l’ambiance…). On entend les dauphins… Un vient ! Youhou ! Sauf que quand il arrive y’a un groupe de japonais surexcités qui se mettent à faire des grands gestes dans tous les sens… ça ne rate pas, le dauphin prend peur et se barre… Ouin. Bon donc cette plongée aura été des plus décevantes, les instructeurs n’avaient jamais vu autant de monde sous l’eau… Mais bon, après les 2 plongées de folie de ce matin, je repars largement avec le sourire… en me disant qu’en plus je remets ça le lendemain !!

Je rentre à l’hôtel, je me douche et je file au restaurant. Je choisis un poisson grillé. Alors autant le poisson cru est un délice autant le poisson cuit… vraiment bon. C’est beaucoup trop cuit, c’est trop sec… Pas top.

Je file ensuite sur le ponton regarder les poissons. Je retrouve le couple avec la petite fille de la veille. On se raconte nos journées… quand on voit 2 beaux requins passer sous nos pieds ! C’est l’heure du repas pour les requins aussi !

Je papote un peu avec eux et je retourne dans ma chambre en prenant soin de ne pas mettre la clim, d’avoir assez chaud mais pas trop,… Allez hop, faut que je me repose si je veux pouvoir plonger demain !!!!

Nana!

Ju

 

 

6 réflexions au sujet de « Rangi ou les plongées torticolis! »

  1. les plongées torticolis ….ah oui oui oui intelligente la tantiche…Il faut lire dans le passé ecris au présent …et présentement, ce jour ou je lis, , tu crapahutes bien le chili avec 18 kg sur le dos en long (au bord des plages : tu vas retomber à l eau et plouftu rebulleras, l instinct) ou bien en large (tellement casse pipe mais quelles belles vues sur le monde)…
    Le récit de l île de pâques c est pour….. ? J attends patiemment…

  2. je dois être vraiment en empathie avec toi parce que j’ai été très déçue que tu n’aies pas pu profiter de la reproduction des poissons chirurgiens … peut-être que tu en verras plus tard ? :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s