A Tahiti, en pension chez un vice champion du monde de surf!

Iorana,

Après une nuit au congélateur, je file pour l’aéroport ! Youhouh ! Je vais retrouver la chaleur, le soleil, la mer après… ben après 32 heures beaucoup trop longues à mon goût. Je ne suis plus faite pour vivre loin de l’eau salée et du soleil ^^.

A l’aéroport, j’en profite pour me ra-racheter un appareil photo (le troisième de ce tour… j’espère ne pas battre les lunettes : J’en suis à 8 paires^^). Le vendeur essaie de me refiler le Canon qui va à 30 mètres sous l’eau. Quand je lui raconte que moi il n’est pas allé à plus de 30 centimètres, il est tout embêté ! Je prends donc le moins cher qui va sous l’eau. Il ne va qu’à 7 mètres, mais pour le snorkelling ce sera parfait et pour la plongée j’ai toujours la Go Pro. L’affaire est pliée.

En attendant le vol, quelque chose me frappe. Ce n’était pas arrivée depuis 8 mois. Eh oui, qui dit vol pour la Polynésie Française dit français dans l’avion ! Et pas qu’un peu, ça grouille de français. J’entends parler français partout autour de moi ! C’est très bizarre. Mince, ça donne l’impression de rentrer !!

Avant de monter dans l’avion, chaque passager a le droit à une fleur blanche qui sent incroyablement bon. Même les hommes ont leur fleur derrière l’oreille. Fleur sur l’avion aussi. Fleur sur le billet. C’est écrit Tahiti partout : Il a beau pleuvoir dehors, ça met tout de suite dans l’ambiance, je sens déjà le soleil qui revient !

Dans l’avion, en lisant le magazine de bord, je découvre que Teahupoo démarre le 15 août !!! Mais non ! Je dois partir le 13 août !!! Teahupoo, c’est quoi ? C’est un des spots de surf les plus dangereux au monde. Il y a régulièrement des vagues énormes (plus d’une dizaine de mètres !!) qui forment un vrai tube et surtout s’écrasent contre le corail… Donc mieux vaut ne pas tomber de sa planche. Teahupoo est l’étape la plus célèbre, la plus attendue et la plus redoutée du championnat du monde de surf. Donc tous les grands surfeurs sont là, y compris… Kelly Slater ! Mince, je ne veux pas rater ça !

Après 5 heures de vol : « Vous êtes arrivés à Tahiti. La température extérieure est de 30 °C » (oui c’est parce qu’il fait nuit, sinon c’est un peu mieux… rappelons quand même que c’est l’hiver !). Ahhhhhhhhhhhhhhhh. Je me sens un peu mieux. Mais le moral va monter en flèche dans 2 petites minutes… juste le temps de descendre de l’avion… et…. Oh de la musique…

On rentre dans l’aéroport et nous sommes accueillis par 2 polynésiens en paréo, torses nus, avec des tatouages polynésiens sur le torse, chacun un ukulélé, en train de chanter des chants tahitiens… et une danseuse tahitienne… Ahah ! Il fait nuit mais j’ai l’impression d’être à la plage !!

Bon alors à noter que tous les gens en lune de miel, courtes vacances,… tracent, les regardent à peine et foncent vers la douane. Pfu. C’est n’importe quoi. Nous ne sommes que 2 à nous arrêter pour les regarder : Simon et moi (vous connaîtrez bientôt Simon). 2 backpackers. Tant mieux, du coup on les a juste pour nous ! On en profite, on prend des photos, des vidéos, du coup ils viennent vers nous et dansent que pour nous ! Et toc ! J’attends que quasiment tout le monde soit passé avant de me diriger vers la douane. Pour une fois, l’attente aura été agréable ^^.

Je récupère mon sac, je sors : Ralph, le propriétaire de la pension, m’attend avec une ardoise avec mon nom et un certain Simon. On attend donc le fameux Simon… qui n’est autre que celui qui regardait les polynésiens avec moi. Un autrichien qui voyage pour une durée indéterminée.

Je m’installe à l’avant et commence à papoter avec Ralph. Il me demande d’où j’arrive donc je lui parle du tour et de l’Australie. Et je finis par lui demander s’il surfe. Il étouffe un petit rire et me dit que « oui oui », il surfe… On continue de papoter et il me parle de quand il était en métropole à Lacanau tout ça.. Puis en Australie, oui il a déjà surfé à Byron bay et Noosa et plein d’autres endroits… ahah. Donc visiblement il surfe bien. Je lui demande donc s’il a déjà surfé Teahupoo. A nouveau, il étouffe un petit rire et me confirme qu’il a surfé très souvent à Teahupoo… Wahou. Alors là, je suis épatée… En parlant de Teahupoo, je lui dis que je viens de voir dans l’avion que ça commence le 15 août. Et là il m’apprend qu’avant que ce ne soit Billabong qui organise, c’était…lui qui l’organisait. Ah. OK. Bon donc en fait il n’est clairement pas un novice dans le milieu du surf…

On arrive à la pension. C’est super sympa. Bon il fait nuit mais la maison est au bord du lagon. J’entends les vagues au loin, j’ai hâte de voir quand il fera jour. La cuisine, salle à manger sont à l’extérieur. Le dortoir est à l’étage, sous les combles, c’est très sympa.

A peine installée, je file sur internet pour googliser Ralph. Et c’est bien ce que je pensais. Ce soir, je dors donc chez un vice-champion du monde de surf. Ouais, moi je ne fais pas les choses à moitié ^^.

 

Je m’endors bien rapidement, bercée par le son des vagues ^^.

 

 

 

3 réflexions au sujet de « A Tahiti, en pension chez un vice champion du monde de surf! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s