Plongée dans le brouillard à Byron Bay: Premier face à face avec un requin gris!

Bon, vous vous doutez bien… 2 semaines à Byron bay, bien évidemment, je n’ai pas résisté, je suis allée plonger !!! Et le must ? C’est que quand t’es logée chez un agent de voyage qui vient d’arriver dans la ville… bizarrement, les prix sont moins chers pour venir essayer. Autrement dit, je n’ai presque rien payé pour 2 plongées. Et ça, ça fait toujours plaisir. La plongée, c’est génial. Quand c’est gratuit, c’est génialissime. Et pour moi, la plongée ça va par 2. J’en ai donc une à 11h (ouais 7h30, faut pas abuser quand même) et une à 14h00. Quand j’en ai réservé 2 d’affilé, j’ai juste oublié qu’ici l’eau est encore plus froide qu’à Cairns…

Bref, j’arrive au dive shop, toute pimpante : Youhouh, je vais plonger, ça fait une semaine que j’ai pas plongé ! Non mais vous vous rendez compte !? J’ai l’impression d’étouffer et de me dessécher : Vite, j’ai besoin de bulles !

D’abord on m’équipe : Masque, palmes, BCD et bien sûr… la combi. Ouhla je vois l’épaisseur, combi intégrale, je me dis que je devrais être tranquille. Je mets un petit moment à l’enfiler, puis je rejoins mon groupe : Mon buddy sera le divemaster comme on est un nombre impair. Parfait^^, ça va me changer de Rachel ! Je plonge donc avec un espagnol et il y a un autre binôme : Un australien et un néo-zélandais. Ils ont plongé à 7h30 et apparemment… ça caille. Quand un australien te dit que ça caille, tu rigoles. Quand un néo-zélandais te dit que ça caille, tu te dis que t’es foutue…

U coup, le divemaster me propose une couche supplémentaire : Un lycra avec une jolie ptite capuche. Un peu grande pour moi, mais ce sera toujours ça de pris.

On me présente tous les trucs à ne pas toucher dans l’eau (La liste est longue, je vous rappelle que je suis en Australie ahah). Mais on me parle d’un requin que je ne connaissais pas. Le wooloobong, c’est un requin qui je trouve ressemble à un croco. En gros, c’est un gros paresseux, il passe son temps à faire la sieste au fond de l’eau. Le soucis c’est qu’il y en a partout, qu’ils sont bien camouflés et que si tu les frôles ou touche accidentellement, il est très rapide et très souple, il se retourne en moins de deux pour te choper et après…il ne te lâche plus. Donc à priori, pas mortel, mais tu remontes à la surface avec un requin accroché à ta jambe…. Pas forcément un moment très agréable. OK, je retiens…

C’est parti, je vérifie le matériel, ils embarquent le bateau derrière un van. On embarque dans un autre van. J’apprends que l’eau est à 18°C, j’aimerais sauter du van, mais il est déjà en route…

On met le bateau à l’eau. On se met à l’eau. Je monte sur le bateau avec une grâce incroyable, une vraie Léa ^^. Et c’est parti, direction Julians Rock, un beau rocher en face de Byron Bay qui abrite des eaux bien poissonneuses. J’adore, ça bouge pas mal à bord, il y a de beaux creux ! On arrive au rocher, beaucoup plus impressionnant que depuis le rivage forcément !

Allez, je prends mon courage à 2 palmes et je saute à l’eau… eh ben ça réveille ! On entame la descente. 20 mètres plus bas, on m’avait prévenu, la visibilité n’est pas au top, peut-être 6 à 8 mètres, c’est une toute autre ambiance dans ces conditions ! On ne voit rien jusqu’à ce qu’on ait le nez dessus. Alors pour les trucs cools comme des nudies ou des beaux poissons, ok. Mais pour les requins qu’il ne faut pas toucher ou les gros requins gris… c’est gênant de les voir au dernier moment ! Effectivement, à peine arrivée au fond, je me tiens juste au-dessus d’un de ces requins qui ne te lâchent pas la grappe. Ouhla. Je garde bien de l’air dans mes poumons pour être sûre de ne pas trop descendre… On avance de 2 mètres : Un autre. Et encore un autre. Encore un autre. Un binôme. Mais en fait le fond marin est couvert de ce requin ! Bon alors aujourd’hui, je ne vais pas trop frôler le sol !

J’ai froid.

Les eaux sont beaucoup plus poissonneuses ici que sur la grande barrière de corail, c’est incroyable, il y a des nuées de poissons partout ! On se balade dans des petits canyons, il y a un peu de courant, mais ça va.

J’ai froid.

Soudain… un requin gris. Le problème quand tu as une mauvaise visibilité ? C’est que d’une part tu le vois au dernier moment et en plus tu vois d’abord l’ombre avant de le voir lui. Eh ben être au fond de l’eau et juste voir une ombre de requin qui t’arrives dessus… ça fait son petit effet.

Après ce premier requin, il y en a un deuxième. Ça fait tout aussi drôle la deuxième fois. Et ensuite….. je vois un truc énorme qui se déplace en volant sous l’eau. Première idée : Une raie manta ???!!!! Mais non, c’est une raie aigle. Elle est énorme, c’est vraiment magnifique à regarder se déplacer sous l’eau… elle vole… j’adore. Je ne la quitte pas des yeux jusqu’à ce que la raie se transforme en ombre, puis jusqu’à ce que l’ombre disparaisse.

Puis on va rencontrer une jolie tortue verte et surtout… une loggerhead, ce sont des bonnes grosses tortues avec des énormes êtes !!!

Sur le chemin du retour, on croise 2 wooloobongs énormes pratiquement enlacés… je vais essayer de ne pas faire un combo en remontant à la surface avec un requin à chaque jambe….

Et la méga classe, c’est de faire une plongée en écoutant le chant des baleines… Bien sûr elles sont trop loin, on ne les verra pas sous l’eau, mais ça change une plongée en musique !

En remontant, je grelotte. Qu’est-ce qu’il fait froid. Je ne pourrais jamais être divemaster ici !

On retourne à la base, je file sous la douche chaude, mais je grelotte toujours autant ! Je me fais un bon thé, mais rien à faire.Frigorofiée. Oups. Ça va être coton la plongée suivante.

Il y a une française qui vient d’arriver et qui ne parle pas anglais, donc je file faire la traduction. Eh mince, c’est une vraie française : « Moi je suis venue ici pour voir des requins. Alors y’a intérêt à ce qu’on voit des requins hein ! Comment ça c’est lui qui monte le matériel ? Et comment je sais qu’il a fait ça correctement ? » ça dure un moment…

Bref… on finit par repartir. J’ai toujours froid. Ce qui est cool, c’est que j’ai un divemaster pour moi toute seule, un australien cette fois, on va faire la plongée que tous les 2 donc je lui dis ce que j’ai envie de voir et si j’ai trop froid on remontera. On a la même passion pour les nudies alors on va essayer d’en trouver plein ^^.

Ils mettent le bateau à l’eau… Je veux monter… pile à ce moment là une grosse vague arrive et me balaie comme une vulgaire poussière, quand je ressors la tête de l’eau, je suis à plus de 20 mètres du bateau. Ahah ^^.

La deuxième fois est la bonne, me voilà en sécurité cette fois. En partant, on a des dauphins pas loin du bateau ! C’est le moment de replonger.

J’ai froid.

J’ai froid.

J’ai froid.

On descend. Il m’emmène dans un petit canyon où il y a pas mal de courant mais on y trouve plein de nuddies, alors ça vaut le coup ! On sort du canyon. Et là, on a à peine le temps de réaliser quoique ce soit…. On a un beau requin de 3 mètres qui nous passe sous le new… mais vraiment sous le nez, il est à moins d’un mètre de nous… J’ai bien sursauté… avec le manque de visibilité, on ne l’a pas vu arriver, Une fois qu’on l’a vu, on aurait presque pu le toucher…

On va en revoir un second ensuite, mais après celui qui a failli me toucher le bout du nez, je gère ^^.

Après 45 minutes, je commence vraiment à grelotter, je fais signe qu’il va falloir remonter sans trop tarder…

En arrivant au bateau, j’ai les lèvres bleues…

J’ai froid.

J’ai froiiiiiiiiiiiiiiid.

Mais au moment de repartir, on voit une baleine sauter pas loin du bateau, donc on en profite pour aller la regarder d’un peu plus près. Elle ne saute plus mais elle reste près de la surface, on peut l’observer. C’est chouette une baleine^^. Bref, une bonne sortie en mer une fois de plus.

Le temps de rentrer, prendre une douche chaude qui redonne des couleurs normales à mes lèvres et remplir mon logbook… il fait déjà nuit !

Encore 2 bonnes plongées ahah.

Ju

 

 

 

6 réflexions au sujet de « Plongée dans le brouillard à Byron Bay: Premier face à face avec un requin gris! »

  1. Tu plonges avec des requins maintenant…c’est flippant ça. Et en plus, on ne voit pas presque pas et il fait froid…faut vraiment être dingo…de plongée!

  2. oui …. c bon les plongées …. tu ne peux pas un peu visiter la terre ….. tu t’offres un tour du monde et pas un tour des fonds de mer …… à force de devenir toute bleue , tu vas te congeler au fin fond de l’océan et dans l’estomac d’un requin, style vingt mille lieux sous les mers ….. bientôt , je ne lirai plus le blog , cela devient un peu , beaucoup stressant ……… Au Pérou, pas de plongée dans le lac TITICACA (ouf) et le Machu Piccu , on entre dans la méditation, voire la lévitation …. ouf , plus d’eau ……..ni de requins …….BISES d’une maman qui ne sait plus quoi faire pour ne pas se faire du souci ….. ……….les vins d’ALSACE n’ont pas suffi à oublier les requins …. bon VAUT IL MIEUX être dans le ventre d’une baleine ou dans celui d’un requin …….. les Australiens ne jouent tout de même pas la sécurité ou mieux encore la précaution ….. qu ‘en dit NINOU…,,,,,???????

    • ahah je ne sais pas, t’en dis quoi Ninou??
      C’est bon j’ai survécu à tous les requins, ce sont des trouillards qui ont peur des bulles. Et comme moi je bulle, tu n’as rien à craindre, je rentrerai en un seul morceau 😀

  3. brrrr ! il n’existe pas de combinaison chauffante ? ce serait bien pour toi ! 😀 c’est juste parce que c’est l’hiver ou c’est froid comme ça toute l’année ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s