Voyage dans le temps à Brisbane: Il y a 7 ans…

Dans le bus qui m’emmène de Byron Bay à Brisbane, j’ai un peu l’impression de me retrouver dans une machine à remonter le temps ! 7 ans plus tard au même endroit… J’appréhende un peu, j’ai tellement de bons souvenirs que j’ai un peu peur d’être déçue ou que tout ait changé… M’enfin on verra bien !

 

Alice a eu un accident de voiture donc je prends un taxi une fois que le bus m’a déposée au centre pour rejoindre Santa Lucia. Elle n’habite plus Fifth Avenue, mais juste 5 minutes à côté, je ne devrais pas être trop perdue !

En arrivant, je frappe mais je sais que c’est ouvert… j’entre…. Je traverse tout un couloir…. J’ai un peu l’impression d’entrer chez des gens comme ça sans rien demander ! En arrivant à la cuisine, il y a un asiatique… « Euh bonjour, je viens voir Alice ! » « Oui je vais la réveiller ». Ouf. J’imagine bien le gag « Euh y’a pas d’Alice ici et vous êtes qui vous et que faites vous chez moi… » Il entrouvre la porte « Alice, Julie est arrivée ». Et là j’entends Alice qui crie : « Julie, viens me faire un bisou » (Un hug, c’est plutôt une accolade, bref je ne sais pas trop comment le traduire). J’entre dans la chambre, elle est au lit en pyjama et gros peignoir rose bonbon ahah. Je lui saute dans les bras. 7 ans punaise !

Elle regarde mon gros sac à dos : « C’est bizarre on dirait que t’es enceinte du dos »… Ah on ne me l’avait pas encore faite celle-là !

On se prépare un petit thé : Elle me fait du thé à la violette qu’elle a ramené de son voyage lorsqu’elle était venue nous voir à Albi et Toulouse… il y a 7 ans ahah. Il aura quand même fallu que j’aille en Australie pour goûter le thé à la voilette alors que j’ai habité Albi pendant 4 ans… (Au passage, c’est délicieux, je vous le conseille ^^). On rattrape le temps perdu, on a quand même 7 ans à rattraper. Ce n’est pas super drôle car elle a eu beaucoup de soucis de santé ces dernières années et de très gros soucis avec sa famille ces 4 dernières semaines… Je sens que ça lui fait plaisir d’avoir quelqu’un à qui en parler ! Bref, la soirée passe en papotant. J’en profite pour faire des câlins à tous les animaux : Poppy le caniche est toujours là… elle est toujours obèse et est toujours au régime… et quand elle me voit arriver elle se met à sauter dans tous les sens en aboyant de tous les côtés, elle me saute dessus, essaie de me lécher le visage… moi aussi ça me fait plaisir de la retrouver. Les 2 autres caniches, Coco et Minella ne sont malheureusement plus là. Elle a 2 autres chiens dont je ne connais pas la race, des tous petits chiens qui courent dans tous les sens : Emily la femelle n’était qu’un chiot au moment où nous sommes partis. Elle a maintenant un « mari » et aussi un beau manteau pour l’hiver… Il y a aussi un nouveau caniche. Les 4 chats eux n’ont pas changé, ils sont toujours là. Je suis contente de les retrouver également.

Je vais m’endormir sur un canapé, les chats sur le deuxième canapé ^^.

Le lendemain, je me fais ma petite journée typique de ce qu’on faisait il y a 7 ans : Je commence par aller à l’université. Je me retrouve violemment projetée il y a 7 ans en arrière… rien n’a changé. Rien ! A tel point que je finis par me demander si ces dernières années ont existé ! Je vais à la bibliothèque où on allait emprunter des films, à la bibliothèque où on allait réviser. Les petits bureaux individuels sont toujours là : Ce sont des sortes de cases. Tu as 3 parois de chaque côté de ton bureau, une prise pour l’ordi et voilà. Je ne sais pas combien d’heures on avait passé là. A chaque fois qu’on avait besoin de bosser.

Je continue ma visite : La salle internet n’a pas changé. Le petit café est toujours à l’angle.

Tous les midis, on achetait le lunch le moins cher du campus : Des sushis. Yes. Allez j’y vais. Mais… mais… noooooooooon quelque chose à changer ! Il est passé où le stand de sushis !? Y’a un stand de bonbons à la place. Non mais je rêve ??

Je vais un peu plus loin… ahhhhhhhhh en fait ils ont fait une food court qui regroupe Subway, plusieurs stands asiatiques dont… mon stand de sushis. L’inflation a fait des ravages, le cours du sushi a explosé : Ce n’est plus 2$ pour l’énorme rouleau, mais 2,5$ ! Ohlala… J’en prends 2, les mêmes qu’à l’époque, le california roll et le saumon avocat. Toujours aussi bon ^^. Il y a un nouveau stand de thé, donc je prends un thé froid pour accompagner tout ça : C’est un stand de thé un peu particulier. Tu choisis un thé et après on te pose 15’000 questions sur ton thé… Est-ce que tu veux de la coco dedans (Evidemment), est ce que tu veux des petites boules (euh je connais pas, ok vas y envoie), quelle quantité de glace (pas de glace, ¼, 1/3, ½), quelle quantité de sucre (pareil y’a 5 ou 6 choix possibles…),… Ohlala je ne pensais pas que c’était si compliqué de commander un thé ! Hop 3 minutes plus tard, c’est prêt, c’est frais, c’est délicieux.

Je continue mon chemin. Je me dirige maintenant vers le complexe sportif (Oui c’est un campus à l’américaine, c’est énooooooorme ! Une vraie petite ville !) : Arg ma salle de yoga est devenue une salle de muscu…. Bon ça va, la salle de yoga est toujours là, elle est dans la salle cardio. Les cours de squash sont toujours là, dommage qu’on ne jouait pas à l’époque ! Je vais maintenant faire un tour à la piscine olympique plein air (oui on était vraiment très très mal loti !) Alice m’a dit que suite aux inondations ils avaient dû complètement la refaire… Ils l’ont refaite exactement à l’identique, je n’y vois que du feu !

 

Je voudrais maintenant prendre le City Cat (je vous explique dans 2 secondes). J’ai besoin des horaires : on va voir si mes identifiants marchent toujours…. La réponse est oui, j’ai le wifi ! ahah. Un city cat dans 10 minutes. Parfait. Je me dirige donc vers… le ponton du campus. Eh oui ! A Brisbane tu peux avoir une voiture, un vélo, prendre le train, le bus, le taxi… ou alors tu peux prendre un catamaran ! (Vous commencez à comprendre pourquoi j’aime autant cette ville ??) Donc tu peux aller à l’université, au centre ville ou même… au cinéma (ce qu’on faisait régulièrement) en catamaran ! Avouez qu’il y a pire quand même ^^. Bon sauf que le dernier catamaran n’est pas super tard et qu’une fois on est allé voir un film qui durait un peu trop longtemps, on a dû partir 10 minutes avant la fin du film et cavaler pour avoir le dernier catamaran à temps !

Le City Cat n’a pas changé non plus. Un catamaran bleu. Le prix a changé. Enfin, ce n’est pas le prix qui a changé, c’est plutôt mon statut, je n’ai plus de carte étudiante. C’est tout de suite plus cher ^^. « Vous allez où ? » Je n’hésite pas une seconde : « South Bank ».

C’est parti. Toujours aussi silencieux. Toujours cette impression de voler au-dessus de l’eau. Toujours cette vue, ce calme, ces oiseaux… probablement le pire transport en commun au monde… La Brisbane River zigzague calmement au milieu de la ville. Je vois le centre ville, les buildings et les ponts apparaître… Pfoua. Ça fait vraiment très bizarre. J’ai le sentiment de faire un voyage dans le temps. Je ne sais plus trop ce qui est réel, imaginaire, présent, passé… Je me sens à la maison.

Depuis un mois, je redécouvre tout ce qui m’avait fait tomber amoureuse de ce pays… J’ai de la chance. En une vie, j’aurais eu la possibilité de tomber deux fois amoureuse du même endroit. Je me dis aussi que je me rappelle comme ça avait été douloureux de partir la première fois et que ça ne va pas être mieux cette fois… Je me dis aussi qu’on dit toujours jamais 2 sans 3… Affaire à suivre donc ^^.

Me voilà arrivée à South Bank… Je reconnais le ponton et l’esplanade de suite. Ah je vois qu’il y a une manifestation. Je vais jeter un coup d’œil… Un béret… des marinières… des couleurs que je connais bien : Du bleu… du blanc…et du rouge… Non mais dites moi que je rêve !?? Ce week-end, c’est festival français à South Bank ! Non mais… quelles étaient les chances ? Ahah. Excellent. Allez, j’y vais hihi.

Dès l’entrée, il y a des points de vente de bérets. Tout le monde se balade avec son petit béret. Ça et la marinière, ok je veux bien. Mais certains ont une vision de la mode française qui me dépasse un peu. C’est un tantinet too much parfois… Non, les filles ne se baladent pas dans la rue dans un accoutrement style moulin rouge… non, non, je vous assure… On ne met pas de béret et de marinière non plus à nos chiens au passage… M’enfin, je dis ça, je dis rien !

Bon vous vous en doutez, un festival français ça regroupe principalement des stands culinaires. Tout y est : Les boulangeries, la charcuterie, le fromage, le vin rouge, les crêpes, les gaufres. Ahlala !!! Après 7 mois, tout me fait envie. Puis je vois les prix. 8$ la crêpe au sucre. Ça et une heure de queue ! Je vais donc m’abstenir ! Je trouve un stand du sud-ouest… il y a des choses auxquelles je ne peux pas résister. Y’a un bloc de foie gras qui me tend les bras… Arg… Trop tard, je l’ai vu. Je me dis que ça fera un beau cadeau pour Chris qui va m’accueillir à Byron Bay (Il a eu le poste…. Le poste vient avec un appart… on va donc aller squatter avec Doug ahah) quelques jours ! (et ça me fera plaisir à moi aussi, je fais d’une pierre deux coups hihi). Je cherche quelque chose à ramener à Alice également. On adore prendre le thé toutes les deux, je décide de lui ramener des cannelés.

Il y a un marabout avec à l’intérieur dégustation de fromages et de vin rouge. Il y a aussi un groupe avec de l’accordéon. Bien sûr tous les musiciens ont des bérets. Tous les clichés réunis ahah.

Ensuite, il y a plusieurs stands plus administratifs : Un stand propose d’aider les australiens à acheter de l’immobilier en France. Un autre propose des cours de français. Un autre propose… d’aider les français à s’expatrier en Australie… Ah. Tiens, ça pourrait m’intéresser ça. Je vais papoter avec la fille qui tient le stand. Je remplis un formulaire (profession, expérience,…) et donne mon adresse mail et elle m’enverra mes différentes options…

Je ressors ensuite du festival et je vais vers la « plage », c’est une plage artificielle créée à South Bank. South Bank, c’est en face du centre ville, c’est séparé des buildings par la Brisbane River. C’est très arboré, fleuri, un coin de ville assez paisible. Donc il est possible de se baigner, de s’allonger sur le sable ou à l’abri d’un arbre en face du centre. Je vois le cinéma… devant il y a un petit marché artisanale dont je fais le tour, puis je prends un nouveau bateau qu’il n’y avait pas à l’époque : C’est un bateau rouge qui fait des navettes uniquement dans la partie centrale de Brisbane… gratuitement. J’aurais tort de me priver ! Je vais vers le centre cette fois-ci. Le bateau arrive au même ponton que le City Cat, près du Casino. En face du Casino, c’est trop drôle, il y a le même mec qui jouait de la musique devant il y a 7 ans ! Il n’a pas bougé !!! Mêmes instruments, même coiffure, même musique, même endroit ! Fidèle au poste ^^.

Je vais vers le centre piéton. Toujours les mêmes magasins souvenirs où à l’époque on avait acheté tous les tee-shirts et peluches koalas… Rien n’a changé non plus. Le magasin de surf/bodyboard où j’avais acheté mon body (que j’ai toujours, il m’attend bien sagement dans le pays de Gex ^^) est encore là. Le magasin où je venais faire mon shopping pas cher n’a pas bougé non plus. Je me balade un peu dans le passé, pus je réalise que ça va être le coucher du soleil. Je décide de prendre le city cat pour continuer à suivre la rivière (en sens inverse de Santa Lucia) quelques arrêts, puis faire demi-tour et reprendre le city cat dans l’autre sens pour rentrer…

Après avoir fait demi-tour, je suis face au coucher du soleil… Ah lui non plus n’a pas changé, toujours aussi beau ! Le bateau s’arrête à nouveau à South Bank où on fait donc le plein de français !

Lorsque j’arrive à mon ponton, il fait nuit. Je descends à Guyatt Park, c’était notre arrêt : Je file voir si le restaurant asiatique est toujours là… OUI !!!!!!!!! Et toujours la même formule ahah. « Bonjour je voudrais votre menu là avec du poulet mangue » eheh. C’était notre menu préféré. Je ne peux pas m’empêcher de dire au type : « Il y a 7 ans je venais manger votre poulet mangue toutes les semaines », il est épaté que je sois revenu et m’offre une boisson hihi.

Avant de remonter chez Alice, je repasse à Munro Street, revoir la première maison : On avait fait le premier semestre à Munro Street où on était 9 en coloc (les maisons sont grandes ici, ils n’ont pas forcément de problème de place en Australie…) et le deuxième à Fifth Avenue chez Alice où nous étions 8 avec une belle piscine ! (Oui je vous ai dit que la vie y était dure !) La première maison est toujours là, je vois le balcon de notre chambre, les canapés rouges sont toujours dans le salon.

Je remonte ensuite chez Alice. Je lui raconte ma journée. Elle avait réservé une voiture pour le lendemain pour m’emmener en vadrouille, mais quand elle apprend qu’il y a un festival français, elle veut absolument y aller ! OK… Je lui offre les cannelés, on se prépare un thé et on les déguste : Elle adore !

On repasse la soirée à papoter, puis je mange mon poulet mangue (Quand Alice le voit : « Ah mais ui je me rappelle que vous mangiez toujours ça »^^)… ahhhhhh lui non plus n’a pas changé, un régal.

Je m’endors à nouveau en faisant des papouilles aux chats… Le lendemain, je réveille Alice. On prend le petit-déjeuner ensemble… Ah la blague. Elle me demande ce que je veux : des céréales ou des œufs. Des céréales, ça ira. Elle me sort le lait et des céréales que je ne connais pas, il y a des baies et plein d’autres trucs dedans. Je me fais mon bol. Alice se prépare son thé. Je commence à manger… Oups, ce n’est vraiment pas très bon… Je prends une deuxième cuillère… Mince. J’aurais dû en prendre moins, je n’aime vraiment pas.

Alice me regarde… « C’est bon ? » Euh je ne vais pas mentir : Bof… Elle regarde mon lait. Elle regarde la brique de lait. « ça n’a pas un goût bizarre ce que tu manges ? » Alors ça tombe bien que tu poses la question… « Regarde la date sur la brique de lait, c’est marqué quoi ? » Début avril. Nous sommes fin juillet… « Ah il me semblait bien, je viens de réaliser que c’est une brique de lait que j’ai ouverte quand Basile est venu » (En mars donc…) « Jette tout et recommence avec une autre brique » Tout de suite c’est bien meilleur ^^.

Ensuite, nous partons avec un taxi pour rejoindre le ponton du City Cat. Alice ne peut pas trop marcher, elle a un pacemaker depuis quelques mois… On prend donc le taxi pour descendre la côte, puis on rejoint le ponton. Ah je suis contente de refaire un tour de city cat !

Alice est ravie de découvrir tous les stands de nourriture française. On fait le tour, puis elle choisit un sandwich jambon/fromage et moi baguette pâté. Elle a pris du brie comme fromage. Elle m’explique que c’est le fromage que Basile lui a envoyé par la poste une fois qu’il est rentré en France… Du Brie… Mais quand elle voit son brie dans son sandwich, elle me dit qu’il lui a envoyé un autre type de brie. C’est du brie qui n’a pas de croûte blanche, qui n’est pas une pâte molle, qui est plus sec, qui n’a pas le même goût… Euh Alice…ce n’est pas du brie… « Mais si c’est du brie » … Bon après avoir mangé son sandwich elle reconnaît que finalement ce n’est peut être pas du brie qu’il avait envoyé !

On va regarder le french cancan, se manger une gaufre (ah elle fait mal au portefeuille celle-là) et on reprend le city cat quelques heures plus tard dans l’autre sens.

Il y a 7 ans, Alice nous faisait régulièrement ses pancakes « à sa façon ». Elle me propose de m’en faire ce soir et de se louer un film. On va donc faire les courses avant de rentrer. Elle appelle ensuite le taxi pour remonter la côte…

En arrivant, elle me dit qu’elle veut me montrer la maison où elle souhaiterait déménager.. On y va. On rentre carrément dans la propriété… et là on va tomber sur un des locataires actuels. Une scène assez surréaliste va suivre ^^. Au départ Alice explique la situation : Son bail expire fin novembre et elle aimerait savoir quand expire le leur et s’ils comptent rester ou partir. Le leur expire fin février mais ils veulent rester (J’avoue que ça a l’air top, la maison est grande et ils ont une piscine et terrain de tennis…). Ils discutent, ils discutent et Alice finit par lui dire que le mieux seraient qu’elle puisse emménager avec eux fin novembre, même s’ils partent fin février, ce serait « plus pratique…. » Lui répète qu’ils ne vont nulle part… La discussion finit par Alice disant « Donc si pouviez déménager fin novembre que je puisse emménager de suite. » Et elle lui donne son numéro de téléphone pour qu’il la tienne au courant ^^. Bon je ne suis pas sûre que ça va mener quelque part…

On rentre et on se fait notre soirée DVD pancakes !

Le lendemain, je décide d’aller prendre un cours de sport à l’université (quitte à tout faire comme à l’époque autant aller jusqu’au bout) : Cours de Zumba à midi, c’est parti.

J’arrive, on me demande si je suis étudiante (plus depuis 7 ans mais merci c’est flatteur). J’explique que j’ai étudié ici. Elle me demande mes identifiants : Je suis toujours dans le système, elle me fait le tarif étudiant (Vous croyez que je retente dans 7 ans pour voir combien de temps ça marche ??) !

Un cours de zumba plus tard, je refais un petit tour sur le campus, je m’achète des sushis et un thé froid et je rentre… Nous passons l’après-midi avec Alive à papoter et à jouer au Cohne Crane (je ne sais pas comment ça s’écrit du tout…). On y jouait tout le temps « à l’époque », j’avais oublié les règles : Cette fois je repars avec les règles du jeu notées !!

Il fait nuit… il est temps pour moi d’aller prendre le dernier bus pour Byron Bay…. Je suis très triste de laisser Alice et c’est réciproque…

Ca fait bizarre un voyage dans le temps !!!

Ju

 

7 réflexions au sujet de « Voyage dans le temps à Brisbane: Il y a 7 ans… »

  1. Sept ans c est rien dans une vie…. C est tout petit…retiens bien cela, tu verras ma petite, comme le temps ne modifie rien dans ce qu on apprécie.
    Nous, tu le sais, on a retrouvé les copains plus de trente ans plus après, à part d avoir changé très physiquement (visage bouffi, petites rides par ci par la, lunettes sur le nez, cheveux grisonnants ou déteints ou carrément perdus…, tous papi mamie, eh bien des que l on a eu le choc de se revoir….et rire de nos changements physiques aussitôt des qu on s est mis à table qu on s est mis à échanger tu te mets à parler c est reparti « comme en quarante » le temps n a rien modifie : même regard, mêmes rires, meme voix, mêmes tics, mêmes expressions, mêmes rigolades..mêmes caractères….
    Et ça c’est super ! et c est la que tu dis zut ça passe trop vite : la vie court vite trop vite

  2. MOI AUSSI…………………. je remonte dans le temps …. alors quelle conclusion ….. je suis toute tristounette et émue ……………

  3. Autant tes plongées ne me font pas vraiment baver, (la peur de l’eau peut-être ?) autant tu me donnes envie d’aller visiter Brisbane 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s