Cairns: Panique, plus d’air au 3ème jour puis me voilà à Byron Bay!

5h : C’est reparti pour un tour. Céline plonge avec les divemasters pour retrouver sa Go Pro. Rachel replonge donc nous refaisons équipe. Pour le meilleur et surtout pour le pire.

Je pars avec 240 bar dans la bouteille. Après 5 minutes, je suis sous les 200…et ça ce n’est pas normal. La fuite a bien augmenté… Beaucoup trop même. Je fais signe rapidement à Rachel qu’il y a un souci avec mon air. Donc au lieu de rester dans les 30 mètres, on remonte dans les 10-12 mètres au cas où. Ca ne fait qu’empirer… La fuite d’air est importante. Je veux faire signe à Rachel qu’il faut retourner au bateau mais comme d’hab elle a vu un truc et est partie à toute vitesse… Elle a des palmes plus grandes que les miennes et surtout plus d’air, je ne peux pas la rattraper… 5 minutes plus tard elle se retourne enfin (je suis folle sous l’eau ! J’ai envie d’hurler !) : Je lui fais signe qu’on a un gros problème, je suis déjà sous les 100 bar… Elle me fait signe que le bateau est par là, je ne suis pas d’accord. Pas le temps de discuter, il faut retourner au bateau, je vais manquer d’air. Je remonte à la surface. Punaise, le bateau est super loin. Rachel remonte, met sa boussole devant son visage (on est censée la maintenir à plat pour voir une direction..) et redescend. Je me mets dans la direction du bateau, il suffit maintenant de tracer tout droit. Sauf que Rachel décide de palmer comme une folle. Je ne peux pas m’essouffler et consommer de l’air que je n’ai pas donc je la vois s’éloigner dans la mauvaise direction… Mais je n’ai presque plus d’air, je ne peux pas rester sans mon buddy. Quand elle finit par se retourner, c’est trop tard, je suis à 50 bar, il faut remonter à la surface. Nous sommes encore plus loin qu’avant du bateau… Là J’explose, je lui explique que son comportement est dangereux qu’elle doit rester avec son buddy sous l’eau, surtout quand il y a un problème comme ça. Elle est toute désolée, elle voulait palmer pour rentrer plus vite… Avant de palmer vite faudrait apprendre à se servir d’une boussole. On a plus de 600-700 mètres à nager ! ça nous prend une éternité, j’ai l’impression qu’on ne se rapproche jamais du bateau… Bien sûr, Rachel ne regarde pas où elle va et me fonce au moins 5 fois dedans en palmant. Je suis furax. C’est la première fois que je ne me sens pas en sécurité en plongeant….

En remontant sur le bateau, Nedd décide de ne plus la laisser partir seule avec quelqu’un… Pour la suivante, elle décide d’aller se coucher… Donc je plonge avec Célne qui a retrouvé le sourire, elle a trop de bol elle a retrouvé la Go Pro au moment de commencer à remonter !

Après le petit-déj (et le temps de changer à nouveau de site de plongée) on file se préparer et là ça va être festival ! Des poissons de toutes les tailles, de toutes les couleurs et de toutes les sortes ! On se régale. En plus, Etienne le cameraman plonge avec nous alors on lui fait des petites danses pendant la plongée ^^. Près d’une heure de plongée, du bonheur ! Ah, ça fait du bien.

On remonte à bord, juste le temps pour moi de ranger mes affaires et de descendre mes draps et hop on y retourne déjà. C’est la dernière ! Rachel décide de venir avec nous. Nous sommes 3, on décide d’essayer avec Céline. Si on est à lui dire de filer droit, ça ira peut-être mieux et après ce matin, je pense qu’elle a bien compris qu’elle n’avait pas un comportement adapté sous l’eau…

On descend les 3. A peine sous le bateau, elle part dans une direction opposée à la notre. Avec Céline, on retourne la chercher et on lui fait signe de rester collée avec nous… Ca va durer 5 minutes et elle recommence… On s’énerve. On lui refait signe… Soudain, elle s’éloigne de nous et s’effondre comme une masse dans le sable ! Pour s’affaler comme ça, c’est pas possible, elle fait un malaise. On se précipite vers elle. Elle se relève l’air de rien. Elle pensais avoir vu un truc mais en fait non. Je vois Céline en train de devenir folle. C’est super dangereux de s’allonger comme ça comme une masse dans le sable. Il y a plein de trucs qui se cachent dans le sable ! Des trucs qui peuvent faire très mal (genre des raies,…). On lui réexplique à nouveau qu’elle doit rester avec nous !! Bref c’est un peu peine perdu. Nous avons quand même un très beau moment durant cette plongée : Une rencontre avec une tortue pas farouche du tout qui nage avec nous, c’est très très chouette ! Evidemment, ma Go Pro a décidé que sa batterie n’avait pas été assez rechargée… Grr !

Après cette dernière plongée, c’est l’heure du repas et juste après, le bateau arrive pour me ramener sur la terre ferme. Je dis au revoir à Céline (dont le papa a juste un métier génial. Bon OK, elle ne sait pas trop ce qu’il fait, mais il bosse dans les sciences marines et dans le cadre de son boulot on l’envoie plonger aux 4 coins du monde. Quand je serai grande, je veux faire comme le papa de Céline, même si je ne sais pas ce qu’il fait !), je la reverrai en Suisse ^^ !

C’est reparti pour 3 heures de ballottage. Je suis avec Etienne qui retourne à terre pour une soirée et l’aide cuisinier italien qui a fini aujourd’hui.

Le lendemain, je retourne sur Brisbane et je prends le premier bus pour Byron Bay !! Youhou !

Bon cette semaine ne sera pas très palpitant pour vous. J’ai passé 3 jours à Byron Bay : Le premier jour à faire du surf (ah j’aime de plus en plus l’océan ^^), le deuxième à faire du vélo comme les vagues ont décidé de prendre un jour de congé, le troisième jour à monter au phare à Byron, comme en fait les vagues ont décidé de partir en week-end.

Puis je joins Alice, mon ancienne proprio chez qui j’habitais à Brisbane. Elle est là ce week-end, je décide donc de prendre un bus pour aller passer le week-end avec elle à Brisbane (Par week-end j’entends 4 jours…). Entre temps, je rappelle aussi Norman, car je suis censée partir le lendemain pour la Nouvelle-Calédonie, mais il est hors de question que je parte sans passer du temps avec Alice… Je prends donc une difficile et douloureuse décision : Je n’irai pas en Nouvelle-Calédonie. Je peux encore y aller pour une semaine. Mais une semaine en Nouvelle-Calédonie… Je vais passer plus de temps à courir qu’à profiter, surtout qu’il y a beaucoup d’îles comme l’île des pins,… Et comme je l’ai dit, je ne repars pas d’ici sans avoir vu Alice. Donc voilà… Mais en même temps, je ne m’inquiète pas plus que ça. L’Australie, je sais que j’y retournerai bientôt, donc j’aurais à nouveau l’occasion d’aller en Nouvelle-Calédonie, ce n’est que partie remise ^^.

Ju

5 réflexions au sujet de « Cairns: Panique, plus d’air au 3ème jour puis me voilà à Byron Bay! »

  1. Cairns pffff j ai été sur internet pour m y retrouver dans tes escapades…..ben je comprends : on n est pas prêts de te revoir… l attirance des grands fonds marins….. Pour pigmenter tout ça, tu ne te mets pas la musique du Grand Bleu …
    Bon pour te remettre dans la réalité : demain grand we du 15 août ….. Bouchons…. Fetes
    partout….Mirabelles à Courcelles…..les campings vont se vider ….

  2. Je ne savais pas la définition de buddy….ben j ai compris que c est important dans la plongée ! Oh sacree Rachel (sans e) quelle patience tu as eue à chaque fois .. Oh .il fallait la laisser s emplaffer dans le sable et continuer avec Céline ! ! ! …. Mais tu es une vraie buddy qui assume les pires circonstances ! Bon point.
    Alors tu restes encore à Brisbane en Australie ? Et après tu changes d île, de continent ????

  3. Whaouh, tu sacrifies la Nouvelle-Calédonie. Dommage. Bon, en même temps,je ne connais pas. Et puis, vu tout ce que tu as vu depuis le début, tu peux bien laisser des trucs de côté!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s