Melbourne: La journée sur la magique Great Ocean Road avec des koalas et la soirée entourée de pingouins…

Avec l’américaine on se réveille à 5h30, en même temps que la dernière irlandaise qui rentre se coucher. Au moins celle-là ne nous aura pas réveillées pour rien… Je suis censée partir à 6h et l’américaine à 6h30. Pourtant à 6h15 toujours personne…. Je ne peux m’empêcher de repenser à Darwin et de me dire « mince on va encore m’oublier en pleine nuit sur le trottoir ». Pfu y’en a ras le bol qu’on m’oublie sur le trottoir ^^. Je retourne à l’intérieur de l’hôtel :  « On aurait dû me récupérer il y a 20 minutes, mais toujours personnes, c’est normal ? » Comme à Darwin on me répond de ne pas m’inquièter…

6h30, comme prévu l’américaine est récupérée. Pile à l’heure. Bon. Pas de panique… je poireaute…

Et donc à 6h45, enfin mon minibus arrive… La fille me dit « Ben c’était bien prévu 6h45, on t’avait dit un autre horaire ? » mouarf. C’est pas grave, le principal c’est que cette fois le minibus soit là ahah.

Bon on va récupérer d’autres personnes au centre de Melbourne et ensuite on file parce que la Great Ocean Road, ce n’est pas juste à côté, il y a une heure et demi de route…

Alors tout le monde en profite pour roupiller un petit peu… On est une petite dizaine dans le mini bus. La conductrice est vraiment super sympa, on devrait passer une bonne journée.

Une heure et demi plus tard on s’arrête au tout début de la Great Ocean Road. Il y a une aire avec un accès à une plage où on peut voir quelques surfeurs courageux (ouais ça caille dans le sud de l’Australie en hiver… alors tout est relatif. Par rapport à la Tasmanie et la Suisse, il fait bon ici. Mais de là à aller surfer, peut être pas quand même ! Moi je garde mes orteils sur la terre ferme !). On s’arrête pour boire un thé et pour accompagner notre boisson… Des Tim-Tam !!! Miam miam ^^.

On roule un bon quart d’heure et on arrive à l’arche « Great Ocean Road » qui marque le début officiel de cette route… Sur le parking des policiers attendent. Ils font régulièrement des vérifications sur les véhicules touristiques. Chaque conducteur de véhicule touristique a un logbook. Il doit s’arrêter tous les 100 km et doit inscrire chaque pause dans ce logbook. Lors des contrôles de routine, les policiers vérifient tous les aspects sécurité du véhicule mais aussi ce logbook. Sauf que pour la première fois, notre conductrice a oublié son logbook… Le policier lui met donc une amende de…600$ (500 euros…) pour un oubli ça fait mal !!!!!!!!!!!! Ils appellent le commissariat pour faire vérifier son permis de conduire… ils ne la trouvent pas dans le système de données…. Elle risque 600$ d’amende supplémentaire… Mais ils sont sympa, ils appellent l’agence de voyage pour laquelle elle travaille qui leur envoie tous les justificatifs… ce qui permet de montrer que c’est leur système qui a un problème, elle a bien son permis… Bon du coup ce ne sera que 500 euros pour le logbook… La pauvre, elle est toute chamboulée et nous on est tout embêtés pour elle parce qu’elle est vraiment extra et adorable.

Bref, elle reprend ces esprits et moi je découvre l’histoire de la Great Ocean Road. Alors accrochez-vous bien… vous voyez les monuments aux morts qu’on voit un peu partout dans nos filles françaises ? Ben eux leur monument aux morts suite à la première guerre mondiale, c’est une route de 243 km de long qui rapporte 1,5 milliards de dollars annuellement. Avouez qu’ils sont futés ces australiens !

Alors en fait…. Quand la Grande-Bretagne entra en guerre contre l’Allemagne lors de la première guerre mondiale, l’Australie s’y est retrouvée mêlée forcément puisqu’elle fait partie de l’Empire britannique. Du coup, les soldats australiens sont partis au front… Ce que j’ignorais, c’est que c’est l’Australie qui a perdu le plus d’hommes au combat de toute l’armée de l’empire britannique… L’Australie a perdu 65% de ces hommes… Donc ceux qui sont rentrés, ils étaient choqués, déprimés et il fallait leur trouver une occupation. Au gouvernement, ils se sont dit « Et si on leur faisait faire une route ? Ils seront ensemble, ça les occupera un moment et en plus, ça sera utile par la suite d’avoir une route à cet endroit. Tout le monde sera gagnant. Ça a quand même permis d’occuper 3000 soldats. Bon comme d’hab l’ingénieur projet s’est un peu planté. Il avait prévu que les travaux allaient durer 11 mois. Ca a finalement duré 14 ans…

L’arche où nous avons pris des photos est le 4ème arche. Entre les incendies, les tempêtes,…

Nous passons Lorne. Il y a chaque année une des plus importantes compétitions au monde… à l’australienne. Il faut nager 1,2 km, puis sortir de l’eau, courir vers le pub et descendre une pinthe le plus vite possible…. Une compet à l’australienne quoi. Les fonds récoltés vont pour les sauveteurs australiens, qui sont bénévoles.

On continue et on traverse une ville que l’on appellera la-ville-dont-j’ai-oublié-le-nom… parce que j’en ai effectivement oublié le nom. Une fois de plus une anecdote à l’australienne. Il y a quelques années, il y a eu un énorme incendie (ouais bon jusque là rien d’extraordinaire c’est un peu récurrent ici). Sauf que…. Seuls 3 bâtiments ont été sauvés des flammes. Le premier, excellent, c’est une maison d’architecte… Elle est sur un piloti, du coup tellement en hauteur qu’elle n’a pas été atteinte par les flammes. Deuxième bâtiment sauvé : Le phare. Jusque là rien d’anormal. Plus original et tellement australien, le 3ème bâtiment sauvé ? Le pub du village ^^. Eh ouais plutôt que d’aller sauver les maisons ils ont sauvé le pub. Beaucoup plus important. Tout est question de priorités dans la vie !

Un quart d’heure plus loin, on s’arrête à une réserve d’oiseaux… on peut les nourrir… Je prends un petit sachet de graines. Pas le temps de l’ouvrir j’ai déjà 2 oiseaux verts pétants sur la main (des oiseaux magnifiques hein, je ne suis pas en train de nourrir des pigeons, faut pas abuser non plus….)… Bon je les pousse un peu parce que si je n’ouvre pas le sachet personne n’aura à manger… J’en prends une poignet… J’ai maintenant un perroquet rouge sur la tête, deux verts sur la main… qui commencent à se pousser et à se filer des coups de becs pour être seuls sur ma main… j’approche mon autre main… C’est bon j’en ai un dans chaque main ils arrêtent de se battre. Par contre le rouge sur mon crâne a peur des verts et il décide donc de rester sur ma tête, en espérant qu’un jour une place se libère… Il finit par se lasser et repartir. Les verts mettent un peu de temps à picorer au bout de 15 minutes je me dis que s’ils ne passent pas la seconde je vais repartir avec un demi sac de graines. Et moi les graines pour oiseaux ce n’est pas mon truc. Du coup, je vis un animal beaucoup plus efficace: Le canard. Il est imbattable, en 15 coups de bec à la seconde, il te vide un quart de ton sac de graine. J’en écoule une partie de mon stock avant de repartir vers les oiseaux. Ben oui , des canards j’en ai partout à l’étang à côté de chez moi, c’est pas super exotique, en plus il me met de la boue partout… J’ai à peine le temps de me relever que j’ai à nouveau 3 oiseaux sur moi. Un commence à me pincer le doigt! Non mais je rêve! Je le nourris il m’attaque!!! Quelle logique. Du coup celui là je le vire, non mais oh! Je regarde la fille en face de moi, elle s’est bien fait croquer le doigt, elle saigne et pas qu’un peu!!!!! Alors je fais bien attention, le premier qui me pince, il n’a qu’à aller chercher des graines ailleurs!

Bon il faut retourner au van et j’ai encore un peu de graines. J’ai la technique, je retourne vers le canard qui me liquide ça en 2 temps 3 coups de bec et je remonte dans le van la main couverte de noue… Merci le canard!!

On roule encore un peu et on va s’arrêter pour manger à un phare. C’est super joli. Je me croirai un peu en Ecosse ^^. Bon je ne suis jamais allée en Ecosse mais c’est un peu comme ça que je me l’imagine. Un phare tout au bout en haut d’une falaise et tout autour de grandes étendues d’herbes vertes et les vagues qui s’écrasent régulièrement sur les rochers… On mange là, on monte au phare après manger. Je rencontre le Cap’Tain qui est responsable du phare, m’explique comment savoir s’il va pleuvoir dans 1q minute, 30 minutes, 1 h, 3 h ou 10 jours en regardant les nuages et essaie de me caser avec un allemand qui passe par là. Il me fait assez rire ^^.

Après ça, on part à la recherche de koalas. Moi j’aime bien les koalas ^^. J’apprends pas mal de choses, bon que je savais déjà pour la plupart (merci le cours sur les animaux australiens il y a 7 ans eheh), mais ça fait du bien de se rafraîchir la mémoire. Comme vous n’étiez pas là il y a 7 ans, koala c’est un terme aborigène qui signifie « qui ne boit pas d’eau ». IL y a un peu un mythe autour du koala qui ne boit pas. Bon en réalité ce n’est pas tout à fait exact, il boit en très petites quantités et il a principalement l’eau dans les feuilles qu’il mange. Pour les bébés, c’est comme pour les kangourous. Le fœtus sort de l’utérus aveugle et quand il fait la taille d’un haricot noir. Sa maman lui met un peu de salive pour tracer le chemin jusqu’à la poche, mais sinon il doit se débrouiller comme un grand pour atteindre la ptite popoche. Une fois dans la poche, il va s’accrocher à une mamelle et s’empiffrer pour les 6 mois à venir. A 18 mois il sera enfin indépendant (versus 18 ans pour les humains et encore… on est lent quand même !) Sinon les koalas sont des petits êtres exigeants. Il y a des centaines de sortes d’eucalyptus, mais ils ont décidé qu’ils n’en aimaient qu’une douzaine… dont 3 se trouvent en Australie du Sud (Donc là où je me trouve à ce moment-là). Si on ajoute à cela que pas mal d’entre eux se font écraser par des voitures (un koala ça dort 18-19 heures par jour donc c’est pas l’animal le plus réactif au monde…) et qu’en plus de ça ils mangent les arbres jusqu’à ce que mort s’en suivent (mouais elles sont féroces ces bêbêtes, on ne dirait pas comme ça, mais les forêts que nous traversons sont presqu’à moitié des eucalyptus morts tués par les goinfres koalas) donc il y a de moins en moins d’eucalyptus qu’ils affectionnent et qu’en plus pas mal d’entre eux ont le chlamydia donc ont des difficultés à se reproduire…. On comprend mieux pourquoi leur espèce est menacée.

On s’arrête pour partir à leur recherche… ce n’est pas très compliqué. Tous les 2 eucalyptus on trouve un koala. Y’en a partout !!! Comme d’hab la plupart dorment. C’est sûr que 19h de sommeil par jour, ça ne laisse pas beaucoup de chance de les voir éveillés ! Mais quand on ne mange que des feuilles, forcément on n’amasse pas des masses d’énergie.

On en trouve un ENORME, tout au bout d’une toute petite branche…. Ej vois la branche qui bouge, qui penche… mais il est fou ce koala…. Ah… il veut sauter sur la branche de l’arbre d’à côté… qui est super loin et super fin également. Un s’écrie « Il va sauter !! » « Non ne saute pas mon pote », d’autres qui s’écrient « Si vas y saute ! » « non ne saute pas tu vas mourir ! » ça dure 5 minutes… Finalement, le groupe « Non saute pas tu vas mourir ! » l’emporte… enfin presque… il a effectivement sauté, s’est agrippé de justesse à la branche qui a bien plié sous le poids mais il s’en est sorti indemne. Le koala dodu a survécu ! Ouf !

Bon les 2 groupes de supporters reprennent place dans le van et on repart…. On arrive aux 12 apôtres, l’endroit le plus connu de cette route mythique. Les 12 apôtres sont des aiguilles de calcaire qui se sont formées par l’érosion et l’avancée de la mer. Bon on les appelle les 12 mais c’est un peu une arnaque y’en a que 8, le 9ème s’est effondré en 2005. Il se met à pleuvioter, mais c’est vraiment magnifique… On voit ensuite le London Arch, une arche naturelle de calcaire…

Après ça on descend sur une petite plage pour avoir un autre point de vue, puis je file m’acheter un chocolat chaud parce que ça caille !

La nuit commence à tomber, on commence doucement à regagner Melbourne…

On s’endort rapidement tous dans le van…

Quand on rentre il fait nuit noire… Je mange un peu de ma salade de riz et je file demander à l’accueil le chemin pour aller voir… les pingouins ^^. EH oui, ce n’est pas pour rien que j’ai choisi Saint Kilda, je veux voir les pingouins !!

Je me tape 15 bonnes minutes de marche. J’arrive sur la fameuse jetée. Comme indiqué je marche jusqu’au bout…. Et je tombe sur une grille… avec un panneau qui indique qu’en gros faut laisser de l’intimité aux pingouins donc on est prié de ne pas dépasser la grille…. Grr !!! Ben comment je vais voir les pingouins alors ??? Je suis toute triste… j’en aperçois à travers la grille, mais il fait nuit noire je les devine de loin… Pfu. Bon tant pis.

Je commence à faire marche arrière et dans les rochers j’entends un bruit…. Je m’approche doucement…. UN PINGOUIN !!!!!!!!!! Youhou ! Là juste là à 3 mètres de moi. Je m’approche. J’entends un autre bruit à mes pieds cette fois ! Un autre pingouin ! Mais… Mais… y’en a partout ! Ben oui les pingouins ils s’en tapent de la grille, la plupart sont derrière, mais d’autres sont un peu plus aventuriers et viennent voir ce qu’il se passe de l’autre côté ! Je m’assois sur un rocher, je ne fais plus de bruits… Petit à petit les têtes sortent et je me retrouve encerclée de pingouins. C’est assez surréaliste ^^. D’ailleurs je fais une découverte : Un pingouin ça fait des bruits très bizarres… Attention accrochez vous dans la prochaine vidéo que je vais vous faire. Mon plus gros problème c’est d’essayer de ne pas exploser de rire quand ils se mettent à hurler, sinon ils vont tous fuir… Mon second plus gros problème c’est d’essayer de ne pas exploser de rire quand ils sautent de caillou en caillou…. Vous avez tous déjà vu des pingouins marcher dans des films ou à la télé… Moi je suis toujours morte de rire. Ben en vrai, c’est pareil. A chaque fois j’ai le petit suspens « Est-ce qu’il va atteindre le caillou ou est-ce qu’il va se planter ? » et ce qui me fait le plus rire c’est que j’ai l’impression qu’eux aussi ils sont pas méga sûrs… ils attendent toujours 5 minutes en se dandinant avant de sauter « Bon j’y vais ou j’y vais pas ? allez je peux l’avoir. En fait non peut-être pas… ».

De la jetée on a toute la vue sur le centre de Melbourne… C’est bizarre d’être entouré de pingouins face à un gros centre ville aux buildings illuminés… Pour moi c’est toujours le mélange nature-ville australien que j’adore.

Impossible de dire combien de temps je suis restée avec mes pingouins mais j’en ai bien profité. Je les ai bien mitraillé aussi les pauvres, j’avoue sans flash je voyais rien…

En repartant je vois des gens qui se dirigent vers la grille et sont tout dépités alors je les emmène pour leur montrer où ils se cachent… je dirige une bonne dizaine de personnes en 5 minutes, je devrais peut-être faire payer la visite ^^.

Je repars toute contente… mais en arrivant dans la chambre je me dis que je ne vais pas pouvoir partager ma journée avec mes colocs, elles sont en train de se préparer pour leur soirée. Ça va sûrement leur prendre la moitié de la nuit. Et moi les problèmes existentiels « j’ai bien mis mon fond de teint ? » , «  est ce qu’elle me va bien ma robe ? » (Alors que ça saute aux yeux que….non), ben après avoir passé une heure encerclée de pingouins je vous avoue que ça me passe un peu au-dessus. Tant pis je garde mes images de pingouins pour moi et file voir mes mails : J’ai eu une réponse du site de Woofing : Un bateau qui passe à Hervey Bay en fin de semaine, je pourrais embarquer là et plonger toute la journée. Contrairement au woofing classique je ne travaille pas sur le bateau, je partage juste les coûts et en échange je peux plonger, manger, dormir. 30$ pour tout ça par jour c’est clairement pas cher payé. Je suis toute contente, je regarde les vols pour la Sunshine Coast, si je pars demain je peux aller passer 2 jours à Noosa avant de rejoindre Hervey Bay. Noosa, c’était un peu notre petit paradis, on y allait régulièrement les week-end, j’ai envie d’y retourner. Bingo, un vol pas cher demain matin. Hop, aussitôt vu aussitôt dans la poche, je descends à la réception réserver un bus pour l’aéroport demain matin. Il est 22h30, demain à 6h je suis dans le bus pour l’aéroport… Y’a plus qu’à refaire le sac et à aller se coucher. Youhouh demain je retrouve la chaleur (pas le soleil, il était déjà là à Melbourne !)

Ju

 

 

6 réflexions au sujet de « Melbourne: La journée sur la magique Great Ocean Road avec des koalas et la soirée entourée de pingouins… »

  1. Bonjour !
    Déjà, sache qu’à cause de toi, je n’ai pas fait mes corvées ménagères, trop occupée que j’étais à lire ton blog depuis le début, j’y ai passé mon ma soiré et une bonne partie de ma nuit, et ma journée d’aujourd’hui… bravo hein !

    Blague à part, tu auras peut être deviné du coup que je suis fan (ou alors masochiste… han han quelle est la vérité ?…) J’aime ton projet, évidemment, mais j’aime surtout la manière dont tu le raconte. Simplement, avec beaucoup d’humour.
    Merci à toi de partager tout ceci. Tu me donnes beaucoup d’idées en plus pour mon futur TDM 😉

    Bon, je suis embêtée parce que…. qu’est ce que je vais lire maintenant ?! Ca fais 2j que je suis plongée dans tes aventures… dur !

    😉

    • hihi excellent 🙂 alors toutes mes excuses pour ces 2 derniers jours, mais en meme temps, si tu planifies un tour du monde, ce n’était pas vraiment du temps de perdu ahah!!!! 😀
      qu’est ce que tu vas lire…? eh bien… la suite 😀

  2. hé hé ??? tu as bien travaillé pdt que ta mère t’écrivait ses « ragots » …… mais il y a qq petites fautes , que va dire me de la h……….. qui t’a si bien appris le français
    un poignet , une poignée ….. UN PETIT EXEMPLE ;;;;;;;;;;;;;;;; CELA ne fait rien , on te pardonne , je sais que c difficile de taper correctement sur ces petits claviers ……..

    Finalement , les koalas , ce n’est pas aussi sympathiques que ces petites peluches , (s’ils bouffent tout…. 0

    bon réveil et bonne nuit pour moi
    bises ;

  3. Ah j en ai appris sur ce commentaire… Sur la guerre je ne savais pas qu il y avait plus d australiens tués que les anglais….ça sert les colonies ! Quand aux koalas je viens d apprendre qu ils fonctionnent en gestation comme les kangourous..et c est mignon.
    Bon nous sommes le 27 juillet, c est ou et quand que tu prends cette année t’es « vacances d été » ? Nous, on y est en permanence à perols ou il fait chaud , tres chaud mais il y a la mer, le sable, le soleil, la piscine, les tomates …et tout et tout…

  4. Cool les pingouins!
    Et bien,toi tu ne rigoles pas. Aussitôt arrivé que tu projettes pour aller ailleurs.
    Cool, au moins, il se passe plein de choses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s