OT Jour 4: Des racines, de la pluie et ça caille… Une journée comme une autre!

Après la journée d’hier, le réveil est un peu courbaturé. L’avantage, c’est que comme on a mal partout entre les épaules et le dos à cause du sac, les pieds, les chevilles et les genoux avec la marche, finalement, on ne sent plus grand-chose ^^.

Les vêtements et les chaussures sont secs et ça c’est toujours la bonne nouvelle du réveil !!! Je mets mes vêtements bien contre le poêle avant de les enfiler, ça fait plaisir d’avoir chaud l’espace de 5 minutes !!

Comme tous les matins, un thé, des biscuits et un bout de gâteau à la banane. On remballe tout et on repart !

Bien sûr la journée commence par une bonne montée ! (ce sera d’ailleurs la moitié de la journée…) On est toujours dans la forêt tropicale. Racines. Boue. Rivière. Racines, racines, racines…. Bref, rien d’inhabituel !!!

Après les 4 km de montée, on se retrouve sur un plateau entre le Mont Pelion et le Mont Ossa. Alors dans les recommandations de notre carte il est indiqué « S’il pleut ou s’il a plu et que le Mont Ossa est dans les nuages avant d’en attaquer l’ascension, mieux vaut ne pas y aller. Ascension dangereuse et forte probabilité de ne rien voir une fois en haut ». Bon ben du coup notre choix est fait, le sommet de la Tasmanie, ce ne sera pas pour aujourd’hui. Vous êtes peut-être déçus, mais moi je suis soulagée !!! Lochlan décide d’y aller pour la simple et bonne raison qu’il y a des chances d’y avoir de la neige en haut… et il ne se rappelle même plus la dernière fois qu’il a vu de la neige… Il attaque l’ascension tout fou et nous retrouvera à la hutte.

On se dit que comme on a fait la moitié du trajet, ce serait le bon moment pour se poser et manger. Sauf que sur un plateau après une bonne montée en Tasmanie… il pleut et on est très exposé au vent. Au bout de 5 minutes on est frigorifié. Du coup, ce sera thé, quelques chips et on repart ! Trop froid !!

Après un peu de plaine, on attaque rapidement la descente… à nouveau dans la forêt tropicale bien sûr !

Je manque de m’étaler 2 fois sur des racines glissantes. Mais bon globalement, ça va, les pieds sont trempés mai finalement on s’y fait…

On arrive à…15h ! Euh. On fait quoi maintenant ???? On commence par mettre le poêle en marche, on étend nos affaires, on se change. Toujours pas de sangsue, encore une belle victoire ! On se fait à manger ! Une bonne soupe pour se réchauffer et des pâtes au fromage. Ce qui est impressionnant avec ces pâtes c’est qu’elles sentent le fromage, elles ont une tête de pâtes au fromage mais… elles ne sentent rien… En bonne française qui a quitté la France depuis plus de 5 mois (oui j’ai toujours 3 semaines de retard, maintenant ça fait 6 mois que je suis partie…), je suis super déçue !!!!! Moi je voulai du fromage !!!

Je prépare mon « lit ». Je découvre que c’est gravé « BAZ » sur ma planche… Je prends une photo !

J’entreprends de faire une sieste. Bonne tentative, mais ça ne marche pas. Toujours trop froid pour moi pour dormir. Tant pis au moins je me repose. Andrew s’occupe en lisant le logbook et en y faisant des dessins… Après ma pseudo sieste ratée, on commence à jouer au pendu sur le logbook pour s’occuper. On joue en anglais et c’est la française qui réussit à ce qu’un australien donne sa langue au chat… C’était « CUP » c’était pas super dur, mais il a séché ahah. On s’occupe comme on peut donc… On découvre dans le logbook qu’il y a pas mal de souris apparemment dans cette hutte donc il faut bien planquer sa nourriture avant d’aller se coucher…

Lochlan arrive à la tombée de la nuit. Il n’a rien vu du sommet et il fallait effectivement escalader. Mais comme il a eu les pieds dans la neige au sommet, ça lui suffit amplement. En plus, il captait du haut du Mont Ossa ! Après 4 jours coupés du monde, on est super content et jaloux de voir qu’il a pu échanger un message avec le monde extérieur !!!

On file explorer les alentours de la hutte Kia Ora de nuit en espérant trouver des animaux… Bingo. Il a suffi d’ouvrir la porte et il y avait 2 opossums juste devant la hutte en train de chercher tranquillement à manger. Ils ont pas l’air bien perturbé par notre présence !

Vers 19h, Andrew file se coucher. Je passe la soirée à papoter avec Lochlan. Il est photographe professionnel alors on profite pour faire des photos stylées près du poêle (je vous ai dit on s’occupe comme on peut !!!).

A 21h, on rejoint nos sacs de couchage après avoir bien emballé toute la nourriture et… je ne m’endors pas. J’ai froiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiid !!!!!!!!!!!!

Ju

 

 

7 réflexions au sujet de « OT Jour 4: Des racines, de la pluie et ça caille… Une journée comme une autre! »

  1. Allez courage!! Pour les bons souvenirs il faut vivre des moments coriaces… C est maintenant!! Mais avec ton énergie inépuisable.. Ça passe!! Bisous, je penses à toi.

  2. Je renouvelle mon admiration en lisant les deux denières lettres de tasmanie. Courage et endurance ….Bravo. J’espère que la nouvelle Caledonie t’a permis de recupérer.
    6 juillet c’est la sainte Mariette ….que diable!…c’est pourquoi je viens d’avoir un long coup de fil de ta grand’mère Colette elle a sept ans de moins que moi , nous sommes cousines avec beaucoup de souvenirs Nous avons très longuement parlê de toi, c’est grâce a elle que je peux te suivre il m’arrive de comparer avec quelques expériences vécues , il y 40 ans….

    • Alors j’en profite pour vous souhaiter une très bonne fête 🙂
      Finalement je récupère toujours en Australie, j’ai décalé mon départ pour la Nouvelle-Calédonie 🙂
      Avec plaisir pour partager les expériences vécues à mon retour!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s