OT Jour 2: Un kangourou a 3 vagins…

Le réveil (enfin l’heure de se lever vu que je n’ai pas dormi) est plus que frais… Il fait 0 degré dans la hutte. Du coup on se précipite pour mettre en route le chauffage. On découvre super content qu’il fait plus froid dans la hutte que dehors… super ! On était quand même 4 dans cette petite hutte !

Je commence direct par mettre de l’eau à chauffer pour faire un thé et essayer de me réchauffer comme je peux. Vicky se dépêche de tout remballer, elle veut faire 2 étapes en une aujourd’hui. Nous on a le bus dimanche, ça ne sert à rien qu’on saute des étapes ! Lochlan est encore indécis sur son planning de la journée, il hésite entre une ou 2 étapes. Il part avant nous, nous on est obligé d’attendre que nos affaires finissent de sécher sur le poêle. Je reste collée au poêle, le plus près possible pour en capter toute la chaleur….

On finit par prendre la route mais il doit bien être 10h déjà. C’est la journée la plus courte et facile de tout le périple, on n’a que 8 km à faire et c’est relativement plat. On en profite pour faire un détour, on va aller pique-niquer au Lake Will. Même s’il fait froid, il fait super beau alors autant profiter du soleil tant qu’on l’a (je ne suis plus en Asie, c’est la Tasmanie…). On peut laisser les sacs sur le circuit principal, prendre juste un petit sac à dos où on met notre repas de midi. En revanche il y a des panneaux à l’intersection qui précise bien que si tu laisses ton sac, il faut bien le fermer et surtout mettre la protection anti-pluie. Pas pour protéger de la pluie. Non. Parce que les animaux sont assez futés pour ouvrir les sacs et se carapater avec la bouffe. Le panneau n’explique pas comment ils font pour faire chauffer de l’eau avant de pouvoir déguster les nouilles. Donc on ferme bien tout et on part. En arrivant au lac (un kilomètre mais quand même), on se rend compte qu’on a oublié les couverts… On n’a même pas un couteau. Bon. Tant pis on retourne sur nos pas, super fiers de nous, on récupère les couverts et on se refait le kilomètre dans l’autre sens. On aura donc fait 4 km au lieu de 2 pour des couverts. Ahlala. Mais en même temps on se sent tellement léger avec 20 kilos de moins que ces kilomètres passent bien vite. Elles mettent un deuxième bébé en attente au cas où, si le premier ne survit pas, hop elle peut se mettre à développer le deuxième ! Un autre fait marrant chez les kangourous c’est que les jeunes kangourous ont des bébés femelles et ensuite en vieillissant elles font des bonhommes. Pour les crocos, c’est la température du nid, s’il fait 31,5°C ça fera des hommes, si c’est plus ou moins ça fera des femmes (je vous laisse imaginer la proportion hommes femmes chez les crocos !). Avouez que c’est super cool les animaux en Australie, moi j’adore^^.

On se pose à la plage (il doit faire 5 degrés, mais on est à la plage !) : Au bord du lac, sur du sable avec les montagnes qui se reflètent dans l’eau, on commence à préparer le repas… Et soudain, nous ne sommes plus seuls ! Non ce n’est pas Lochlan… c’est… un pademelon !! Un pademelon c’est un kangourou mais la version de Tasmanie. C’est de l’aborigène, ça veut dire petit kangourou de la forêt. Il est plus petit et surtout beaucoup plus velu que ses copains du continent voisin. Il est en train de se rincer les pattes dans le lac sur la même plage que nous. Il se fait un brin de toilettes. Je m’approche doucement pour l’observer. Une fois qu’il se trouve assez propre et beau, il s’éloigne dans la cambrousse par petits bonds. On l’a appelé Jon ahah.

En parlant de kangourou, voilà le fait important du jour : Saviez-vous que les femelles kangourous ont 3 vagins ??? Les kangourous sont super futés point de vue reproduction. Au bout d’un mois, le bébé kangourou fait 1 gramme et environ 3-4 cm, il sort, s’agrippe au pelage de sa moman et il crapahute tout seul comme un grand jusqu’à la petite popoche. Sa maman ne l’aide pas mais comme elle est quand même un peu sympa elle met de la salive le long du chemin pour l’aider. Une fois qu’il a trouvé la petite popoche, il s’agrippe à la tétine et va passer son temps à se gaver bien au chaud pendant près de 250 jours.

On fait une pause de plus d’une heure pour le repas. On n’a pas beaucoup de route aujourd’hui, autant profiter.

Quand on retrouve nos sacs, ils sont toujours bien fermés. Ouf. Ça aurait été dommage de perdre notre nourriture le deuxième jour… On reprend la route, un peu plus lourd qu’avant. On fait une bonne partie sur un plateau avec la vue sur les montagnes et les lacs… Avant d’arriver on finit dans la forêt, le sentier ressemble plus à un ruisseau, mais ça va, la journée est courte on a suffisamment d’énergie pour sauter de pierre en pierre !

En arrivant, la hutte Lake Windermere est déserte. Vicky a effectivement tracé. Lochlan nous a laissé un mot dans le logbook, il a décidé de faire 2 étapes en une pour demain faire un side track, donc on le retrouvera demain soir. Du coup on se retrouve à 2. On pose les sacs et on file visiter les alentours. Ahah on retrouve 2 pademelons !!! La maman avec un petit qui sont en train de se manger des petites herbes. Ils n’ont pas l’air bien stressé par ma présence alors je m’installe et je les observe un bon moment, même après la nuit tombée. Ça ne sert à rien de se précipiter pour manger, après on va s’ennuyer. Moi je regarde les kangourous s’empiffrer pendant qu’Andrew part à la recherche de l’opossum noir… La légende de l’opossum noir hante la hutte du Lake Windermere !

En arrivant dans la hutte, il y a un panneau « Attention, méfiez-vous de l’opossum noir !!! Il vole tout ce qui traîne,… » On attaque la lecture des logbooks : Chacun raconte une histoire sur l’opossum noir. Certains se seraient réveillés et toutes leurs affaires auraient disparu. D’autres se seraient fait réveiller en pleine nuit par ses cris. D’autres disent qu’il est à la recherche d’alcool. Nous on invente une histoire où on retrouve des poils noirs d’opossum sur nos matelas au réveil, des griffures dans le dos et un mot de l’opossum noir nous remerciant pour le vin rouge ^^ (non on n’a pas de vin rouge, c’est déjà assez lourd comme ça !!). Eh oui on s’occupe comme on peut.

Dans cette hutte, il fait 14 degrés. Mais la consigne ne marche pas, on arrive à allumer le poêle bien qu’il fasse plus de 11 degrés !! Youhouh !! On ferme la porte entre le dortoir et la cuisine et comme on se retrouve qu’à 2, on décide d’installer nos matelas contre le poêle. Et on se relayera la nuit pour le rallumer (toutes les 45 minutes donc…). On installe la tente sous les matelas et la couverture de survie pour s’isoler un peu du froid… Je réussis à dormir un peu, mais avec mes 3 paires de gants et 3 paires de chaussettes, je suis quand même obligée de me réveiller plusieurs fois dans la nuit pour enlever gants et chaussettes pour que le sang recommence à circuler… Bref, je somnole mais c’est loin d’être gagné… Mais au moins j’ai somnolé…

Demain, on attaque le jour le plus long…

Ju

9 réflexions au sujet de « OT Jour 2: Un kangourou a 3 vagins… »

  1. Salut Ju. On souhaite faire aussi un blog pour nos aventures au Chili et aux alentours. Pourrais-tu me dire sur quel site tu as crée le tien ? Je trouve l’interface sympa. Merci d’avance et à très bientôt.

    • c’est un blog wordpress 🙂 j’avais pris le temps d’un peu tout regarder et c’est celui qui est le plus flexible et facile à mon sens 😉 la prise en main est assez rapide!! j’ai hâte de lire vos aventures 😉

  2. 8 heures du matin 5 juillet : bresil ….. »’la France a bien joue et s est bien défendue. Stressant comme match! Que de oh ah de zut de ….et j en passe
    C etait sur qu on devait gagner. Oui c est pas juste

    les allemands ont eu du pot ! Mais oui C est leur faute ils auraient pas du mettre un but et nous laisser gagner pour une fois ! François, depuis le temps qu il en reve de pied nez a sa copine Angela. C est encore raté

    Bon ce sont ce matin les grandes vacances alors  » très très bonnes vacances à tous » meme a ceux qui restent pour les confitures, les conserves, les foins, la moisson, etc, etc
    Ceux qui ne savent pas ou aller eh bien il y a notre maison à Perols : soleil, piscine, sable chaud, mer mediterranee, farniente… golf, vélo, vaisselle et j en passe
    ‘ Julie tu viens quand ??? Et les vitellois…quelle semaine en juillet ? Chloé on t attend à partir du 14 juillet…. Bref les réservations sont ouvertes

      • Oui pour 2015 .mais obligée de venir : on t attend à moins que tu fasses le tour du monde à l inverse… J ai bien peur que tu ais attrapé le virus de l aventure pour longtemps. …aventurière c est un métier ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s