OT Jour 1: Le wombat fait des cacas carrés

Ce matin, Andrew file s’acheter un matelas comme « Il faut absolument des bonnes nuits de sommeil réparatrices… ». Après quoi, on file prendre le bus (après un dernier câlin au gros toutou, loup, ours, appelez ça comme vous voulez !)

On se retrouve pendant 3h dans un minibus à traverser des paysages qui ressemblent étrangement à … La Lorraine… Mouais. J’ai fait tous ces kilomètres pour me retrouver à l’autre bout de la planète au fin fond de ma Lorraine !! ça donne un sentiment assez bizarre après 6 mois de paysages tous les plus dépaysant les uns que les autres… Je vois des vaches, des moutons… euh… ils sont où les kangourous ?? Les wombats ?? Les diables de tasmanie ??

3h plus tard, on a traversé toute la Lorraine Tasmanie, nous voilà à Launceston. C’est pas n’importe où, c’est là qu’est né Simon Baker (Mentaliste ^^) ahah. Mais bon j’ai bien cherché toute la journée, je ne l’ai pas trouvé… snif…

On va direct à notre backpacker. Comme Hobart, c’est le top du top !!! Une énorme salle télé qui est le seul endroit chauffé… de 17h à 22h… Mouais. Ils sont fous en Tasmanie. C’est pas l’Australie la Tasmanie, ce n’est pas possible ! Les portes sont grandes ouvertes toute la journée, il doit faire 5 degrés dehors… brrr…. Ahlala l’Asie me manque !!! La cuisine est digne d’un restaurant, ça me donne encore envie de cuisiner, mais comme à Hobart, quand t’es backpacker, t’as pas grand-chose à cuisiner ^^.

On pose les sacs et on file faire quelques courses. En rentrant, il est 17h, on file dans la salle télé pour se réchauffer un peu, on emporte même les couvertures tellement ça caille.

Dans la salle télé, je tombe sur ce qui je pense est un chat. C’est l’équivalent du chien/loup/ours mais en version chat… Un monstre. Filou est anorexique à côté. Je ne sais pas comment ils nourrissent leurs animaux en Tasmanie, mais il lui faut une moitié de canapé rien que pour lui. Il y a des panneaux « Ne nourrissez pas Fuji » partout dans l’hôtel, mais visiblement, il trouve quand même de quoi se nourrir. Dès que tu arrives avec de la nourriture dans la salle télé, t’es son nouveau copain. Mais si t’as pas de nourriture, ne le pousse pas du canapé… il n’apprécie pas trop qu’on le dérange. Se déplacer de 10cm lui demande trop d’énergie…

On enchaîne les films (Slumdog millionnaire ahah je ne m’en lasse pas) et on papote avec les autres de l’hôtel. On rencontre 2 frères néozélandais qui partent faire l’Overland Track le lendemain, un jour avant nous. Je ne pense pas qu’on les rattrapera, ça n’a pas l’air d’être des rigolos ^^. Vous voyez l’équipe de rugby de Nouvelle-Zélande ?? Des beaux bébés… Ils ont une barbe de père Noel, se promènent en short alors que j’ai l’impression de me transformer en Miko glacé et ont des muscles qui te font dire « Tiens eux je ne vais pas aller les embêter »… Il y a aussi un égyptien qui est visiblement scotché au canapé, à chaque fois que je sors et reviens, il est toujours à sa place…

 

A 23h dodo. Le lendemain, on file… marcher. Ouais on n’est peut être pas très futé sur le coup là, on va déjà marcher pendant une semaine, mais comme ce n’est pas assez, on marche déjà une bonne demi-journée la veille… En même temps ça vaut le coup. Ce sont les gorges Cataract (oui je sais bizarre comme nom, ça ne fait pas trop rêver…mais si si ça vaut le coup).

On rentre en tout début d’après-midi. Et on tombe sur un australien en train de cuisiner… pour tout le monde.. Ah ?? ça tombe bien on a marché toute la matinée, on meurt de faim et j’avais justement envie de cuisiner. Je lui propose de lui filer un coup de main. Je l’aide pour la salade, les steaks de kangourou et… la pâte à crêpes. Hum !!! Il me demande de mettre les assiettes dans le micro-ondes pour qu’elles soient chaudes au moment de manger (ce qui est assez drôle quand ça fait 6 mois que tu voyages…) On met la table tous ensemble, on est une douzaine. Et c’est un vrai festin qui nous attend !!! Soupe légumes poulet, salades, omelettes, steak de kangourou,… C’est un régal !!!!! Une fois que tout est fini, on fait la vaisselle puis… les crêpes…. Hum…. Ohlala, ça fait du bien avant la semaine qui nous attend !!

Quand on termine tout ça, l’après-midi est bien avancée. On vérifie qu’on a bien tout ce qu’il nous faut pour la centième fois. Puis il est 17h… l’heure d’aller se décongeler dans la salle télé. Je prends ma couverture et je fais des câlins au monstre pour me réchauffer encore plus. Malheureusement pour moi, il y a Terminator à la télé… Malheureusement pour moi… il n’y a que des hommes dans la salle télé… Je me retrouve donc à regarder Terminator. En plus de ça, l’Australie, c’est comme les Etats-Unis, le Canada,… Il y a de la pub toutes les 5 minutes… Donc un film de 2h, il faut 4 h pour le regarder… Du coup je regarde la moitié pour ne pas faire l’antisociale et je file me coucher… Je profite de mon matelas et de la couette… Je vais dormir sur du bois pendant une semaine… Je savoure… Je m’emmitoufle dans la couette.

Le lendemain…. L’aventure commence… Le mini-bus vient nous chercher devant l’hôtel à 10h. On se retrouve à 5 dans le bus… les 5 pour Cradle Mountain ! Ahah ! Sauf que les autres ça n’a pas l’air d’être des rigolos. Ils sont équipés comme des pros, on est des touristes à côté ! Nous avons donc Félix, Victoria (Manipulatrice Radio eheh) et Lochland en plus d’Andrew et moi.

On se tape 3h de bus alors qu’on est juste à côté parce qu’il faut passer à Davenpor… Grr… J’en profite pour acheter un sandwich bien chaud que je déguste avant d’arriver à Cradle.

13h nous y voilà ! Le bus nous dépose tous les 5 au visitor centre du parc national. On file acheter notre pass pour accéder au parc national. 25$. On savoure de ne pas avoir à payer les 300$ habituels en plus !!! ça fait cher pour de la marche !

Un bus part 5 minutes plus tard pour nous emmener au départ du treck… Enfin on y est ! Ahahahah !!!

10 minutes de bus et hop, il nous pose au milieu de nulle part, à Ronny Creek. Cette fois l’aventure commence… Ce sera le dernier véhicule, le dernier signe de civilisation que nous apercevrons pour les 7 prochains jours… Aïe Aïe Aïe… On prend une photo au départ du trek pour immortaliser… Et c’est parti !!! Le départ est assez plat, mais tout de suite on se retrouve au milieu du parc national classé au patrimoine mondial de l’Unesco… Entourés de montagnes. Pour l’instant on marche sur un sentier de « planches » donc c’est vraiment facile. 10km nous attendent. On a pour l’instant de la végétation assez basse, déjà un terrain très humide, mais le sentier de planches est surélevé… Si c’est comme ça tout du long, ça va être super simple. On a un ciel bleu magnifique.

Au bout de 5 minutes de marche, Félix nous a largement devancé… Nous ne le reverrons plus du séjour… Il y a des cahiers dans les huttes où nous dormons où il faut inscrire son passage, date et destination pour savoir où chacun se trouve. A chaque fois qu’on arrive à une hutte, on découvre qu’il est passé depuis longtemps. Nous aurons donc une expression pendant toute la rando « Faire une Félix »…

 

Au bout d’une vingtaine de minutes, on se retrouve dans de la forêt, on longe une cascade….ça commence à monter et on se retrouve rapidement à un premier lac entouré de montagnes. On attaque ensuite sérieusement la montée… Ben quand ça monte tellement dans la caillasse que c’est plus de l’escalade que de la rando, ton sac de 20 kilos plein de nourriture, tu le sens !!!!

Dans la montée on perd Lochlan qui fait des photos du lac, on termine à 3 cette partie rocailleuse, avec Vicky. En arrivant en haut, on a d’un côté la vue sur le lac, de l’autre Cradle Mountain et le soleil en prime. C’est vraiment une vue à couper le souffle !!!!

Autre récompense ? Une fois que tu t’es farcie les 500 mètres de dénivelé (en une fois bien sûr, pas étalé sur les 10 km), c’est relativement plat. On traverse de grandes plaines face à Cradle Mountain. Il y a un sentier qui monte au sommet. Malheureusement, il faut 2 ou 3 heures supplémentaires, sauf que comme le bus n’arrivait pas avant 13h et que le soleil se couche à 16h30… Il faut vite faire les 10 km avant la tombée de la nuit. Tant pis, on contemple d’en bas ! C’est pas mal non plus ^^.

On est à nouveau sur notre sentier de planches. Tous les mètres on a droit… à des crottes carrées. Eh oui, attention grande révélation du jour : Le wombat fait des cacas carrés (Si Katherine Pancol cherche un titre pour son prochain livre, je pense que ça attire l’œil ^^) !!! Donc il y a plein de wombat qui font caca sur notre sentier visiblement. Sympa les wombats !!!!

Et comme on a de la chance… au bout d’un moment, on tombe sur un wombat juste à côté du sentier !!! On s’arrête pour l’observer. Il finit par monter sur le sentier et se fait une petite marche. J’adore les petons du wombat qu’on peut apercevoir à chaque fois qu’il lève la patte, c’est trooooooooop mignon ^^. Un wombat en gros c’est gros, plein de poils, court sur pattes (très court sur pattes !!!), un cube velu donc qui fait des cacas carrés !

On le suit un moment puis il finit par s’enfoncer à nouveau dans la brousse. Je suis toute contente de cette rencontre ^^.

On entame gentiment la descente, on a un peu de forêt tropicale et de la caillasse avant d’arriver à Waterfall valley hut, notre refuge pour la nuit.

Alors les huttes, elles ressemblent à quoi ?? 4 planches, 2 tables et bancs, d’autres planches en bois pour dormir et… un chauffage au fioul que tu ne peux mettre en route qu’une fois que la température descend sous les 10 degrés. Evidemment, on arrive il fait 14°C… Il y a des toilettes sèches à une centaine de mètres et aucun signe de civilisation visible. Bon cela va sans dire, il n’y a pas de wifi, pas d’électricité, pas de lumière,… On arrive, il fait déjà nuit noire. On sort les frontales. On meurt de faim, on n’a pas fait de vrai repas depuis ce matin. On sort les nouilles et le réchaud et hop c’est parti. 15 minutes plus tard, on a bien mangé. Il est 17h, on n’a plus rien à faire. Euh…. On fait quoi maintenant ???

Vicky est un peu plus futé ou expérimentée que nous, elle commence par se faire du pop-corn (c’est une trop bonne idée je note pour les prochains treks, ça ne prend pas de place, ce n’est pas lourd, ça prend 5 minutes et c’est rigolo à faire et en plus c’est convivial). Puis elle se fait une soupe. Puis elle se fait un thé. Et seulement après elle se fait son repas. Ca l’occupe 2 heures de plus, quelle chance !!!

On s’occupe en lisant les logbooks. Il y en a 2 à chaque fois : Un avec un tableau pour noter nos noms date d’arrivée, date de départ et surtout trajet, y compris tous les chemins à côté du chemin principal, les side tracks, et le prochain point de chute. On voit que Félix est passé et a tracé directement au deuxième point de chute et que les néo-zélandais sont passés par là !

Et le deuxième logbook…. Tu peux raconter ta journée,… Alors on lit les récits des précédents. Visiblement, les gens aiment dessiner. Chacun dessine ce qu’il a vu. Mais les gens dessinent tellement bien qu’à chaque fois il y a une flèche pour identifier le graffiti. « C’est un platypus… ». Du coup, on dessine notre wombat ^^ « Nous on a vu un wombat, il était gros, velu et on l’a appelé Paul ».

A 18h on est vraiment à court d’inspiration, en plus on est gelé, donc on file se coucher. J’enfile tous mes vêtements (enfin ceux qui sont secs) et je m’emmitoufle dans le sac de couchage. Il n’y a que le nez qui ressort et encore… Mais je suis frigorifiée… Gelée… pétrifiée… glacée… tétanisée… Je ne ferme pas l’œil de la nuit. Formidable. Génial. Super. Youhouh. Si je ne dors pas de la semaine, la semaine va être looooooooooongue !!!!

Ju

 

 

5 réflexions au sujet de « OT Jour 1: Le wombat fait des cacas carrés »

  1. Tu nous en apprends des choses ! le wombat, le chemin surélevé … et pas de doudoune à l’horizon pour te réchauffer … courage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s