Je suis diveuse, ascendant surfeuse eheh!

Je débarque à mon hôtel vers une heure du matin. Ma priorité c’est de dormir, pour le programme à Bali on verra le lendemain ! Je file donc dans mon dortoir et hop au lit !

 

Vers 8h je descends. J’ai choisi cet endroit car sur internet les commentaires disaient qu’ils donnaient plein de bons conseils et qu’ils aidaient à tout réserver pour le séjour à Bali,… Bon alors hier soir quand je suis arrivée, celui qui m’a accueilli ne parlait pas un mot d’anglais. Comme c’était la nuit, je me suis dit que c’était normal, il devait être le gardien peut-être… Mais ce matin, alors que je descends pour prendre le petit-déjeuner, il n’y a plus de confiture… je demande à la fille à l’accueil la confiture. Elle ne comprend pas le mot confiture… C’est mal parti ^^.

Après le petit-dej, je lui demande comment me rendre aux îles Gili aujourd’hui. Elle ne comprend pas et finit par me tendre un prospectus qui n’a rien à voir. Je tente autre chose, je demande comment me rendre à Ubud. Elle décroche le téléphone et veut m’appeler un taxi. OK laisse tomber, je vais me débrouiller…

Je remonte dans ma chambre un peu dépitée… quelques secondes après je vois une fille qui remonte au dortoir et qui a l’air aussi dépitée que moi… c’est donc naturellement qu’on engage la conversation^^. Marketa, une tchèque en Australie pour un an et qui profite d’une semaine de vacances pour venir à Bali. 2 copines à elle arrivent le lendemain. Elle me parle d’un temple super connu à Bali où on pourrait aller en taxi. On embarque les maillots de bain aussi au cas où !

Le chauffeur de taxi arrive 10 minutes plus tard, on a une bonne demi-heure de route.

On passe une heure à visiter. Le Pura Tana Loth, un des plus réputés de l’île. Certains disent qu’à lui seul il vaut un voyage à Bali. Je vous laisse imaginer : Il est perché sur une île à quelques dizaines de mètres au-dessus de la mer et les vagues viennent s’écraser sur les rochers qui l’entoure… C’est vraiment magnifique. Ce qui est bizarre cependant c’est d’aller visiter un temple et de ne pas pouvoir y entrer ni l’approcher du tout… il n’y a pas d’accès sur cette île, en fait on suit un petit sentier le long de la côte d’où on a différents points de vue sur le temple.

Comme d’habitude en Asie, on nous demande régulièrement pour être prises en photo. Je réalise que dans une semaine ce sera terminé, je ne serai qu’une touriste lamba en Australie. Alors je profite : Je pose avec tout le monde, Marketa me demande si c’est normal. C’est vrai que depuis le temps je m’y suis faite. Elle ne comprend pas trop ce qui se passe. Elle finit par me demander très sérieusement si je suis connue en Indonésie, ce qui me fait beaucoup rire.

J’achète une coco avant de retourner au taxi et on lui demande de nous déposer sur une plage à Kuta. L’objectif ? Manger et surtout… aller surfer ! S’il a bien une activité à essayer à Bali c’est le surf et la plage de Kuta est réputée pour ses vagues accessibles pour les débutants.

Il nous dépose dans une rue : On a l’impression d’être en Australie ! Des shops de surf partout, on n’a plus du tout l’impression d’être en Asie ici ! A peine descendues de la voiture, un balinais nous tombe dessus : Il veut nous louer des planches de surf et nous donner un cours. Le prix qu’il nous annonce nous paraît exorbitant (150’000 par personne, ca fait 8 euros !! non mais oh !) De toute façon pour l’instant on a juste faim. Mais pas de street food ici, tant pis on va dans un café et on commande des plats locaux. Marketa aime les plats épicés, elle va être servie ! Elle commande le plat le plus épicé, une soupe de pates. La serveuse lui demande si elle est sûre. Je lui demande également (en gros ce qui est très épicé chez nous est considéré comme non épicé ici… donc du très très épicé… je vous laisse imaginer. Quand la soupe arrive, tous les serveurs la regardent. Elle prend une cuillère. Elle ne bouge plus. Elle me regarde : « Ouahouh j’ai jamais rien mangé d’aussi épicé !!!! » Elle se met à transpirer à grosses gouttes et est obligée de manger très lentement. .. Je goutte la pointe d’une cuillère et je confirme : C’est effectivement très épicé ! Je serai incapable d’en manger une assiette… Mais Marketa va la finir… ^^

On engage la conversation avec plusieurs serveurs et serveuses pour savoir combien on devrait payer pour une planche de surf. On nous conseille une boutique près de la plage. Il les appelle pour nous, du coup on aura un bon prix ! Ah !

Bon sauf que malgré les explications on va mettre plus d’une demi-heure à trouver le shop… Du coup il ne nous reste plus qu’une heure… Hop on file dans nos maillots et on porte la planche… Elle est lourde (oui ce sont les bonnes planches en mousse pour débutants). La fille du shop nous conseille de la porter… sur la tête… Effectivement ça fonctionne un peu mieux… On part donc à la queue leu leu sur le trottoir avec la planche sur la tête… On rejoint la plage. Les planches commencent à se faire lourdes à force, même sur la tête… et on croise un locaux qui en porte 3 identiques à la nôtre sur sa tête… Hum. Nous sommes donc bien des touristes ^^.

Allez c’est parti, on se jette à l’eau… on nage un peu derrière la barrière de vagues. Les vagues sont assez petites et surtout déroulent pendant super longtemps, donc c’est parfait pour apprendre.

Un prof est dans l’eau avec une fille et nous propose de nous aider également ! On s’allonge sur la planche et il nous pousse sur la vague pour nous aider. Hop je me mets debout sur la planche à la première vague (Bon ne vous emballez pas trop, ce sont des planches en mousses, ce n’est pas non plus hyper compliqués ^^). Je nage à nouveau vers lui et il me dit « T’enseignes le surf où ? » ahah. Je le refais plusieurs fois. Puis il finit par me dire d’essayer de prendre seule la vague. Je me rate la première fois, mais j’arriverai à prendre les 5 suivantes. Je suis super contentes !!! Et je me suis levée à chaque fois. Je ressors bien fatiguée mais bien fière de moi !

On sort de l’eau… Un comité d’accueil m’attend : « On peut prendre une photo avec toi ? » et là un truc improbable se produit… il y a la queue pour faire une photo avec moi ! Je vous jure que c’est vrai ! Complètement incroyable. Marketa me regarde avec les yeux écarquillés « Non mais il se passe quoi là ??? » On est dégoûtée parce qu’on a dû laisser nos affaires dans un casier, on a que nos maillots sur nous et on aurait bien voulu immortaliser cette scène !!! Incroyable ! Même après 5 mois en Asie je n’en reviens pas !! Du coup je me retrouve à faire un shooting photo pendant une bonne demi-heure. Mais au bout d’un moment on doit y aller, on doit rendre nos planches ! Hop, on remet notre chapeau planche de surf, on retraverse la rue, on rend les planches et on sympathise avec la fille du surf shop, une indonésienne qui nous donne plein de conseils pour notre séjour. Elle nous donne son numéro de téléphone, si on veut réserver des trucs, elle pourra nous trouver des bons prix !

On regarde le couche du soleil sur la mer, puis on décide de marcher un peu au-bord de l’eau avant de rentrer. On croise un marchand d’épis de maïs sur le trottoir. Hum j’adore ça. J’essaie de négocier le prix, le type ne veut rien lâcher. Je finis par dire tant pis et par partir. Je ne vais pas payer 20’000 pour un épis de maïs ! Je le veux à 15, c’est comme ça !

Je vais voir le marchand suivant qui accepte pour 15’000, il va me tendre l’épis de maïs, mais l’autre vendeur arrive, lui prend le maïs des mains et nous fait signe de partir… Il n’est pas content car on n’a pas acheté chez lui… Bon… tant pis… 100 mètres plus loin on va en trouver un autre qui nous le fera à 15… ahlala. Je fais goûter à Marketa : Elle est fan, elle ne pensait pas que c’était aussi bon, vu que ce n’est qu’un épi de maïs finalement. Mais c’est excellent, du coup on le partage et on rentre à l’hôtel. Ses copines arrivent vers minuit. Le lendemain, on décide de partir pour Ubud !

Ju

Ce contenu a été publié dans Bali par Ju. Mettez-le en favori avec son permalien.

9 réflexions au sujet de « Je suis diveuse, ascendant surfeuse eheh! »

  1. Eh c tantiche : ben zut je te croyais en plein desert australien? T pas descendue de ton avion pour t amuser à faire un aller et retour Bali-australie…Nô, je pense que tu as encore pleins de trucs à nous dire avant d attaquer de nouvelles peripeties en australie… Je confirme que, petite déjà, t étais si mignonne que tu m as toujours fait craquer !. Oui je confirme que tu as un truc pour faire fondre les gens les yeux bleus certes, mais sûrement aussi l’art d aller spontanément vers les autres sans à priori et toujours avec le sourire ! Alors…uses en a bon escient puisque tu as ce don et donnés nous en de la graine. SOURIONS et « Je vais bien, tu vas bien » et tout va bien.

    • simais tu sais ce qui arrive quand tu n’as pas de wifi pendant 2 semaines… t’es en retard sur le blog 😉
      je confirme je vais bien tu vas bien 😉

  2. Incroyable…après la plongée, voilà que tu te mets au surf. C’est hallucinant tout ce que tu découvres. Profite bien de la suite!

  3. ah FINALEMENT , tu as réussi à publier …… mais on a du retard ……. l

    Les yeux bleus vont devenir rares ……..ET lorsque tu étais petite , tu éblouissais les ténors dE Gradus ad musicam avec tes yeux ……En Asie , c peut être rare …..
    ………..
    Voilà un nouvel employeur …… pour qq temps …. faire des photos à Bali …..

    BISES et je ne dis pas où tu es ….. ni ce que tu fais , je laisse aux followers LE TEMPS de patienter …………….

    • mais moi non plus je ne le savais pas 🙂 depuis je suis en australie c’est quand meme vachement moins fun, personne ne me prend en photo…pfuuuu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s