Quand mon ancienne vie percute ma nouvelle vie!

Réveil à 10h (ce qui est tôt vu qu’on s’est couché… tôt…) Mais à peine debout, Allen amène le petit-déjeuner… et une mangue bien fraîche au réveil, ça donne toujours le sourire ^^.

Aujourd’hui, les 2 chinoises s’en vont. Après leur départ, Allen me propose de m’emmener visiter Manille. Elena y est déjà allée la semaine dernière, mais plus on est de fous… plus on est de fous, alors c’est parti.

On marche 2 minutes et il me propose de goûter un dessert typiquement philippine : Le halo-halo. Allen me demande si ça me tente. Je ne sais pas ce que c’est, je dis toujours oui… Donc je dis oui (logique imparable, vous remarquerez que je résiste bien jusqu’à présent, je ne me laisse pas influencer par la non-logique asiatique ^^). Alors le halo-halo, c’est un truc où il faut avoir le temps….

Déjà, la fille met trois plombes à le préparer. En plus, comme elle sait que c’est mon premier, elle me décrit chaque ingrédient. Comme c’est un truc où y’a 50’000 ingrédients, ça prend un peu de temps… y’a différentes sortes de gélatines, des haricots blancs, des haricots rouges, des perles de différentes couleurs, de la banane séchée, des autres fruits bizarres, des céréales et une pâte qu’elle me décrit comme une spécialité des philippines. Une fois qu’elle a mis tous ces ptits trucs improbables, elle met plein de glace pilée qu’elle recouvre avec du lait concentré et une autre pâte des philippines et un truc qui ressemble à un coulis orange. Voilà voilà… je crains le pire, je sens le truc horriblement sucré alors qu’il fait 40°C, qui ne va pas être bon mais que je vais manger pour ne pas vexer Allen,… Heureusement, ça ne me coûte que 20 pesos (à peu près 30 centimes d’euros… la ruine !).

Une fois que t’as passé 20 minutes à regarder la préparation, tu penses qu’est venu le temps de la dégustation. Mais non ! La nourriture Philippines, ça ne se savoure qu’avec les yeux j’ai l’impression ! La seconde étape est aussi de la préparation, mais j’appellerai plutôt ça du « vas-y maintenant galère et débrouille toi comme tu peux ». T’as un verre avec des ingrédients qui dépassent largement le bord et il faut mélanger pour que la glace pilée sur le dessus redescende et que tous les ingrédients magiques en-dessous remonte. Si tout n’est pas mélangé, ce n’est pas bon, ce n’est pas du vrai halo-halo. Tu te retrouves à manger de la glace pilée les trois quarts du verre et à manger du sucre au fond… aucun intérêt. C’est ce qui est arrivé à Elena la première fois !!

Alors je commence à essayer d’amener délicatement la glace pilée au fond, mais à chaque fois que je bouge la cuillère dans le verre, ça part dans tous sens et il y a des bouts de glace pilée qui se font la malle et des ingrédients qui se suicident en sautant par-dessus bord… Allen finit par avoir pitié de moi et par me montrer… Je suis impressionnée, en quelques minutes, ça ressemble presqu’à un mélange parfaitement homogène… presque… J’immortalise par une vidéo, parce que si t’es pas philippin, faut le voir pour le croire ^^.

Enfin, après une demi-heure de préparation, je vais pouvoir passer à la dégustation. Je redoute le truc trop sucré… mais non !!! Surprise, ce n’est pas du tout sucré si c’est bien mélangé. A chaque cuillère, c’est différent, mais toujours rafraîchissant, ce qui fait toujours plaisir par une chaleur écrasante.

On file prendre un bus local. Enfin pas un bus. Une sorte de van. Enfin pas un van. Bon OK je ne sais pas comment le décrire. Les transports en commun philippins. Sauf qu’on attend un moment et qu’il fait vraiment très chaud… Allen s’impatiente. Il nous propose un taxi. Ça nous coûterait un euro de plus.. pour tout le taxi donc divisé par 3 comme on est 3… Vendu. Je profite du trajet en taxi pour finir mon halo-halo !

Après le taxi, on file prendre le métro. Même histoire qu’en Malaisie : T’as rien le droit de faire et surtout y’a des stalactites qui ne vont pas tarder à se pointer…

On sort au business center de Manille. Allen nous prévient : Il n’y a aucun touriste ici, alors vous marchez bien devant moi pour pas qu’on vous pique votre sac… OK. Ça ne manque pas, 5 minutes plus tard, il se rapproche de nous et un mec qui nous tournait autour s’éloigne en voyant qu’on est avec un philippin…

Il m’amène dans un endroit avec pleins de marchands dans la rue. On peut acheter ce qu’on veut. Mais vraiment tout ce qu’on veut… N’importe quel diplôme, permis de conduire,… et même… certificat de mariage !

On marche tranquillement et on finit par arriver à Chinatown. Bon Chinatown, c’est cool, mais j’ai juste l’impression qu’il y a Chinatown dans toutes les grandes villes du monde… c’est comme Little India aussi.

Ensuite, il m’emmène à Intramuros qui est le lieu touristique de Manille. Dans cette vieille ville, on sent bien qu’il s’agissait autrefois d’une colonie espagnole ! J’ai l’impression de me retrouver en Espagne, il ne me manque plus que les tapas et j’oublie que je suis en Asie. Heureusement, il y a un vendeur de coco sur le trottoir ! Ouf !

Il m’emmène voir des anciennes maisons, des cours intérieures,… Comme c’est dimanche, la plupart des rues sont fermées et il y a des marchés de partout.

On finit l’après-midi au parc Rizal. Rizal c’est le héros national. LE héros. Il est sur les pièces, sur les billets, sur les timbres, y’a une université à son nom, un parc à son nom,… Et quand tu lis sa biographie, il a tout fait… Il était médecin chirurgien ophtalmo, poète, dramaturge, romancier, artiste… Pour quelqu’un qui s’est fait fusiller à 35 ans ça fait une vie bien remplie ! Je découvre qu’il y a une place Rizal à Paris (C’est bien d’aller jusqu’aux Philippines pour apprendre ça ^^).

Après Intramuros, on monte dans un taxi, direction Green belt… Allen et Elena me laissent là. Moi je vais rejoindre… Noelle ! Une amie du pays de Gex qui vient à Manille quelques jours pour le travail^^. Youhouh !!! Première personne que je croise depuis « mon ancienne vie ». Mes 2 vies vont se rencontrer ce soir, ça fait un sentiment tout bizarre !

Bon en gros, j’ai le nom de l’hôtel , j’ai le nom de la rue, donc à priori je m’en sors. Je demande la rue…. Facile. Après je demande l’hôtel. Facile aussi, sauf que je n’avais pas prévu que la rue serait aussi grande ^^. Après une bonne dizaine de minutes de marches, je ne dois plus être loin… Sauf que… Je me retrouve face à un carrefour que je dois traverser. OK, ça paraît simple. Mais c’est une énorme avenue et surtout … tous les trottoirs sont bordés de grosses grilles… impossible de passer. Euh… Je suis perplexe. Je finis par trouver un escalier qui descend. Je me dis qu’il doit y avoir un tunnel (oui je sais, je suis toujours aussi futée). Je descends. Ce tunnel permet de passer d’un côté de la rue. Mais pas de celui où je veux aller… Euh… Ok. Génial. Je marche 5 minutes d’un côté, toujours rien. Je reprends le tunnel. Je marche 5 minutes de l’autre côté. Je croise quelqu’un et pose la question la plus improbable du jour « Excusez-moi, comment on fait pour traverser la route ? ». 5 minutes de plus dans le sens là et c’est bon. Ah quand même. Faut aller loin pour pouvoir traverser une route ici…

Je vois l’hôtel. Ouf. Il n’y a plus qu’à réussir à rentrer dans l’hôtel. Ahah que de challenges ce soir !!! Ne rigolez pas, ça va me prendre du temps… Je vois un endroit où il y a des voitures arrêtées, je me dis que ça doit être par là. J’y vais… Non, en fait ce sont des entrées vers des boutiques, salon de thé,… Tant pis, je fais demi-tour, je contourne l’hôtel, je vois des bus… j’y vais. Il y a le nom de l’hôtel de marqué mais la porte est fermée… à côté c’est un bar. Super. Je continue de contourner, j’arrive à un parking avec un gardien, des toutous,… Je retourne sur mes pas… C’est un hôtel sans entrée… Je retourne là où j’étais la première fois et demande au portier comment on entre dans l’hôtel. Il m’ouvre la porte du salon de thé et me dit de traverser et que derrière c’est l’hôtel. OK. Je ne saurais donc pas où se trouve l’entrée principale. Mais l’important c’est que je finisse par me retrouver à l’intérieur ^^.

Je vais à l’accueil demander si Noelle est arrivée. Le monsieur est EN-CHAN-TE ! « Ah mais oui ! c’est la dame qui vient juste d’arriver et qui a demandé à changer de chambre c’est ça ? »…Euh ben j’en sais rien moi ^^. « Et vous voulez faire le check-in, vous allez dormir ici ? » Ah non, moi j’ai déjà un hôtel. Il est tout déçu. « Vous voulez que j’appelle votre amie ? » Dans l’idée c’était ça… Je ne suis pas venue jusque-là pour savoir que mon amie qui vient de l’autre côté de la planète a changé de chambre et faire « Ah cool elle a changé de chambre, bonne journée au revoir » ! Bref… il prend le téléphone, compose le numéro de la chambre et quand ça commence à sonner il me regarde d’un air paniqué « Euh… mais je l’appelle pour lui dire quoi ? »… « Ben que son amie est arrivée »… « Mais vous vous appelez comment ? Je dis quoi ? » « Dites Julie est arrivée » « D’accord » (accompagné d’un soupir de soulagement)… Noelle décroche « Votre amie Julie est arrivée ». Noelle répond quelque chose, il repanique et me tend gentiment le téléphone ^^. Ahlala. Bref, Noelle me retrouve 5 minutes plus tard dans le hall et elle m’a reconnu tout de suite ahah je n’ai donc pas tant changé que ça^^.

Allen m’a conseillé Greenbelt pour ce soir, donc c’est parti ! En route, on a la vue sur le coucher de soleil, ce n’est pas trop moche. Arrivée au croisement, je la préviens « Alors là on veut juste traverser la route, mais tu vas voir il va falloir marcher au moins 500 mètres dans un sens pour choper un escalier pour refaire 500 m dans l’autre sens ». Elle me regarde les yeux écarquillés « Mais comment t’arrives à te repérer ici ? Comment t’as trouvé ça ? »… Ah oui ce n’était pas évident non plus pour moi il y a une demi-heure…

Je rattrape mon retard de ces 4 derniers mois en nouvelles du pays de Gex et de notre petite bande gessienne. Et il s’en passe des choses en 4 mois ! Je lisais partout sur les blogs : « En revenant on se rend compte que la vie a juste suivi son cours, qu’il ne s’est pas passé grand-chose blablabla ». Ben moi il s’en est passé des choses quand même. Entre les nouvelles là et les nouvelles de Novartis, j’ai l’impression d’être partie depuis 10 ans moi ^^. Mais c’est cool de savoir que vous ne vous ennuyez pas non plus 😉

 

Bref, on finit par arriver à Green Belt, on se choisit un coin sympa pour se prendre un apéritif. Mais quand tu commandes un apéritif, on t’amène des verres d’eau qu’on te remplit à nouveau dès qu’ils sont à moitié vide, des trucs à picorer qu’on te remplit à nouveau quand c’est vide… Bref, on aurait pu passer 4h là et ne consommer qu’une boisson et ne plus avoir besoin d’aller au resto ! Au final on y passe quand même 2 bonnes heures à papoter. Ce qui est rigolo, c’est qu’avec le blog, vous savez où je suis et ce qui m’arrive… ce qui fait que quand je commence une phrase par « Au Vietnam… » « Ah oui j’ai vu sur ton blog !! ça avait l’air trop bien ça ». Ah ben oui, vous êtes au courant de tout^^. Bon alors je vous préviens, je vais vouloir tout reraconter à mon retour, ça va sûrement finir par vous agacer mais comme je suis super sympa je vous préviens à l’avance…

On finit par partir du bar. Je demande à 2 policiers (ou en tout cas 2 personnes en uniforme qui ont l’air du coin) un endroit pas loin où manger de la bonne cuisine locale et ils nous indiquent un resto à 5 minutes avec un grand sourire. J’adore les philippins hihi.

On trouve de suite, il y a de la place, ils sourient, on sourit, tout le monde est content ! On se trouve un bon plat philippin dont j’ai malheureusement oublié le nom mais qui était vraiment trop bon. Evidemment, je prends une coco.

A la fin de la soirée, Noelle a envie de partir voyager et de boire des cocos. J’en déduis donc que je suis contagieuse. Donc non seulement je vais vous barber à mon retour, mais je vais en plus vous contaminer. Vous allez vraiment être contents de me revoir ^^.

Après cette super soirée, je la raccompagne jusqu’à son hôtel (A Saint-Pétersbourg, je me serai perdue, mais 4 mois plus tard, aucun problème => Merci de noter le progrès !!!) 3 jours plus tard, elle a une journée de libre avant de rentrer en France et me demande si j’ai quelque chose de prévu dans 3 jours et où je serai. Ouhla. Je sais que je veux aller plonger, mais je ne suis pas mal là où je suis et l’avantage de partir un an, c’est que je ne suis pas à 3 jours près…

Je demande à l’entrée de l’hôtel où je peux avoir un taxi. Les philippins sont un peu trop serviables : Celui qui garde le parking file m’arrêter un taxi sur la route pendant que l’autre gardien qui s’occupe du toutou reste avec moi. En 5 minutes, j’ai sympathisé avec les gardiens… et aussi le toutou qui était trop choux. Il s’appelle Alex, il a 5 ans et il est tout doux, comme un agneau sauf que c’est un chien de garde. Quand le taxi arrive, le gardien m’ouvre la porte et il note mon nom, le numéro du taxi et le nom du conducteur… avec ça s’il m’arrive un truc… ce serait vraiment pas de bol ! Je dis au revoir au toutou et aux gardiens et je file.

Je suis les consignes d’Allen pour ne pas se faire arnaquer par les taxis ou ne pas être prise pour une touriste. Donner l’adresse en étant très sûre de soi et sans demander le prix de la course ou de mettre le meter, sinon c’est grillé. OK. J’avais pris soin d’apprendre l’adresse par cœur 5 minutes avant (Elle fait 4 lignes l’adresse….). Je récite, sûre de moi. 3 secondes après il me propose un prix. Et mince. Grillée. Je ne sais pas où je me suis ratée, mais il a repéré que j’étais une touriste. Peut-être qu’il me manque encore un peu de bronzage et des yeux un peu bridés pour y arriver… Je réponds que je veux le meter… Il essaye de me refourguer un hôtel, je décline gentiment…

En arrivant à San Mateo, il me fait le coup de je suis perdu, je fais 50 allers-retours dans tous les sens pour faire plus de distance… Sauf que je ne connais pas assez San Mateo pour le guider dans les petites rues… Il tourne… demande son chemin… retourne…. Redemande son chemin… reretourne…. Ça dure un bon moment. Jusqu’au moment où il en a marre et me dit carrément qu’il va me ramener de là où je viens. Ben oui ! Je ne peux pas lui donner des directions alors il veut me ramener. Ca c’est encore une logique locale. Tu prends un taxi pour t’emmener à un endroit, mais si tu ne sais pas y aller toute seule, il ne sait pas faire… Bref, je lui dis de persister, de continuer à demander, je ne veux pas retourner au centre après une demi-heure de route ! On finit par trouver…. Ouf…

En rentrant, Allen me file quelques directions pour la prochaine fois…

Je rentre et dans le jacuzzi/piscine il y a 3 hollandais en train de boire un verre. Ça tombe bien, il faisait un peu chaud… Ils reviennent d’un an en Australie, un mois en Indonésie et après ils ont encore 3 mois en Asie du Sud-Est. Jurgen a passé son open-water à Bali donc avec Elena, on part rapidement sur le sujet de conversation Plongée qui semble inépuisable. On est en train de convertir Allen qui a envie de s’y mettre à force de nous entendre !

Bref, comme à chaque fois que je veux me coucher tôt, je suis obligée de constater que c’est un échec…

Ju

4 réflexions au sujet de « Quand mon ancienne vie percute ma nouvelle vie! »

  1. AAh ! tu m’avais bien manqué ; tous ces jours sans nouvelle … c’était monotone ! 😀 C’est Noëlle que je connais qui t’a rejoint ? je l’ai vue Hier mais elle ne m’a pas parlé de son voyage, la coquine !

  2. Peu de choses changent à ce que je vois. L’endroit où tu es a l’air de moins faire rêver que précédemment. En tout cas, la plongée est ta passion : tu en parles tout le temps. Mais t’inquiète, on apprécie ou plutôt on est jaloux…

    • c’est différent 🙂 mais les locaux sont tellement adorables que c’est le paradis aussi!!!! Mais en fait je suis à la bourre… je suis à bali là… j’essaie de rattraper mon retard ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s