Premier jour de plongée à Mabul et soirée inoubliable avec les malais

Le réveil sonne… c’est fou comme c’est simple de se réveiller et de se motiver quand il s’agit d’aller plonger… Bon la nuit a quand même été super agitée… On file se coucher tôt. Mais à minuit, Yann est réveillé parce qu’il est en train de se faire dévorer… par des bêtes de lit. Super, ça faisait un moment que ça ne m’était pas arrivé ! Je soulève son drap, effectivement, son matelas est infesté… Bon. Je vais voir sur le ponton, il reste l’américaine qui est en cours de formation pour son divemaster ici. Il y a une chambre avec 3 lits de dispo, on chope les sacs, on change de chambre et on se rendort. Enfin presque. C’était sans compter sur l’énorme orage qui durera la moitié de la nuit. Donc au final je n’ai quasiment pas dormi. Pourtant je suis au taquet dès la sonnerie du réveil. Je saute dans mon maillot et je file au ptit-dej. Des œufs où il y a plus d’huile que d’œufs et du pain que tu peux faire griller dans un grille-pain où il faut comprendre comment mettre en place la perforatrice pour maintenir le bouton enfoncé pour que le pain puisse se dorer la face. Quelques bouchées plus tard, c’est l’heure du briefing, comme avant chaque plongées, on nous répète –un peu-toujours les mêmes consignes : On va partir en sautant directement du bateau avec tout le matériel, s’assurer avant de monter sur le bateau qu’on a bien tout ce qu’il nous faut, ton buddy ce sera lui, vous ferez le « buddy check » avant d’aller à l’eau, si vous ne trouvez plus votre buddy pendant la plongée, cherchez le pendant une minute : cherchez une bouteille, cherchez les bulles et si vous ne les trouvez pas, remontez lentement à la surface et s’il restera du temps on redescendra. Si vous avez un problème, faites telle signe, mais ne faites pas que le signe, dites nous aussi quel est le problème pour qu’on puisse vous aider, montrez le problème : problème avec le masque, problème avec les oreilles, problème avec le courant,… Puis on nous présente la plongée : Quel site, où il se trouve, quelle profondeur et surtout les bêbêtes que nous allons pouvoir observer ainsi que les gestes qu’ils nous feront sous l’eau s’ils trouvent telle ou telle bêbête. On va voir des nudies (des escargots sans carapace. Sur terre on s’en fout mais dans l’eau il sont super colorés, c’est super chouette !), des flatworms, des tortues, des octopus,… mais mabul island, c’est surtout un site macro, donc pour observer des petites choses : pleins de types de crabes, crevettes et poissons plus ou moins rares. Donc il faut ouvrir grand les mirettes ! Allez hop, c’est parti. Je monte dans le bateau : J’ai mon masque, mes palmes, mon BCD, mes chaussons et surtout… la bouteille avec de l’air dedans ^^. Non je n’ai pas oublié de citer la combinaison. L’eau est à 32°C, avant d’avoir froid on peut rester longtemps… Pas besoin de combi donc ! Le bateau démarre. On essaie de s’éloigner mais c’est la galère avec la marée basse. On reste bloqué, notre conducteur change des personnes de place sur le bateau, on finit par s’en sortir. Juste on met 10 minutes au lieu de 5 pour rejoindre le site de plongée de ce matin. On s’équipe, buddy check (tu vérifies que ton buddy a de l’air, ses palmes,… bref qu’il n’a pas oublié un truc qui l’empêchera de survivre dans l’ »autre monde » et go : on saute du bateau, je fais même un 360 je suis super fière de moi ^^. On descend… c’est juste à couper le souffle. La visibilité est incroyable. L’eau est chaude, pas de combi. Un mur de corail qui tombe à pic. Des poissons et pleins de petits trucs à chercher trop beaux et hyper colorés. C’est un peu la chasse au trésor. C’est vraiment Pâques, sauf qu’à la place des lapins j’ai des poissons et qu’ils sont pas en chocolat. Same same but different. Une heure pluy tard, on remonte, on retourne sur notre foyer sur pilotis, on mange, briefing et on repart. Cette fois à water bungalow. 200 structures mises en place au fond de l’eau qui au fil des années ont attiré coraux et poissons. Au début, je me dis que je ne vais pas aimer comme ce n’est pas du 100% naturel (c’est comme le botox, c’est moche). Sauf qu’en fait c’est super chouette. Tu passes de structure en structure et tu scrutes à chaque fois, à la recherche de ta perle rare de diver. Soit un nudis super coloré, un poisson trop cool,… Je suis dégoûtée quand il est déjà temps de remonter à la surface. Je continue à me sentir de mieux en mieux sous l’eau. De plus en plus de sensations… Mince on est bien à buller au milieu des poissons ! Après ça, on décide de filer rendre visite à Jeff, un malais qui tient un backpacker centre de plongée où ceux de perhentian ont travaillé. Du coup, Gab l’a appelé pour dire qu’on venait. L’accès à scuba jeff est périlleux : un ponton super long où il manque pas mal de lattes et où certaines parties du ponton bouge. Et il est long ce ponton. Mais à peine arrivés nous sommes accueillis à bras ouverts. On s’installe dans les hamacs au-dessus de l’eau pour regarder le coucher du soleil. Des malais qui travaillent ici sortent les guitares. Jeff nous invite à manger et nous ramène même du rhum philippin d’un secret spot sur l’île… La soirée dure tard ou tôt ça dépend toujours comment on voit les choses, à chantonner avec les malais. Ce qui est incroyable, c’est qu’ils ne parlent quasiment pas anglais, mais grâce à la musique on aura passé une excellent soirée tous ensembles, ils sont vraiment adorables ces malais. Ils sont originaires de cette île et ne sont jamais allés bien loin d’ici. Ils sont choux ces malais, je les adore!! (je me répète, mais ils sont tellement chaleureux que ça vaut le coup d’insister!)

Bon, quand on rentre, on est réaliste. On ne pourra jamais se lever à 8h pour aller plonger à 9h. Il y a un tableau sur le ponton avec les horaires des plongées. On retire juste notre nom à 9h et on se rajoute à 14h et on laisse un petit mot sur le tableau pour s’excuser, on est super sympas. Un dodo bien mérité et… ça repart !

Ju

5 réflexions au sujet de « Premier jour de plongée à Mabul et soirée inoubliable avec les malais »

  1. Ouf ça fait du bien d ouvrir la tablette et te lire des le matin avec des recits croustillants. C est bête d avoir eu peur pour toi pendant deux semaines inutilement. Il faut dire qu’, on me mettait la pression, notamment Hélène ! Ça y est : les vacances de pâques sont terminées pour la zone c bordelais et parisiens et maintenant les lorrains et nos petites lorraines commencent leurs vacances de pâques !!! Nous, on quitte Chloé qui était avec nous depuis pâques. Chloé t envoie des bisous et évidemment elle a plein de choses à te dire…. Mais par quoi commencer quand il faut faire court. Super journée à toi… Il pleut partout toute la semaine (14) même à bordeaux. On file à la grande motte 25 degrés …..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s