On est des diveuses! et changement de plan (encore oui désolée) ^^ (enfin non pas désolée hihi)

On se réveille…. Moi j’ai encore un peu mal au ventre. Mais je n’ai pas le droit de me plaindre, je suis une idiote: Je suis malade, j’ai encore 2 plongées à faire mais je suis allée jouer dans les vagues pendant une heure et je suis sortie sur la plage hier soir. Donc je ne peux m’en prendre qu’à moi.

Léa c’est encore pire. Elle se réveille avec la gorge en feu et le nez pas loin d’être bouché. On se dit que c’est la fin des coconuts (y’a pas d’haricots sur l’île), tout est foutu, on ne sera jamais des diveuses. On n’est même plus très sûres d’être des aventurières!

Léa m’explique quand même que c’est parce qu’elle a pris un coup de froid… Par 40°C à l’extérieur, 32°C à la surface de l’eu, 29°C au fond de l’eau. Elle a pris un coup de froid… Oui j’avoue je me suis moquée un peu d’elle ^^ (Qui aime bien châtie bien ohlala 🙂 )

On sort de notre cabane moustiquaire, on enfile le maillot et on se traîne jusqu’au centre de plongées. Gab est ravie de me voir arriver « Ah on va pouvoir finir aujourd’hui, ça va mieux »…euh. Moi oui. Léa par contre… On passe 20 minutes à tergiverser. Comment faire?

Bon, après évaluations des différents scénarii possibles, on y va et si Léa n’arrive pas à descendre, elle restera à bronzer sur le bateau au milieu des eaux turquoises. Il y a pire comme arrêt maladie. Même malade on s’en sort toujours bien, c’est vraiment génial d’être globetrotteuse!!

Allez, on avale notre crêpe à la banane, notre thé, on prépare le matos, on enfile la combi de warrior et on file prendre le bateau… Enfin on essaie. Avec la bouteille d’air et la ceinture avec les poids… et toutes les vagues qu’il y a ce matin, c’est assez drôle de grimper là-dedans.

On largue des débutants au bord de la plage un peu plus loin, là où on a fait nos premiers coups de palmes, on est super fières, maintenant on est des vraies ahah.

On refait 5 minutes de bateau et hop on se prépare, on file dans l’eau…. pile dans les méduses. Parfait. Si seulement l’eau était plus froide, j’aurais pu avoir une combi intégrale (OK l’eau est à 32°C je n’ai pas le droit de me plaindre mais quand même c’est pénible quand ça pique…). Ce matin j’ai du bol, Gab m’a mis du dentifrice dans mon masque je mets 15 ans à le nettoyer avant d’être prête (En plus Yann m’a dit la veille qu’il avait eu du dentifrice menthol et que ça lui avait brûlé les yeux toute la plongée… du coup je fais bien attention de tout enlever!).

On commence par le dernier exercice pour valider notre open-water: Le CESA. Vous vous rappelez, on s’est déjà entraînée à le faire à l’horizontale pour être sûre d’y arriver du premier coup à la verticale comme ce n’est pas super bon pour les poumons…

On choppe la corde pour descendre entre 6 et 9 mètres. On inspire profondément 3 fois de suite puis on remonte doucement (si on ne va pas assez doucement, Gab nous tirera vers le bas… on a compris…) en faisant « AAAAAAAAAAAHHHHHHHH » pour ne pas oublier d’expirer pour que nos poumons restent intactes et de la même taille.. Gab garde la main devant notre respirateur pour s’assurer qu’on fasse bien le bruit. Si on inspire, on a perdu on retourne au fond… Léa y va la première, le temps que je finisse de galérer à la surface avec mon dentifrice… c’est coriace ce truc-là!

Elle arrive à la surface, c’est à mon tour… quelques mètres sous la surface… une respiration, puis une deuxième…. puis une grosse 3ème et go je palme tranquillement jusqu’à la surface. C’est beaucoup plus simple qu’à l’horizontale car au fur et à mesure qu’on remonte on a plus d’air dans nos poumons donc on a de quoi expirer!

Hop c’est tout bon. Reste à descendre par nous-même sans la corde… Hop, on enlève l’air du BCD et on descend tranquillement. 17 mètres plus bas, on s’agenouille au fond de l’eau et comme à chaque fois, Gab nous fait faire 2 ou 3 exercices… cette fois on doit enlever complètement puis remettre le masque. Super, ça tombe bien j’adore ça! Après, on enlève notre respirateur pour le secondaire de notre buddy, on ajuste notre buoyancy à la bouche et on file regarder les poissons.

On se retrouve à côté d’un giant pufferfish. En gros c’est un bon morceau de poisson. On reste à côté plusieurs secondes. On le regarde. Il nous regarde. Dur de savoir qui observe le plus l’autre. Il doit se demander pourquoi on fait autant de bubulles.

On va voir un bébé boxfish jaune. En gros c’est un poisson carré, c’est super choux ^^.  Des bébés Némos, des bébés angelfish,… y’a des bébés partout dans ce coin-là!

C’est un tout petit spot de plongée donc on fait plusieurs fois le tour. J’aime toujours autant regarder vers le haut et me dire que l' »autre » monde est là-haut tout là-haut. 17 mètres plus haut. Là, nous sommes dans un autre monde.

Maintenant, nous ne sommes plus du tout stressées, on se détend, on consomme de moins en moins d’air, on profite de plus en plus de ce qui nous entoure!

Près d’une heure plus tard, on commence à remonter. Au moment du palier de 3 minutes à 5 mètres de la surface, on ressort notre jeu de qui fera le plus beau cercles de bubulles. Gab gagne toujours mais elle a un peu trop d’expérience, c’est pas juste. On se défend pas mal quand même.

On remonte sur le bateau et on retourne sur la terre ferme mais pas trop ferme (C’est du sable mou… je suis sur une île je vous rappelle!). Hop, on prépare le matériel pour la seconde plongée et on file s’acheter un encas (des bananes…. restons prudents avec nos ventres fragiles).

On prépare la dernière plongée. On va utiliser une boussole sous l’eau. Gab nous explique comment ça marche. Cette fois, ça y est je peux vraiment faire Koh Lanta.

Hop, on remet le matériel et on retourne sur le bateau. On nous largue en mer, comme d’hab. Sauf que cette fois, on part directement du bateau avec tout le matériel sur nous. On met notre bouteille d’air, palmes, masque et respirateur dans la bouche. Gab compte jusqu’à 3 et à 3 on replie les genoux sur la poitrine. Vu le poids de la bouteille, en 2 secondes on a basculé dans l’eau. C’est assez rigolo 🙂

Léa y est allée la première parce que comme j’ai eu de la buée ce matin (enfin Gaba cru que j’en avais eu), elle m’a remis du dentifrice dans le masque à la pause… Donc je regalère à nouveau à tout enlever…

Une fois à la surface, Gab nous fait faire des exercices avec la boussole pour voir si on a compris.  On n’est pas débiles non plus 😀 Mais bon, comme elle n’est pas sûre de ça…

Hop ensuite on se laisse descendre…. 18 mètres plus bas, on rejoue avec la boussole. Puis à nouveau quelques exercices pour s’amuser un peu: Hop tu perds ton respirateur. Hop t’enlèves ton masque,…

Pfiou on peut voir les poissons maintenant. On va en voir un gros puisqu’on va trouver un requin. Pas le bébé de la dernière fois. Celui en taille adulte. ça va, il ne fait « qu' »un mètre 50- 2 mètres ^^. Mais quand même, ça a une tête de requins et pleins de quenottes mal alignées bien affutées. Mais pas d’inquiétude… les requins ont peur des bulles…Oui donc les éléphants ont peur de tout ce qui bouge, les requins ont peur des bubulles… Tous ces gros gaillards poules mouillées, c’est incroyable. Trop de mythes qui s’effondrent dans ce tour du monde. Maintenant quand je regarderai les dents de la mer, je regarderai le requin blanc droit dans les yeux et je lui dirai « Je compte jusqu’à 3, si tu t’es pas carapaté d’ici là, je te souffle au museau »! et Bim un requin en moins. Vous voyez, c’est utile de lire ce blog. Maintenant vous saurez vous défendre au cas où…

En rentrant sur la terre molle, on découvre que l’île a enfin récupéré internet! Je file voir mes mails et je découvre que y’a eu ma fête. Oups. Alors merci à tous ceux qui me l’ont souhaité et ceux qui y ont pensé…. Mais je ne pouvais pas savoir que le 8 avril était passé… comment j’aurais pu le savoir? Y’a pas de calendrier dans l’eau!! Et les poissons  n’ont pas pensé à me la souhaiter (bande d’ingrats).

Gab nous remet notre Logbook, là où on va écrire et décrire chacune de nos plongées durant toute notre vie! Ouhla, c’est du sérieux! Profondeur max, durée du dive, lieu, exercices, poissons rencontrés,… Elle nous signe tout ça. On vérifie tous les papiers ensemble. Mon certificat sera envoyé à mon adresse, ce qui ne me servira à rien, mais je pourrais me servir du logbook pour mes prochaines plongées durant mon tour du monde. Ouf!

Comme c’est la tradtion, une fois que tous les papiers sont remplis, Gab se met à hurler « Votre attention s’il vous plaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit! On applaudit nos 2 nouvelles diveuses Léa et Julie » eheh Tornade d’applaudissements, foule en délire,… ça y est, cette fois c’est fait, c’est sûr, nous sommes des diveuses des vraies!

Je profite pour discuter avec Gab et Chris qui ont fait plusieurs saisons à Koh Lanta pour leur demander où aller. Car après la Malaisie, je remonte dans les îles thaïlandaises. Ah… Elles me disent de ne pas y aller. Ce n’est plus la saison. Les pluies vont arriver. Il n’y a plus personne. Je ne vais rien voir. Ah. Je n’avais pas prévu ça. Bon ben super mais alors je vais où????????????

Alors, elles sont unanimes: « Va à Bornéo » Ouh, le nom me fait rêver. Mais pourquoi Bornéo??? Parce qu’il y a les plus beaux spots de plongée… au monde. Mais moi je croyais que c’était l’Australie? Mais Gab est australienne et sûre d’elle: Si tu veux voir les plus beaux spots de plongée au monde, c’est à Bornéo qu’il faut aller. Et quand je lui demande où à Bornéo, elle me répond…. Mabul Island. OK, je suis conquise. Je veux aller à Mabul Island, rien que pour le nom… Par contre, il paraît que c’est un peu pénible, il faut pousser les tortues pour pouvoir avancer… On n’est vraiment jamais tranquille nulle part!

Du coup je reste comme prévu mais pas initialement prévu jusqu’au 16 avec Léa. Puis quand elle s’envole pour la Birmanie, moi je file à Bornéo jouer avec les tortues, requins, raies,…

D’ici là, ma mission c’est de trouver un truc pour attacher ma go pro pour pouvoir vous remonter des vidéos de Ju l’aventurière en version aquatique 🙂 car mon appareil photo aime bien prendre des bains mais que jusqu’à 10 mètres… donc pour perhentian Islands, vous ne pourrez qu’imaginer ce que nous avons vu 🙂

Bon, c’est pas tout ça, mais il est 15h et nous n’avons pas encore mangé alors que nous avons plongé 2 fois. On commande un bon plat malaisien. Yann se joint à nous, je lui parle de Bornéo. « Ah trop bien, je ne savais pas quoi faire après mon rescuer (un autre niveau de plongée. Un niveau où tu sauves les gens au fond de l’eau), on y va? » Je réfléchis 2 secondes: Si j’ai plus d’air au fond de l’eau ou que je m’évanouis, ça pourrait être judicieux. Bon OK, mais vraiment parce que tu pourras te rendre utile 😛 (Je plaisante ohlala 🙂 si vous vous mettez à croire tout ce que je dis on n’est pas sorti!! D’ailleurs en parlant de ne pas croire tout ce que je dis, plusieurs d’entre vous pensaient que c’était un poisson le coup de l’autre version de l’avion disparu, mais je tiens à rétablir la vérité: Ce n’est pas un poisson, c’est vraiment ce qu’on nous a dit!! Après où se trouve la vérité, moi je n’en sais rien ^^)

Voilà, donc Léa m’abandonne lâchement le 16 pour la Birmanie (Pfuuuu) et Yann me rejoint pour Bornéo. Je vous dis je ne serai JAMAIS tranquille pendant ce tour. Non mais laissez moi tourner tranquille!!!!!!!!!! 😀

Bon, ce n’est pas tout ça, mais Léa stresse parce qu’on a le bateau dans 45 minutes et qu’il suffit de se lever, mettre le sac sur le dos et marcher 10 mètres jusqu’à la plage. C’est juste que nous n’avons plus l’habitude d’avoir des impératifs… 5 minutes avant (J’ai réussi à la tenir jusque là), on file sur la plage. Je prends soin de mettre le truc anti-pluie sur mon sac pour ne pas faire comme à l’aller. Léa, elle , n’a pas appris de mon erreur. Elle met son sac dans le bateau. Bim une vague. Une 2ème. Une 3ème. Non seulement NOUS sommes trempées mais le sac de Léa aussi. Sac trempé signifie sac beaucoup plus lourd tu vas encore plus galérer…

Le petit bateau nous emmène sur un deuxième petit bateau (même principe qu’à l’aller. C’est bien de rester consistant dans ses incohérences). On avance et récupère des gens au fur et à mesure. On se retrouve principalement au milieu de malais. On adore. Ils ont toujours le sourire, on va passer un bon moment. A chaque vague, on se fait recouvrir d’eau et ils explosent de rire… et nous aussi ^^

40 minutes plus tard, toujours trempées donc, on retrouve la terre ferme, le béton, les pots d’échappement. Toujours un vrai moment de bonheur.

On a 4 heures à attendre… On va faire quelques courses pour dans le bus, trouver des toilettes (Là c’est carrément l’expédition… là y’en a pas, là c’est déjà fermé,…)et on stresse sur le bus que nous allons à voir… Mais pour une fois, on ne peut pas se plaindre. C’est un vrai bus VIP. Le conducteur fait même des essais lumières avant de nous faire monter. Bon par contre, ça caille. Heureusement que j’ai pensé à prendre mon sac de couchage, parce que tant qu’il n’y a pas de stalactites, ils continuent à mettre la clim…

Snif, nous sommes des diveuses sans océan!! Mais…. nous sommes des diveuses jusqu’à la fin de nos jours ahah!

Ju

 

9 réflexions au sujet de « On est des diveuses! et changement de plan (encore oui désolée) ^^ (enfin non pas désolée hihi) »

  1. Zut et zut : les jours passent et se ressemblent : plus rien de Julie..depuis 12 jours .! . Insense ! Et pourquoi julie l aventuriere ne lit meme plus nos messages ? Elle a perdue sa tablette ou elle nous oublie totalement dans un paradis perdu au mieux avec un prince charmant …. A moins qu’ au pire, elle est revenue travailler en suisse vu que son tel sonne, comme avant son tour du monde, aux abonnes absents ??? Est elle a Bornéo avec Yann pour faire quoi ? Que les fonds sous marins tout le temps ? L aventure serait donc arrêtée dans un silence total…. He, ho , Julie, l’aventuriere, si tu m entends, si tu me lis, je t en prie, tu t es engagee par ton blog a faire vivre aux 611 FOLLOWERS ton tour presque quotidiennement. Alors, la ju, tu n as plus le droit, sans prévenir, de faire silence total pendant plus d une semaine. Tu semes une profonde inquiétude, j espère, inutile.

  2. Lundi de pâques qui se termine… Toujours rien alors crois moi on se pose mille questions… Mais le 12 avril quel est ce changement de plan d une diveuse qui se marre hi hi hi. ??? Quoi tu retournes au bercail à pied ? Tu es devenue une hermite ou une missionnaire ? Ou changée en raie, pieuvre ou je ne sais quoi pour rester au fond de l océan indien…? Ca suffit on veut savoir au bout d une semaine quel est ce nouveau plan…En tous les cas les cloches sont rentrées hier de leur long voyage et on a eu beau te chercher dans tous les « racoins » du jardin : on ne t a pas trouvée !?! Et comment te joindre quand le téléphone ne veut pas prendre de message ? Bon je lance un grand S.O.S. À toute personne qui t aurait vue ou entendue … Ça me ferait du bien.

  3. Eh ho Julie où es tu ? Que fais tu ? Les FOLLOWERS s inquiètent …. Depuis le 12 avril plus nouvelles … Vous deviez replonger en étant malade… Alors… Qu est ce qui c est passe ? Tu nous mets « on est des diveuses, changement de plan ( désolée) oui désolée » Cinq jours sans nouvelles … On se fait du souci, alors vite envoie un SOS ou plutôt (plus rassurant) un coucou. Ton téléphone ne répond plus ! Allo Julie bip bip bip !!!. Bon pour me destresser 😉 tu n es quand même pas déjà partie en Australie en empruntant 🐙🐚🐠🐟🐳directement les fonds sous marins 🌊🐠🐟🐳🐬à force de vous marrer toi et ta copine ….. Ou alors tu n as pas rencontre un vol de cloches (Qui partent aujourd’hui pour ROME et comme tous les chemins mènent à ROME) sinon je vais te retrouver dimanche dans mon jardin… Bon en gros vite rassuré moi

  4. Ah,ça y est,c’est fini la baignade avec les poissons. Un requin qui a peur des bulles…j’ai vraiment du mal à le croire…j’attends la preuve!

    • ben j’ai bullé et il ne m’a pas bouffé 😀 lol bon ok je ne sais pas si ca marche avec tous les requins ou si peut être certains quand ils ont peur ils ouvrent et referment la bouche… mais quand meme ca reste des poules mouillées!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s