Bien arrivée en Thaïlande! Départ en binôme pour le nord!!

Me voilà à Bangkok ! La SNCF ne me manque pas, je suis arrivée avec une heure d’avance.

Une première soirée à Khao San Road où je retrouve plusieurs anciennes connaissances de Koh Rong notamment (Ah koh rong… nous sommes tous prêts à faire demi-tour pour y retourner un moment !). Khao San Road c’est la rue des backpackers et de la vie nocturne à Bangkok. On ne s’y croirait absolument pas en Thaïlande, mais c’est quand même à faire une soirée… Un enchaînement de bars, boîtes de nuit. Un monde incroyable. De la musique partout. Des vendeurs d’insectes, de scorpions,… J’ai d’ailleurs pu manger mon premier scorpion ! (« Si tu le manges on te le paie »… ah en plus c’est gratuit ?? ) Figurez-vous que j’ai trouvé ça bon ! J’ai commencé par déguster une petite papatte pour avoir un avant-goût. Ça croustille sous la dent. Puis 2 pattes. Un peu dures à arracher les pattes. Puis les antennes. Puis les dernières pattes. J’ai fini par la tête et le corps. Un tout petit peu plus moelleux après l’effet croustillant extérieur. J’ai fait le Vietnam, je mange des insectes : Cette fois, c’est bon, je suis vraiment prête pour Koh Lanta !

Nous rentrons tôt, donc le lendemain, ce sera journée repos. Avec Léa, nous nous renseignons auprès de notre hôtel : On peut soit y aller en train, soit en bus. Je regarde vite fait sur internet : Je trouve un forum qui déconseille de prendre les bus en Thaïlande, pas très sûr. Bon… Mais après je tombe sur un site qui renvoie vers un article de journal mettant en garde contre les trains en Thaïlande qui ont une légère tendance à dérailler. Ce sera donc le bus. Il y a un bus de nuit pour Sukhothai. Parfait. Ça permet d’économiser une nuit d’hôtel et de ne pas perdre de temps la journée dans les transports (La route de Bangkok à Sukhothai, ce n’est pas le Vietnam, ni le Cambodge, nous ne perdrons rien à faire le trajet de nuit !). Du coup, on fait le check-out et on s’installe dans le hall de l’hôtel. Génial cet hôtel d’ailleurs. Mile Map Hostel : Très largement recommandé si vous allez à Bangkok !

A midi, je prends un plat un peu trop épicé. Il fallait bien que ça m’arrive au moins une fois… Je prends une première bouchée. Relevé, mais ça va. Deuxième. Troisième… quelque chose me brûle la langue. Je viens de manger un bout de piment. Mince… je n’avais pas vu qu’il y avait des bouts de piments dans mon assiette… C’est très bizarre : Sur le coup, ce n’est pas hyper fort. Mais je ne peux plus rien mettre dans la bouche. A chaque fois que je reprends une bouchée, ça me brûle encore plus… Bon ben voilà, après 4 bouchées mon repas est donc terminé ! Mais bon, ça fait plaisir tout de même de retrouver les petits boui-bouis dans la rue. Comme au Vietnam. Au Cambodge, il y en a très peu, voire pas du tout. Et le peu qu’il y a ne fait vraiment pas envie. D’ailleurs, je n’y ai jamais vu que des locaux ! Donc là, ça fait plaisir !! Eh oui, je trouve ça cool de manger dans la rue, je prends des habitudes bizarres…

En rentrant, nous passons au 7 eleven. Nous n’avons pas ce magasin en France. C’est incroyable, tu peux tout trouver et tout faire avec ce magasin ! Tu vas y payer tes factures de gaz, d’électricité, tes billets d’avion,… Pour manger, c’est niquel aussi. Par exemple, tu peux acheter un paquet de noodle soup et il y a l’eau chaude, fourchettes,… Tu repars avec ton plat tout prêt et de quoi le déguster.

Cette fois-ci, nous prenons quelques trucs à grignoter. Qui dit trajet en bus dit on ne sait pas quand on arrivera, ni la prochaine fois où on pourra manger…

Puis nous retournons nous installer à l’hôtel.

Vers 20 heures, c’est le grand départ. Nous filons prendre le métro. Il n’y a qu’une dizaine de minutes. Mais avec tous nos kilos sur le dos, nous arrivons en nage… Heureusement (mais malheureusement pour notre planète), il doit faire 10 degrés dans le métro… Après 5 minutes, nous avons froid. Heureusement (mouais…), à chaque station, les portes s’ouvrent et ça nous réchauffe… (pas terrible tout ça…) Soudain, Léa me regarde : « T’as retenu le nom de la station qu’elle nous a filé à l’hôtel » « Euh… »

Oups… On se rappelle vaguement que ça commence par un M. On regarde le plan… Il n’y a qu’une seule station qui commence par un M. C’est parti, nous verrons bien !

On descend. A l’hôtel, elle nous a dit qu’une fois qu’on était là on devait prendre un taxi pour la station de bus. OK. On sort, on voit une longue rangée de taxi. On se dirige vers le premier : « Bus station ? » Dommage, il ne comprend pas.

Une fille arrive, elle a un backpack, donc forcément on entame la discussion. Elle va à la station de bus, donc on décide de partager le taxi. Elle va voir le même chauffeur que nous, lui parle deux secondes et nous fait signe de monter. Euh… Pourquoi quand nous on dit bus station, il ne comprend rien et quand elle lui parle il fait OK ??

On discute dans le taxi. En fait, elle est américaine, mais ça fait un peu plus d’un an qu’elle habite à Bangkok. Même si elle ne sait pas parler thaï, elle sait dire bus station… AHHHHHHHHHHHH. Bon ça nous rassure !

Nous finissons par arriver à la station de bus. En France, une station de bus c’est un ou deux guichets. Ici, on a l’impression d’arriver dans un aéroport… On demande le guichet pour Sukhothai. Nous y allons : Il y a bien le bus de nuit, mais pas de bus VIP (Sur tous les sites de backpackers, ils conseillent de prendre les bus VIP pour voyager en Thaïlande). Tant pis, nous avons le choix entre deuxième et première classe. On part sur la première classe (rien à voir avec nos classes à nous hein ^^) : 7 euros. On patiente une demi-heure dans le gigantesque hall où on sympathise avec l’américaine, Catherine.

On file prendre notre bus. Enorme fou rire avec Léa… On est des vraies touristes par moment^^. Le siège a un premier truc qui se déplie pour les jambes, puis un second pour les pieds. Mais bon, nous sommes disproportionnées par rapport à la taille standard Thaï. Donc même en dépliant tout, on a l’impression d’être en boule… Il y a des boutons partout. Notamment un bouton massage. Je tue le suspense tout de suite : Bien sûr, ça ne marchait pas !

Il charge des grands sacs derrière nous, en rigolant je dis à Léa « Ah on va avoir des cadeaux… » Bien vu Julie. Avant de partir, on nous donne une bouteille d’eau et une petite boîte contenant une sorte de brioche et de quoi se faire du thé et du café, la bouilloire est juste à l’extérieur de notre compartiment (Le bus est divisé en 2 parties et 2 niveaux). Evidemment, nous avons un écran plat. Génial. Evidemment, dès que nous démarrons, on nous allume la télé avec niveau sonore à fond. Mais quelle chance, la télé débloque complètement, nous n’avons que le son. Pratique, c’est en Thaï. La fille essaie de la régler plusieurs fois, puis finit par désespérer et l’éteindre ! Youhouh, belle victoire pour nous !

Le plus gros fou rire viendra des toilettes. Là où l’expression être sur le trône prend tout son sens. Tu entres dans les toilettes : Les toilettes sont sur un socle, très surélevé, dans le sens de la marche, face au mur. Il faut vraiment y grimper… Et le summum de la classe, il y a un petit peigne à disposition. Au Vietnam, les toilettes des bus étaient toujours cassés. Au Cambodge, je n’aurais même pas pensé à demander s’il y avait des toilettes dans le bus. Alors là, le magnifique trône, plus le petit peigne, quelle classe…

Premier arrêt : 2 enfants montent. L’un deux est malade. Parfait ! Il pleure, tousse, tape dans mon siège parce que bien sûr il est derrière moi. Niquel. La nuit s’annonce bien. Les lumières s’éteignent, mais nous ne sommes pas prêtes de dormir.

A une heure du matin, il va se passer quelque chose de complètement surréaliste. Ils rallument les lumières. Pas d’arrêt, non non… la fille vient vérifier nos billets. Et nous distribuer des petites bouteilles de lait. Qui n’a jamais rêvé de se faire réveiller à 1h du matin pour une petite bouteille de lait ???

Les 2 mamans réveillent les enfants pour leur faire boire la bouteille de lait…

Une demi-heure plus tard, on nous éteint les lumières à nouveau… Mais la toux du petit derrière est coriace. Nous ne fermerons donc pas l’œil de la nuit.

A 5h, nous entendons Sukhothai. On se prépare tranquillement. Mais 30 secondes après l’annonce, le bus s’arrête… C’et du rapide à 5h du matin ! Surtout qu’il ne s’arrête qu’une ou deux minutes à chaque arrêt. Du coup, on range tout en vrac et on se dépêche de sortir avant de risquer de finir on ne sait pas où…

Voilà. Il est 5h. Il fait nuit. Nous n’avons pas dormi de la nuit. Heureusement, nous sommes futées. Avant d’aller quelque part, une règle de base : Toujours jeter un coup d’œil à Hostel World. Nous y avions repéré un hôtel indiqué comme pratique car juste en face de la station de bus. Nous traversons la rue…. Effectivement, il y a une guesthouse. Nous réveillons le gardien qui nous ouvre une chambre… et nous allons nous coucher. Il est 6h.

Après la sieste matinale, direction les temples de Sukhothai !

Ju

 

4 réflexions au sujet de « Bien arrivée en Thaïlande! Départ en binôme pour le nord!! »

  1. Beurk,tu as mangé un scorpion. j’aurai jamais pu. En effet,je confirme,inscris toi à Koh Lanta. Le tour du monde nous fait faire n’importe quoi,on dirait…

  2. BIEN AMUSEE LE PETIT TRAJET EN BUS ….. dixit brigitte qui attend que tu ailles dans le sud ; deelert bamon kho lanta ….. pour la plongée …C ‘est A (père de benjamin)
    POUR MOI, lorsque j’étais en thailande il y a 25 ANS ? On nous a dit la m^^eme chose pour le bus , ne pas prendre les bus locaux mais pour les touristes avec clim etc, mais nous avons persévéré et on s’est retrouvées dans un bus où il y avait cinq places latérales , trois d’un c^^oté , et trois de l’autre …… et j’ai passé la nui à c^^oté d’un gros thailandais qui prenait un siège et demi , ce qui est rare en thailande , ……
    On ne nous a pas donné à boire, ni de l’eau , ni du lait , mais ils riaient tous en nous voyant …… MAIS ILS RIENT TOUJOURS , c parfois un rictus ……
    bises , toujours pas de connexion facebook (je ne peux plus partager ton blog par cet intermédiaire et ce depuis une semaine ….. il faut t’envoyer une invitation ???????
    , et tjrs pas de réponse à mes mails ….
    par g mail …….

  3. c’est vraiment bien de retrouver des amis d’exploration ! tu m’as donné envie d’essayer ton bus, vraiment … :*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s