Superbe expérience à Touch a life

Aujourd’hui, rien à voir avec les temples ! J’accompagne Daniel et Denise que j’ai rencontré à l’hôtel. Denise travaille ici et tous les 2 font du bénévolat dans diverses associations caritatives dans le coin. Je les accompagne aujourd’hui à « Touch a life ». C’est une association qui cuisine des repas pour les familles locales défavorisées.

A 7h, nous prenons un tuk-tuk, direction la maison de Mavis. Mavis est celle qui tient l’association et nous cuisinons directement sur sa terrasse. Elle m’accueille et m’explique ce que je vais devoir faire. Dans un premier temps, ce sont des tiges qui ressemblent à des roses, donc pleines de piquants, mais recouvertes de longues feuilles. Il faut récolter toutes ces feuilles qui serviront ensuite à agrémenter des omelettes. Je m’installe, j’ai ma petite bassine, mon tas de tiges pleines de piquants et c’est parti. Je fais connaissance avec les autres bénévoles. Aujourd’hui, il y a 2 cambodgiennes en plus de Mavis, Jerry (Un malaysien parti depuis 4 ans qui est devenu un peu le cuisinier de l’association), Justin (Un singapourien parti depuis 3 ans), 2 écossaises, une italienne qui est apparemment la reine de l’omelette et bien sûr les 2 anglais.

J’ai du mal à comprendre comment on peut passer 3 ans à faire du volontariat… y’a bien un moment où il faut gagner de l’argent non ? enfin je sais pas, enfin je crois…

Bref, je m’occupe de mes feuilles pendant 2 bonnes heures. Personne ne connaît le nom en anglais. Vous ne saurez donc jamais ce que c’est, mais ça pique !

Puis tout y passe. Je coupe, découpe et recoupe : Tofu, oignons (Pas mes préférés à couper…), carottes, concombres et surtout… ananas !

Ah l’ananas. Toute une histoire. Vous, vous coupez sûrement l’ananas comme moi je coupe l’ananas. T’enlèves les 2 bouts avec n’importe quel couteau qui te tombe sous la main, tu coupes en 4 et après ça fait des tranches et hop c’est parti. Ouais… ça c’est le monde où tu peux te permettre de perdre de la chaire. Ou le monde où t’as envie de faire simple. Ou le monde où t’as autre chose à faire dans la journée, je ne sais pas… Ici, c’est same same but different, comme d’hab…

Donc ici, tu retires les 2 bouts. Et jusque là, tout se passe bien, t’as l’impression de maîtriser la situation.. Mais ensuite, tout se complique. Il te faut un super couteau de compet à la top chef. Avec ton couteau ikéa à bout rond, tu n’iras jamais nulle part et ne sera jamais un maître dans l’art de couper l’ananas. Il te faut le truc affuté comme Dexter. Bref, ce ne sont pas des rigolos les asiatiques quand il s’agit d’ananas. Tu prends ce couteau et tu râpes l’écorce. Tu râpes. Tu râpes encore. Jusqu’à enlever toute la partie brune et une bonne partie de la partie verte. Une fois que tu as fini de râper (je ne te cache pas que cette étape est déjà un peu longue et déconcertante pour moi… je peux pas juste couper en 4 ???), il te reste les piquants ou les yeux, appelez-ça comme vous voulez… Et là, Jerry me montre comment ça marche : Un coup à droite et un coup à gauche du piquant et bam, ça enlève le piquant. Je fais une première tentative, mais ça ne va pas. J’appuie sur l’ananas. C’est pas ça. Je ne dois pas l’écraser. C’est juste « Tac-Tac » (explications  de Jerry ^^) et hop c’est bon… Une fois que tu as fini tu as une jolie hélice autour de ton ananas (Si tu fais les choses correctement).

Donc en gros, le jour où tu veux couper correctement ton ananas, il faut poser une journée de congé. Ou adopter un cambodgien…

Bon, évidemment, Jerry va m’aider parce que si je dois m’occuper seule des ananas, ils auront pourri et les enfants seront morts de faim avant que j’ai achevé le premier…

Une fois que tout est coupé, Jerry s’occupe du curry vert. Justin du sweet and sour. L’italienne des omelettes. Et moi je vais mettre la table. 2 piles de 50 assiettes plus tard, nous sommes prêts. La machine est bien rôdée : Chacun à son poste. Moi je suis au poste omelettes.

Les premières à arriver sont les balayeuses de la ville. Puis, ce sera principalement les enfants qui sortent de l’école. C’est incroyable : Les parents ne sont pas là, ils sont très jeunes et pourtant… En arrivant, ils commencent par aller se laver les mains et les pieds dans les bassines à disposition. Puis ils viennent nous dire bonjour chacun à notre tour. Ils vont prendre une assiette, se servent en riz, puis nous leur donnons des vitamines, une part d’omelette (ça c’est moi^^), du sweet and sour et un bol de curry vert. A chaque fois que nous leur mettons quelque chose dans leur assiette, nous avons le droit à un merci avec les yeux qui pétillent et un sourire qui fait trois fois le tour de leur tête. Rien que pour ces sourires ça valait le coup de se lever tôt et de s’arracher les doigts sur ces tiges piquantes que je ne sais pas qu’est ce que c’est et que je ne saurais sûrement jamais…). Rien que pour ces sourires ça valait le coup de se lever tôt ce matin. Rien que pour ces sourires ça valait le coup de partir faire le tour du monde !

Ensuite, ils vont sagement s’asseoir, manger tranquillement. Puis ils viennent chercher des feuilles et des crayons et nous font des dessins….

Au moment de partir, nous avons tous droit à un merci et à un au revoir…

Une fois que tout le monde est venu manger, nous nous installons et mangeons à notre tour. C’est excellent. Je suis trop fière, dis donc les légumes sont super bien coupés. Les ananas je ne vous en parle même pas ^^.

Le soir, j’irais manger avec ces bénévoles et avec d’autres qui sont également installés sur Siem Reap.
Il y a un australien qui est venu monter son association ici : Il récupère des vélos, les remet en état si nécessaire puis les prête aux enfants des villges alentours pour qu’ils puissent se rendre à l’école….

Je rencontre également un couple de français et je vais faire de la grande Julie :

–          Et donc vous êtes arrivés quand au Cambodge ?

–          Début janvier

–          Ah donc ça ne fait qu’un mois que vous êtes là ?

–          Euh…. Non on est mi-mars là….

–          Ah…

Mouais…. Déjà que je ne savais jamais quand était le week-end ou la semaine. Maintenant, j’ai tellement lâché prise que je ne sais même plus quel mois on est ^^.

Excellente journée et superbe expérience aujourd’hui !!!!

Ju

(pour voir le site de l’association, c’est par )

6 réflexions au sujet de « Superbe expérience à Touch a life »

  1. Salut Julie,
    Grâce à ton blog et précisément à cet article, j’ai contacté Touch a Life et j’ai participé, cette semaine, à la préparation de quelques repas pour les enfants et familles défavorisés !
    J’ai raconté à Mavis comment j’avais eu connaissance de son association. Elle se souvenait de toi et te passe le bonjour.
    J’adore lire tes aventures (j’en suis aux Philippines…). Mon itinéraire, cette année, ressemble fortement au tien. J’espère te piquer d’autres bons plans ! Si tu en as d’autres cachés, n’hésite pas.
    A bientôt !

  2. Maintenant,tu te mets dans le social,c’est bien ça. J’aurais bien voulu te voir en train de couper un ananas,ça a du être tordant. D’un autre côté,je suis sur que tu te le fais mieux que moi.

  3. C’est une belle expérience ! ❤ tu nous feras des ananas flambés à ton retour… si tu t'entraînes régulièrement, bien sûr … 😀

  4. les ananas ….. je ne sais plus si c’était en afrique ou en asie , mais il faut tjrs enlever les yeux et le coeur , car il y a des petites bêbêtes qui pondent des oeufs ….. et il ne faut jamais les manger ….. mais c un vague souvenir ………. à confirmer par des spécialistes .

    Je suis ravie de ta journée ….. ET la reconnaissance est tjrs plus forte lorsque l’aide n’est pas une institution mais du bénévolat ….. ce qui se passait avec ATD quart monde, en revanche , lorsque c l’état providence , il n’y a plus de reconnaissance ….. à réfléchir ….

    MAIS JE NE COMPRENDS Plus très bien où tu es , je pensais que tu étais en THAILANDE ????? et je t’envoie des mails par gmail, mais apparemment, tu ne reçois rien , je n’ai jamais de réponse ….. dis moi, sinon c inutile de t’envoyer des messages si tu ne les reçois plus ……
    J’ai fait une taille sévère du pommier, c la forêt dans le jardin, il y a des branches partout;;;;;;

    LES AMATEURS DE FAGOTS ET DE BOIS SONT LES BIENVENUS ………………..pour faire du feu dans la cheminée ou pour ton retour Julie , mettre du bois dans ton joli poêle …..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s