Koh Rong: Welcome to Paradise!!

Hello !

Nous voilà donc parties pour visiter Sihanoukville by night !

Dès le départ de l’hôtel, les règles sont fixées : un cambodgien s’approche de nous et nous propose de la marijuana. Nous refusons et ils demandent si nous voulons d’autres choses… nous déclinons également !

Nous partons vers la plage. Sur la route, nous croisons un panneau : Koh Rong, 20$ aller/retour, c’est le prix le plus bas également indiqué par le routard. C’est parti, nous prenons notre billet pour le lendemain, nous avons besoin de calme et de repos (et de nous habituer à cette chaleur écrasante qui nous épuise et nous rend amorphes !) , nous ferons les environs de Sihanouville à notre retour de l’île. Pour info, Koh Rong est l’île où la dernière saison de Koh Lanta a été tournée… ça vous donne une idée du paysage qui nous attend !!!

Nous prenons le billet et continuons de descendre vers la plage. Quelle surprise en y arrivant !! Il y a des fauteuils et des canapés partout sur la plage, des lampions, des guirlandes, des feux d’artifice, de la musique,… Et des dizaines de restaurants et cafés qui longent la plage. Nous longeons la plage jusqu’à tomber sur un restaurant qui passe de la musique latino, sert des plats cambodgiens à des tarifs raisonnables ! C’est parti, nous posons nos fesses sur les fauteuils, nos pieds enfoncés dans le sable fin, les yeux rivés sur la mer… Plutôt pas mal comme cadre.

Le serveur parle un peu le français et fait remarquer à Mymy qu’elle est très grande.. ça, elle le sait, elle se fait scruter depuis qu’elle a atterri en Asie ! Je lui ai dit de commencer à faire payer les photos !

Une petite fille vient essayer de nous vendre des bracelets : elle parle très bien l’anglais et un peu le français a seulement 9 ans. Nous discutons longtemps avec elle, nous lui faisons comprendre que nous lui achèterons pas de bracelets car nous préfèrerions que les enfants aillent à l’école et jouent au lieu de travailler. Elle a beaucoup de répartie ! Elle a réponse à tout ! Elle va à l’école tous les matins, elle joue l’après-midi, à 17h elle fait la sieste et ensuite elle file à la plage vendre des bracelets. Sa maman vend de la nourriture, son frère des feux d’artifice et sa petite sœur des bracelets également. A force que nous discutions, elle finit par reconnaître qu’elle préfère aller à l’école plutôt que vendre des bracelets et que c’est sa mère qui veut qu’elle vende des bracelets… et qu’elle se fait disputer si elle n’en vend pas…

Je commande un curry tofu, excellent mais bien relevé ! Nous resterons une bonne partie de la soirée sur cette plage dans nos fauteuils, les pieds dans le sable…

Nous rentrons à l’hôtel qui s’avère être en fait une discothèque où il est possible de dormir, plutôt qu’un hôtel… Justine s’allonge sur le lit et 5 minutes plus tard, elle s’est faite piquer à nouveau par les puces de lit. Nous observons les matelas : Le dortoir est infesté… Une fois de plus ! Grr ! Bon, nous filons à l’accueil, j’explique à la fille qu’il est hors de question de dormir sur des matelas infestés de puces. Elle nous propose un autre dortoir qui coûte 1$ de plus. Nous remballons nos affaires et je négocierai le lendemain pour ne pas payer d’extra… Ce nouveau dortoir n’a pas vraiment de toit et est encore plus proche de la discothèque… Bon pour 2$ la nuit, on ne va pas faire la fine bouche. Je mets de l’anti-moustiques (y’a beaucoup de palu dans ce pays…), mes vêtements anti-moustiques et je me glisse dans mon sac à viande anti-moustique après avoir mis une goutte de lavande aux 4 coins du lit. Au réveil : Pas de piqûre, parfait !

Mymy n’a pas dormi de la nuit mais maintenant elle pourra dire que c’est une vraie voyageuse : Elle a la maladie des touristes ^^. Nous payons le dortoir (c’est bon , j’ai eu mes 2$, pas d’extra pour le dortoir grand luxe super neuf encore pire que le premier ^^) et au lieu d’attendre le pick-up devant l’hôtel, nous marchons les 200 mètres jusqu’au magasin où nous avons acheté les billets pour nous assurer qu’il y aura bien des toilettes à bord (Petits tracas des globetrotteurs…). C’est bon. Ouf ! Nous montons dans le camion. Oui c’est un camion. Avec 2 bancs à l’arrière, comme les camions de militaires. Et nous partons récupérer les autres. Puis nous partons prendre le bateau dans le port. Très sympa, on monte à l’étage, il y a des matelas partout par terre, on s’installe et je me laisse bercer pendant les 2 heures de trajet. Enfin, c’est ce que je pensais. Au bout de 10 minutes de navigation, le bateau s’arrête. Il y a visiblement quelque chose de bloqué. Pas de problèmes, un des cambodgiens enlève le tee-shirt, met le masque et plonge sous le bateau… Il remonte… Crie quelque chose à son collègue… qui lui rapporte… une machette !! Il replonge 2 fois avec la machette et le bateau repart ! Ils sont forts ces cambodgiens ! Un coup de machette et hop c’est reparti pour un tour !!

Cette fois, je peux me laisser bercer… Après près de 2 heures, nous apercevons les 2 îles : Koh Rong Saloem et Koh Rong où nous allons. Nous faisons 2 stops sur la première île : Un où nous déposons quelques touristes et un second où ils vont décharger de la nourriture, des boissons, des packs de glace,… Pleins de petits bateaux viennent vers nous, récupèrent leur marchandise et repartent chacun de leur côté. Nous reprenons la route… Nous allons droit sur une grande île avec une énorme plage de sable blanc qui s’étire sur tout ce côté de l’île… Whahou, c’est pour nous ça ???

Ah oui, on accoste. Dès les premiers coups d’œil, nous en prenons pleins les mirettes !!!!! 10$ pour un aller au paradis, c’est pas mal non ???

Alors pour ceux qui se posent la question : Oui le paradis existe. Comment y aller ? C’est très simple. Vous prenez un aller pour Phnom Penh au Cambodge. De là, vous avez 4 heures de bus pour Sihanoukville, puis 2 heures de bateau pour Koh Rong. Détendez-vous, vous êtes arrivés. Un paradis aux eaux translucides, sable si blanc et si fin qu’on commence à avoir des doutes : Il nous aurait pas balancé de la farine là ?? Comment du sable peut être aussi doux ? On ne nous la fait pas à nous ! C’est pas du sable ça !

Nous récupérons nos sacs et allons droit devant nous : « Coco bungalows ». Ça sonne pas trop mal non ? Une allemande est descendue du bateau en même temps que nous et cherche un hébergement. Du coup, quand à l’accueil, ils nous disent qu’il y a 2 lits 2 places dans le bungalow, nous lui proposons spontanément de se joindre à nous. C’est ça aussi qui est beau dans les voyages ! Quelqu’un est seul ? Tu ne la connais pas, elle ne te connaît pas… Allez, viens dormir à la maison ^^. C’est parti. A 15$ la nuit.

Petite précision. 15$ la nuit c’est pour le bungalow… Ça fait 4,25$, donc dans les 3 euros la nuit. Pour un bungalow avec moustiquaire, la vue sur la mer, dans la jungle, les pieds dans le sable et le hamac sur la terrasse. Oui parce que les bungalows ont une terrasse. Non seulement le paradis n’est pas loin mais en plus il est abordable. Alors vous venez ????

Nous jetons les sacs dans la chambre, mettons les maillots et rangeons le reste de nos affaires pour les 3 ou 4 prochains jours (A moins que nous ne repartions jamais ??). L’allemande s’appelle Elena, elle a 20 ans et voyage 2 mois en Asie du Sud-est avant de commencer ses études. Elle est arrivée à Bangkok, puis est venue au Cambodge, ensuite elle pense continuer au Vietnam.

Nous n’avons rien mangé depuis la veille sur nos fauteuils les pieds dans le sable, il est temps de se mettre quelque chose dans l’estomac avant d’aller piquer une tête (Je vous ai dit que les eaux étaient translucides ?). Nous hésitons : Restaurant sur pilotis ou restaurant les pieds dans le sable voire dans l’eau ?

Oui c’est moche la vie, même au paradis il faut encore prendre des décisions :

–          Est-ce que je vais prendre un banana shake ou un mango shake ??

–          Mais si je prends un shake est ce que j’aurais encore assez soif pour une coco ?

–          Quel hamac choisir ?

–          Est-ce qu’il n’y a pas une noix de coco qui va me tomber sur la tête si je me mets à l’ombre à cet endroit ?

–          Est-ce que je vais d’abord à la plage de sable blanc ou à la plage de sable dorée ?? (Je vous ai dit que les eaux étaient translucides ??)

Bref, on n’est vraiment tranquilles nulle part…

Nous optons pour le restaurant les pieds dans le sable : Une assiette de nouilles sautées à 1$ plus tard, nous nous dirigeons vers la plage de sable blanc. Aux eaux translucides (C’est un point important). Je ne saurai dire combien de temps nous avons pataugé, car ici le temps s’est arrêté et n’a pas d’importance. Tu as faim ? Tu vas t’acheter un plat de nouilles sautées. Tu as soif ? Un banana shake. Tu veux t’hydrater ? Une coco. Tu veux te détendre ? Un massage. Tu veux faire une sieste ? Un hamac. Bref, au final, qu’il soit 8h, 13h ou19h, quelle importance ???

Nous enchaînons les photos et les vidéos pendant que nous nageons. Oui, comme les eaux sont translucides, ça rend super bien. Je vais vous faire un film de folie et après ça je vous mets au défi de ne pas réserver votre billet pour Phnom Penh ! Je vous y attends. Cap ou pas cap ??

Nous avons une petite soif en sortant : Une coco. Nous avons quand même eu un gros soucis dans l’après-midi : Justine a voulu faire une femme dans le sable et ne savait pas comment faire les bras. J’ai été super cool, j’ai posé pour qu’elle voit comment faire. J’ai été cool, parce que ce n’était pas simple : « Tu t’allonges sur le sable et tu mets les bras au-dessus de la tête et tu ne bouges plus ». Pas de problème, je peux faire ça… Petite sieste dans le hamac. Encore une baignade. Non en fait encore 2. Vous savez, dans les eaux translucides. Je peux prendre l’appareil photo, le mettre dans l’eau et me prendre en photo au-dessus de l’eau. Oui, c’est translucide comme ça…

Ensuite, nous filons à la douche et nous sortons nous poser au bar de l’hôtel. Ici tous les bars sont pareils. Y’a une maison en bois où on peut commander à boire, un barbecue devant pour commander à manger et des fauteuils et canapés dans le sable pour déguster tout ça. Après, nous filons nous promener sur la plage de nuit. En rentrant, Elena est en panique : Il y a un énorme lézard quelque part. En le cherchant avec la lampe, nous trouvons une petite tête qui dépasse du toit… serpent ou lézard ??? Il y a un autre gros lézard à l’entrée… Bon tant pis, de toute façon, nous avons les moustiquaires qui nous donnent toujours l’impression d’être invincibles…

On s’endort paisiblement. Mais nous sommes réveillées à 4h du matin par des bruits de sac plastique… Nous avons allumé les lampes mais n’avons rien vu, mais pas la peine de faire durer le suspense : 9 chances sur 10 pour que nous ayons un rat qui se baladait dans la chambre cette nuit. Je vous l’ai dit, même au paradis, nous ne sommes jamais tranquilles !!!

Bon allez, je vais me chercher une coco et je vous prépare le film. A moins que je ne prenne un banana shake ? (J’ai fini mon mango shake il y a 1 heure, donc celui-là c’est bon, c’est fait pour aujourd’hui) Hum, dur choix…

Au fait… Je vous ai dit que les eaux étaient translucides ???? Alors… cap ou pas cap ??

Moi je suis là, je ne bouge pas, je vous attends !

Ju

3 réflexions au sujet de « Koh Rong: Welcome to Paradise!! »

  1. Bon, tout va pour le mieux l aventuriere : tu as rencontre le paradis sur terre, quelle chance, ne te pose pas de question : restes y.!!!’ c super de te lire et pour nous tout va bien : on est à chatel avec Chloé qui va passer demain son étoile de bronze : ça demenage. Phil a maintenant du mal à suivre surtout dans le linga ou elle descend d une traite …ca ete le bonheur parfait cette semaine. Tu vois, chacun son paradis…. Nous on a le soleil, la montagne et la neige. Mais le notre se termine demain soir : Lionel et Hélène viennent récupérer Chloé pour refaire une semaine de ski à Verbier…et on repart à perols ou c, avouons, presque le paradis…. Quand on voit les pays k tu traverses ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s