Rien ne se passe comme prévu mais tout se passe bien ^^

Hello!!

Avant-hier soir, nous partons faire un tour dans Hoi An de nuit. Cette ville est vraiment très jolie. Il y a des lampions partout dans les rues et sur la rivière. Le centre de la ville est classé au patrimoine mondial de l’Unesco: Ce sont des maisons avec de grandes structures en bois et différents styles d’architectures. Il faut se promener dans le centre et surtout rentrer dans toutes les boutiques pour pouvoir apprécier. Un des principaux points de la ville est le pont-pagode japonais. Magnifique de nuit! Mais très étrange: A chaque entrée, le pont est gardé par des sculptures de chien à qui on a mis un bandana rouge… Etrange je vous dis!!

Nous allons vers le marché où Monique a rencontré une vieille dame ce midi. Nous nous installons à son comptoir et mangeons là. Comme d’hab, je veux goûter un peu de tout et comme d’hab j’ai des surprises ^^. Ce que je prends pour une sorte de pommes de terre rôties est en fait du gras de porc…hum^^. Nous essayons de deviner l’âge de notre hôte, mais ce n’est pas évident ici… Jusqu’à 40-50 ans, on dirait qu’ils ont tous 20 ans, mais lorsqu’ils se mettent à vieillir, ils ont le visage très marqué, du coup impossible de savoir si c’est plutôt 60 ou 85 ans…

Dans les petites rues de la vieille ville, les boutiques sont ouvertes assez tard donc Martin en profite pour acheter quelques tee-shirts, dont un que j’ADOOOOOOOORE: D’un côté, il est écrit « Same, same » et au dos « but different » ^^. Je ne sais pas si c’est toute l’Asie du Sud-Est pareil, mais ici ils ont ne fâcheuse tendance à te dire « same same ». Par exemple, si je prends un autre billet de bus que celui auquel je pensais, je vais demander si c’est bien pareil et on va me dire « yes! same same! ». Mais en fait… c’est différent ^^. Donc toujours se méfier quand on vous dit que c’est pareil. C’est pareil… à leur manière. Donc différent!

Ensuite, nous allons boire un verre au bord de l’eau avant de rentrer se coucher dans nos lits trop confortables et super mous. Extrêmement rare en Asie! Je savoure chaque seconde!!!

Le lendemain, la matinée s’annonce chargée. Il faut que je prenne mon billet de bus pour rejoindre Dalat ce soir. Sauf que comme d’habitude, rien ne se passe comme prévu. Je commence à me dire que j’ai un souci avec les transports, c’est pas possible!

Svilen, le bulgare que j’ai rencontré à Hue, m’envoie un mail pour me dire que les bus sont complets pour plusieurs jours… J’adore Hoi an, mais il y a plein d’autres choses à voir au Vietnam et je ne suis pas particulièrement en avance sur mon planning… Et avec le visa, pas le choix, je dois être sortie du pays pour le 19! Zut de zut!!

Du coup, avec Martin, on décide de louer un scooter: D’une part pour que j’apprenne à conduire, parce que mon chauffeur perso ne pourra pas me suivre partout en Asie ^^. Il y en a qui ont une vie à côté des vacances! Et d’autre part pour que je trouve une solution pour la suite de mon périple…

Le premier scooter qu’on nous propose, ils n’ont pas la clé à l’hôtel pour le démarrer…. Du coup, nous attendons bien 20 ou 30 minutes supplémentaires. J’appelle le Sunflower, LE backpacker d’Hoi An pour réserver une chambre pour ce soir, car c’est souvent complet et il n’y a pas beaucoup de backpackers dans la ville… Evidemment, c’est complet… Aïe. Ca commence à se compliquer. Je vais voir sur les sites en ligne, presque tous les hôtels de la ville sont complets! Il en reste un à 20 euros la nuit, c’est complètement hors budget!! Tout va bien se passer… je n’ai pas de bus pour quitter la ville et pas d’endroit où dormir. Parfait.

Le scooter arrive enfin. Tout est normal: Les rétroviseurs sont dans le coffre. Utile. Dans le coffre, nous trouvons aussi un préservatif! Prévoyants ces vietnamiens!

On enfile les casques et go. Svilen vient de m’envoyer un mail, il a trouvé une agence de voyage où il restait des tickets de bus pour Dalat mais pour le lendemain. On y va: Ouf! J’ai un billet mais pas dans le même bus que lui! Super, déjà que le trajet est super long, si en plus je suis entourée de vietnamiens en famille pour le Tet, je risque de m’ennuyer beaucoup. Je demande si Svilen peut changer de bus, la vendeuse panique: « ouhla!!!! too complicated ». Ah oui, c’est sûr que c’est compliqué: Un coup de fil pour annuler un billet et vendre un autre billet (qui ont tous les mêmes prix donc extrêmement compliqué vous voyez!).

Donc le plan, c’est 17h30 le lendemain bus pour Nha Trang, arrivée à 6h30. Puis bus de Nha Trang à midi et demi (6h pour voir Nha Trang ce sera sûrement suffisant… C?est Miami ou la Gold coast…) arrivée  vers 18h. Va falloir charger les batteries pour enchaîner les films, sinon ça s’annonce très long!

Je rejoins Svilen pour le prévenir que j’ai un billet mais dans un bus qui le suivra… Mais lui m’annonce une bonne nouvelle: 2 lits viennent de se libérer dans un dortoir! Youpi j’ai un lit pour la nuit et un ticket pour le lendemain. Au final, je n’aurais perdu qu’une matinée à courir et une journée de plus à Hoi An. Il y a pire ça aurait pu être Hue ou Nha Trang.

On part se promener à scooter dans la vieille ville, on va manger au marché chez la vieille dame de la veille. On commande la même chose que la veille. On voit qu’elle prépare autre chose. On l’arrête. On réexplique. Elle nous rassure « Yes, same same ». Et voilà, nous nous retrouvons avec des assiettes qui n’ont strictement rien à voir avec celles de la veille… Same, same, but different. C’est leur dicton ici!

Puis, nous rejoignons Monique dans une maison de thé qu’elle a trouvé sur internet: Toutes les serveuses sont soudes-muettes et à l’entrée il est indiqué « Enjoy the silence ». Sur les tables, il y a des petits bouts de bois avec marqué « Question », « bill », « water »,… si tu as besoin de quelques choses, tu montres le petit bout de bois. Pour commander, il y a un menu avec à l’intérieur des feuilles avec des cases qu’il suffit de cocher pour commander et ensuite de les tendre à la serveuse. C’est très reposant comme atmosphère! Les serveuses sont silencieuses, du coup les clients suivent. Se retrouver dans un endroit aussi calmes au Vietnam, c’est surprenant et ça repose mes petites oreilles!

Il est déjà 14h, nous retournons vers l’hôtel. Après être sortis de la ville, Martin descend du scooter: Maintenant, c’est à moi… Pas de panique, tout se passe bien. Tu tournes ça accélère, tu freines, ça freine. Facile. En ligne droite, pas de soucis, Je trace. Au bout d’un moment je me dis que je vais retourner chercher Martin. Il faut donc que je fasse demi-tour. C’est un peu lourd, mais ça va. Sauf que je cale. Et sauf que le premier cours était ligne droite, pas démarrer la bête. Du coup, pas moyen de la redémarrer… Je n’ai plus qu’à attendre que Martin me rejoigne ^^. L’astuce était de freiner en même temps que tu démarres. C’est sûr que je ne pouvais pas deviner!!

Je rentre faire mon sac, une fois de plus. Me connaissant, je vais forcément oublier un truc…

Vers 16h, Martin me raccompagne au Sunflower, 7 ou 8 km. C’est l’expédition! De vrais vietnamiens: Martin a mon backpack à l’avant qui remonte presque jusqu’au niveau de ses yeux. J’ai mon petit sac à dos sur le dos et entre nous 2, je mets mon chapeau vietnamien (avec la prise au vent, ce n’est pas le chapeau le plus pratique sur un scooter). C’est reparti, entre notre chargement et Martin qui conduit à la viet, nous passerions presque pour des locaux^^.

A l’hôtel, nous retrouvons Monique. Ils boivent un café le temps que je fasse le check-in et il est déjà temps pour moi de leur dire au revoir 😦 Après presque 10 jours passés ensemble, je suis tristounette, comme à chaque fois!

Je monte m’installer dans la chambre et je rejoins Svilen. Et là…. Martin m’appelle: Je suis partie avec la clé de la chambre ^^. La boulette! Du coup, il faut que je trouve une solution pour retourner à l’hôtel, sinon la clé sera facturée… Bon, un moyen pour faire rapidement 8km? Je pars louer un vélo et je proposer à Svilen de venir avec moi, autant ne pas faire 8km pour rien et aller profiter de la plage qui est juste magnifique à côté de l’hôtel!

C’est parti! Je refais le trajet dans l’autre sens, rends les clés à Martin et nous filons à la plage où je tombe sur Monique ^^. Le cadre est idyllique, ce serait un sacrilège de ne pas aller se baigner! Donc hier, j’ai bien pensé à mes collègues en me baignant ^^. L’eau doit être à 21 degrés, Svilen la trouve un peu froide. Non mais je rêve!

En sortant de l’eau et en bon backpacker, nous n’avons pas de serviette de plage ni l’un ni l’autre, il faut juste attendre que ça sèche… En attendant, nous allons au resto/bar tenu par le français, Gael, boire une petite mousse bien fraîche en grignotant quelques tapas le temps que le soleil se couche. Il y a pire.

Vers 19h, on se dit qu’on est quand même pas trop mal ici, on retourne chercher des sacs de couchage à l’hôtel pour dormir sur la plage (oui j’ai fait beaucoup de kilomètres en vélo aujourd’hui!!) En arrivant dans la chambre, nos colocs d’une nuit sont là: 2 australiens et 2 écossais. Ils ont l’air bien motivé pour ce soir, ils sont déjà en train de descendre les bières dans la chambre, nous verrons bien dans quel état ils rentreront s’ils rentrent…

Nous repartons vers la plage. Nous trouvons des transats. Nous allons rester là un bon moment à regarder les étoiles. Mais vers minuit, il faut se rendre à l’évidence, nous sommes en train de nous faire bouffer par les moustiques. Et avant que nous n’ayons plus de sang, il serait plus sage de rentrer. Donc on refait le trajet dans l’autre sens (je vous avais dit que j’avais fait beaucoup de kilomètres). On rentre à une heure passée. La chambre est vide^^. On s’attendait à ne pas faire de bruit en rentrant…. Ils seront rentrés complètement saouls vers 4h du matin, avec toute la discrétion des gens saouls « CHUUUUUUUUUUUUUUUT », et en criant « Ah oui tu as raison CHUUUUUUUUUUUUUT ». L’australien a commencé à raconter ses problèmes de couple, c’était très profond comme discussion: « Je veux être avec elle. Mais si elle ne veut plus être avec moi alors je ne veux plus être avec elle »… Ouh la. Il y a quand même un des australiens qui ne sera jamais rentré ^^.

 

Aujourd’hui, ça va être petite journée tranquille en attendant le bus à 17h30. L’hôtel a une piscine et le centre n’est pas loin pour une dernière visite avant toutes ces heures de bus qui s’annoncent laborieuses….

Prochain article de Dalat. A priori le 9 au soir. En théorie. Si tout se passe comme prévu donc….

Ju

5 réflexions au sujet de « Rien ne se passe comme prévu mais tout se passe bien ^^ »

  1. Quelle VIE, je t enVie tellement ! En fait j ai compris pour vivre aussi intensément chaque jour, il faut être, comme toi, aventurière « pleine de bon sens » …Continue tu deviens une icône pour beaucoup d entre nous .!!! Je me demande, en fait, s,il n y a pas une petite étoile qui, tout la haut la haut, joue l’ ange gardien parfait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s