Dernières heures dans la capitale vietnamienne!

Hello,

Il me reste quelques heures avant mon train pour Hué. Attablée à un petit café à siroter un thé citron miel (pour ma gorge…), entourée de mini-tables et de tabourets plastiques bleus encore plus mini avec des vendeurs de Phô, jus de canne et toute sorte de beignets, abritée sous un arbre rempli de guirlandes lumineuses pour le Tet. Le niveau sonore est très élevé bien qu’il y ait peu de circulation par rapport à d’habitude comme ce sont les vacances: Motos, voitures, bus, camions et surtout…. klaxon. Notez qu’il y a des panneaux interdiction de klaxonner à chaque coin de rue. Ironique. Je n’ai jamais vu de villes au monde où le klaxon est autant utilisé. Chacun met le son qu’il souhaite à son klaxon. Donc vous vous retrouvez avec des scooters qui font le bruit de camions et des camions qui font le bruit de scooters… Le niveau sonore est tel que depuis que je sui ici, j’ai systématiquement la tête farcie à partir de 14-15h. Les problèmes d’audition que nous avons vers 60-65 ans, eux les ont vers 30-35 ans. Ca vous donne une idée…

 

Voilà, donc vous savez maintenant dans quelles conditions je me trouve pour cet article. Il est temps pour moi de vous raconter mes derniers jours à Hanoi.

J’ai passé une première journée avec Lucille et Morgane. Après un petit-déjeuner sur leur terrasse, nous partons nous promener  au bord du grand lac: West Lake, accolé au Truc Bach Lake. Nous allons y voir la Tran quoc Pagoda. Avec Morgane, nous avons envie d’un truc sucré. C’est infernal. Entre la Russie, la Chine et maintenant le Vietnam, il n’y a jamais rien de sucré!!!! Même les gâteaux ne sont presque pas sucrés. Et déjà faut il réussir à trouver un gâteau… On n’en peut plus, on craque. On croise un glacier près de la Pagode (pour ceux de chez Nono, ici la Pagode, ce n’est pas un resto!). C’est parti: Vanille pour elle, moi je tente glace au riz et c’est très bon!

On se promène au bord des lacs, puis on retourne se promener dans les petites rues. Les parents font faire pipi à leurs enfants sur la route. Les chats sont enchaînés à des arbres. Les coq se baladent un peu partout…

Lucille nous emmène manger dans un restaurant végétalien (elle est végétarienne). Je ne comprends pas en voyant la carte, il y a du boeuf du poulet,… En fait, ce sont des imitations… Hum. OK. Je commande une soupe au crabe, typique du nord du Vietnam. C’est bon, mais le crabe reconstitué ne sent pas le crabe…

Le soir, Lucille et Morgane s’envolent pour Hue. Je rencontre Anne-So et Anne, les autres colocs françaises, très sympas elles aussi. Nous sortons boire des bières vietnamiennes bien fraîches dans les rues d’Hanoï, assises toujours sur les mêmes mini-tabourets en plastiques bleus. Si la police arrive, tout est remballé, car « en théorie » ils n’ont pas le droit de s’installer sur les trottoirs. Va falloir m’expliquer, parce qu’il n’y a pas un mètre carré de trottoir de dispo dans cette ville… Tous les tabourets bleus les recouvrent, les piétons se retrouvent sur les routes… Mais que fait la police?? 🙂

Après les 2 jours de luxe à Halong, me voilà de retour à Hanoï. Je vous ai déjà raconté mon premier jour, alors je passe à la suite.

Quand je vous avais quitté, je n’avais pas prévu de sortir. Mais le programme a été légèrement modifié. Anne-Som me propose d’aller voir le feu d’artifice sur le lac pour le Tet. Je me dis que ce serait quand même dommage d’avoir autant subi de désagrément lié au Tet et de ne pas profiter du seul avantage d’être ici à cette période: Vivre cette fête. Je me dis aussi que c’est bien marqué sur les blogs de tourdumondiste: « Toujours dire oui » (tout en restant raisonnable je le rappelle ^^). Ok, alors c’est parti. Nous filons, au passage Anne-So me fait goûter des sortes de pains au chocolat à tomber par terre. Je trouve une place assise au bord du lac. Maintenant, il faut attendre minuit…

A minuit, enfin, je vois le feu d’artifice au-dessus du lac. Bon, c’est sympa, il est long et il y a des trucs rigolos comme des étoiles, des coeurs,… Mais après 6 ans à voir les feux de genève et de Paléo, c’est difficile d’être émerveillée par un autre feu d’artifice… Mais c’est rigolo d’être entourée de Vietnamiens qui font des « ooooooooooh » et des « AHHHHHHHHHHHH » à chaque fois qu’un feu explose ^^.

Après, nous allons retrouver d’autres amis d’Anne-So. Je rencontre plusieurs de ses amis, dont Nathalie avec laquelle je vais passer une bonne partie de la soirée à discuter. Elle est designeuse de bijoux et est là avec le même programme qu’Anne-so, Lucille et Anne. Elle a créé une ligne de bijoux avec du chanvre et est en train de regarder avec les ethnies locales comment les produire.

Nous nous promenons au bord du lac, vers la cathédrale,… Nous remontons tranquillement. Une fois minuit passée, il y a des feux un peu partout. Pas des feux d’artifice. Non, non. Des feux… Chacun brûle un peu tout ce qu’il a. Et surtout…. la tradition est de brûler de faux billets vietnamiens. Alors quand tu vois le premier balancer une liasse de billets au feu, tu te dis « Mais il est fou??? ». Mais non, ce ne sont que de faux billets….

Nous rentrons très tard, donc le lendemain c’est grasse mat’ et surtout préparation de la prochaine semaine au Vietnam, lessive, tri des photos,… Le soir, je file boire un verre avec Monique, Bernard et Martin au Sofitel. A siroter un mojito au bord de la piscine en débardeur, on n’est pas trop mal… Ce sofitel est réputé pour son architecture donc c’est du tourisme en même temps…

Puis nous partons vers le quartier de la cathédrale, toujours très animé le soir où nous trouvons une petite table bleue toujours avec ses tabourets assortis et où nous dégustons un phô bô (phô au boeuf. Ici beaucoup de mots ressemblent au français mais qu’à moitié. Genre bô c’est boeuf, banh mi c’est pain de mie, tournevi c’est tournevis,…). Nous allons boire un dernier verre près de leur hôtel, puis chacun rentre préparer son sac pour le lendemain!

Ce matin, je pose mon backpack à leur hôtel (Merciiiiiiiiiiiii :)) et je prends un ptit-déj à leur hôtel. Pour 3$, c’est buffet, je me suis fait plaisir! Oeufs brouillés, riz cantonais, french toast, fruits,… tout y est passé. Puis nous partons au voir l’oncle Ho (Ho Chi Minh): Son corps est non seulement conservé mais exposé aux yeux de tous… C’est un peu glauque et pas hyper intéressant en soi. En revanche, le faire est une expérience.

Déjà il y a des règles à respecter pour pouvoir le voir:

– Les boissons et nourritures sont laissées à un premier stop.

– Les gros appareils photos (pas les petits eux ils s’en foutent, allez savoir pourquoi) sont mis dans un sac à un second stop.

– On passe un portique et scan des sacs

– Les appareils photos (toujours les gros) sont récupérés à un troisième stop

– Il ne faut pas porter de short ou de débardeur pour pouvoir entrer

– Il ne faut pas avoir les mains dans les poches

– Il ne faut pas parler ou se moquer

– Il faut suivre tout le monde à la queuleuleue sur je ne sais combien de kilomètres avant de pouvoir accéder au mausolée

– En arrivant près du mausolée, il faut éteindre ses portables (natels pour les ptits suisses ^^)

– On nous demande ensuite de nous ranger 2 par 2

– Il ne faut pas s’arrêter en route, sinon on se fait disputer « keep going, keep going »… pire qu’à la maternelle…

– Et c’est un flux continu… on ne peut pas s’arrêter pour l’observer.

On finit par réussir à passer toutes les épreuves, on entre dans la pièce. C’est très bizarre comme expérience. On arrive au moment de la relève de la garde autour du corps. Il a toujours sa barbichette et il part 2 mois par an faire un tour en Russie pour se faire refaire une beauté (Russie où était avant exposé le corps de Lénine de la même manière). Donc il faut compter une heure ou 2 pour le faire alors que finalement on ne voit le corps que 2 minutes.

C’est assez bizarre de vouloir exposer son corps de la sorte quand on sait que lui avait demandé à être incinéré. Il doit être vert de rage. Perso, je n’aimerais pas trop que les gens défilent comme ça pour voir ma dépouille toute la journée…

Une fois ressorti, on ne peut aller que dans un sens. On veut aller voir une Pagode mais faut tourner à gauche. On tourne. Quelle erreur, on se fait vite rappeler à l’ordre!! Il faut suivre le flux. Même si c’est pas là où tu veux aller… Sauf qu’il faut retrouver l’entrée pour récupérer les gros appareils photos et enfin la nourriture. Pour les appareils, on finit par y accéder. En revanche, impossible de retourner vers l’endroit où on nous a pris la nourriture. Super. On est obligé de ressortir du site et de faire tout le tour pour retourner à l’entrée…. Logique.

Après ça, eux partent voir la Pagode et les lacs que j’ai vu le premier jour donc je les abandonne pour aller visiter le temple de la littérature où on m’a claqué la porte au nez la dernière fois (je suis sympa, je ne leur en tiens pas rigueur… passe pour cette fois…). C’est blindé. Eux n’avaient eu personne… Ca doit être encore lié au Tet. C’est très intéressant et ça doit être paisible quand il n’y a pas tout le Vietnam qui s’y est donné rendez-vous. Chaque année, une personne était nommée (un docteur,…) et son nom était inscrit sur une stèle. Les stèles sont posées sur des carapaces de tortues, un des 4 animaux considérés magiques et qui représente la longévité. Il y a aussi une queue pas possible car les Vietnamiens se font dessiner des symboles sur des papiers. C’est très joli à regarder, on dirait qu’ils peignent des tableaux.

Je fais un tour dans les jardins puis je file direction la prison Hoa Lo, prison érigée par les français… Ca aussi, c’est assez glauque… La prison a été bâtie pour 400 personnes et il y avait près de 2000 personnes. Donc pas assez de place, pas assez de nourriture, des conditions d’hygiène déplorable (Si tu voulais une douche tous les jours tu n’avais droit qu’à une portion d’eau par jour. Si tu prenais une douche tous les 2 jours, tu avais droit à 2 portions d’eau par jour…). Bref, ce n’est pas très glorieux… Il y a même une salle où sont exposés les moyens de tortures utilisés par les français, ainsi qu’une guillotine. J’ai un peu froid dans le dos… Surtout quand ils t’exposent des photos des têtes après avoir été guillotinées… Je vais bien dormir ce soir!

Puis, je file rejoindre les français autour d’une bonne assiette de nems. Je les quitte cet après-midi. Pour Bernard, c’est définitif cette fois car il s’envole cette nuit pour la France. Pour Monique et Martin, peut être que je les recroiserai vers Hué. Dans tous les cas, je recroiserai Martin vers Ho Chi Minh. Et peut être Manon au Pérou et dans tous les cas, je les reverrai à mon retour en France 🙂 (Je vais en avoir des personnes à voir à mon retour!!!).

Maman, tu ne devrais pas tarder à recevoir un coup de fil. Ne t’inquiète pas, j’ai été bien sage, très gentille et bien élevée, ils ne devraient pas trop se plaindre de ta fifille ^^.

Quant à moi, je continue mon périple, je file de ce pas récupérer mon sac et je file à la gare où je vais super bien dormi sur ma place assise…

Je vous retrouve dans 540 km (à vol d’oiseau par au-dessus de l’eau, sinon il ne me faudrait pas une nuit.) plus au sud . Et encore quelques degrés de plus ^^.

Ju

 

9 réflexions au sujet de « Dernières heures dans la capitale vietnamienne! »

  1. Un petit bonjour et une grande pensée de lorraine.
    J’ai invité ta maman et annik à déjeuner, je leur avait fait un bon rôti « de cochon rose » avec des pommes de terre …. On a pensé à toi et re-regardé les photos du marché ! SPECTACULAIRE!!!
    C’est toujours un plaisir de te lire, je te souhaite une bonne suite dans ton périple et de belles rencontres.
    Est ce que ton voyage en train pour Hué s’est bien passé ?
    J’attends avec impatience la suite ! J’imagine que cela te prend du temps !

    Merci pour ce voyage par procuration.

    Solange (maman d’Annick)

    • le cochon était acheté vivant sur le marché et tué le matin même? 🙂
      Oui tout s’est bien passé. Enfin, je suis bien arrivée. Après « Bien  » c’est un bienn grand mot, j’ai eu des spécimen comme d’habitude….
      Bisous!
      Ju

      • non, je ne pense pas …. du cochon de chez match ….. MAIS nous n’avons pas pu nous empêcher de revoir les photos avec la tête de cochon…. après nous sommes allées aux prémontrés à un salon vin fromage, ta mère n’a dégusté que les bons vins …. j’ai racheté un petit arbois « cuvée ste cécile » mais la meilleure dégustation revient à un VOLNAY 1er cru avec goût de fruits noirs , un délice, le prix aussi ,
        on attend la suite ……

  2. quelle différence entre laisser un commentaire et publier un commentaire ????
    ah, c peut être la solution à ce que l’on m’a demandé, t’écrire sans que tout le monde voit les commentaires, (eh , il y en a qui ont de drôles de choses à te dire ……)

  3. j espère qu’ils ne vont pas me demander une rançon…… mais j’accepte volontiers une dote pour te vendre …….. (elle est où la petite tête ronde qui fait des grimaces ………..)
    bref , cela fait deux heures que je suis sur l’ordi , je lis les publications de retard , retransfère tes coordonnées à mes contacts …… explique comme je peux comment ils peuvent recevoir tes publications et regarde toujours la pluie tomber, rien ne va plus , on est en février et il ne neige même plus en Lorraine ………..
    Dans une semaine, direction ski …….
    bises

      • ST NICOLAS , près de ST GERVAIS ……………….Si le temps le permet, j’aurai peut être la chance et le plaisir de refaire la vallée blanche …………

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s