C’est l’histoire d’une chinoise, d’une française et d’un borgne qui vont à la grande muraille…

Hello!

Alors vous la connaissez celle-là? Non?

Bon avant celle-là, laissez moi vous raconter l’histoire de l’américano-thaïlandaise qui se réveille hier soir… “Comment il s’appelle le garçon avec qui tu étais aujourd’hui?””Leo””Ahhh. et il vient d’où?””D’Australie””Il revient quand?””Il revient pas il a pris l’avion aujourd’hui””Ahhhhh” ohlala….
L’américain rentre. Du coup, elle trouve une nouvelle proie. J’ai le temps de souffler. Mais je rigole intérieurement quand j’entends les questions qu’elle lui pose. “Tu peux me montrer où est la cuisine? Tu peux me montrer où est la salle de bain? Tu peux me montrer où est la douche? Tu peux me montrer comment on allume la lumière à la cuisine? Tu peux me montrer comment on allume la lumière à la salle de bain? Tu peux me montrer comment on allume la lumière à la cuisine?” (Oui même question qu’il y a 5 minutes). Je me demande combien de temps l’américain va tenir.
.
Le plus drôle, c’est quand le coloc de mon hôte Lee revient… Il est chinois. L’américain est né en Chine. Donc a une tête de chinois… La voilà complètement déboussolée. Pourtant ils ne se ressemblent vraiment pas.
Je dois écouter son récit de comment elle est arrivée à l’appartement hier. Seule. Je lui fais remarquer qu’elle n’était pas seule. Marc, le colloc de Lee était avec elle. “Non j’étais seule”. Euh… NOn quand t’es arrivée, t’es arrivée avec lui. “Non je suis venue seule”. Bon je laisse tomber. 30 secondes plus tard, les 2 étaient assis en face d’elle. “Ah mais hier quand je suis arrivée il y en avait un des deux là avec moi” (En les pointant du doigt l’un après l’autre) “Mais alors lequel c’était?? Lui? ou lui?? Non c’était lui? ou peut être lui?” Aïe.
Au bout de 5 minutes “C’est lequel de vous l’américain déjà?” alors Kévin dit que c’est lui mais qu’il est né en Chine. “Ah t’es chinois? J’avais compris que tu étais américain. Tu parles bien anglais!” “Non non je suis américain. Juste je suis né en Chine » “Ahhh”.

Les “Ahhh” sont mémorables, on peut voir la lumière s’allumer… mais 5 minutes après elle va reposer la même question quand même….
Et là, je respire. Elle demande à Kévin “Tu as fait quoi aujourd’hui? Et tu fais quoi demain?” “Summer Palace” “Ah mais moi je veux y aller. Bon ben je viens avec toi” ^^. Il fallait voir la tête de l’Américain. En 5 minutes, il a écrit un livre d’excuses les plus improbables. “Oui mais je pars tôt” “ça ne me dérange pas” “Oui mais des fois je ne fais pas ce que j’avais prévu” “C’est pas grave si on fait autre chose” “Oui mais des fois je ne prends pas le temps de manger pendant la journée pour pouvoir en voir plus” ”Ca ne me dérange pas je mangerai le matin” Bref toute la soirée, il a ramé. Ca n’a rien changé, elle avait décidé d’aller avec lui et elle l’a dit à tout le monde. Dès que Lee a franchi la porte “Demain je passe la journée avec Kévin”.
Soudain, elle a eu un éclair de génie “Kévin, tu restes jusqu’à quand? “”Dimanche” ”Super moi aussi, on va pouvoir visiter tout le reste de la semaine tous les 2”!
Son séjour en Chine vient d’être ruiné, mais moi qu’est ce que je me suis marrée ^^.

Me voilà donc seule pour partir à la grande muraille. Mais parfois mieux vaut être seule que mal accompagnée. Donc je préfère être seule une journée que de devoir être avec un boulet! Lee m’explique tout pour aller à la grande muraille. En théorie sans se tromper. En théorie c’est pas compliqué. Bref vous connaissez le discours “C’est impossible de se tromper”. Depuis Saint Pétersbourg quand j’entends ça je panique! Je note toutes les informations qu’il me donne pour ne pas avoir de regrets le lendemain!

On veut prendre mon billet de train, mais comme il est revenu tard – il était à une représentation de Mamma mia en chinois, j’avoue j’aurais voulu voir! – la plateforme de réservation est fermée. Donc on met le réveil le lendemain à 7h et on file se coucher. Pour ne pas qu’il y ait de lit mixte (si l’américain restait à sa place il dormirait avec l’américaine) il me demande de changer de lit. Youpi je dors avec elle! Elle s’endort comme une masse. J’espère juste qu’elle ne va pas me réveiller au milieu de la nuit pour me demander si je suis française.

Tout se passe bien, je me réveille à 7h avec Lee, on réserve mon billet. Finalement ce sera de nuit! J’ai donc mon train à 21h, ce qui fait que j’ai largement le temps de me perdre en allant à la grande muraille. Du coup je déstresse! Je trouve mon bus de suite (le premier bus). Lee m’a dit 3 arrêts et tu descends. OK. Sauf que je descends au 3ème arrêt ou 3 arrêts et je descends au 4ème?? Vite, je sors mes notes, je trouve le nom de l’arrêt, je file à l’avant du bus voir le circuit du bus, je trouve mon arrêt. C’est bon. C’est le 4ème. Un. Deux. Euh là il fait quoi? C’était un arrêt où il s’est pas arrêté ou c’était pas un arrêt??? Bon dans le doute je descends au suivant, au pire je remonte dans le bus suivant et je refais un arrêt. Je descends. Evidemment, c’est le premier arrêt que je vois à Pékin où il n’y a pas le nom de marqué!!! Incroyable! Quelle chance! Mais là, la chance tourne, le bus 877 que je dois prendre passe devant moi. Je le suis du regard mais après le virage je le perds. Vite j’interpelle quelqu’un, je lui montre le bus, savoir où est l’arrêt, il me fait signe de traverser la route. Bon on verra bien. Je manque de mourir 3 fois (oui ici, passage piéton, ça ne veut pas dire que le piéton est prioritaire et peut traverser en toute sécurité. Ca veut dire fait comme tu peux mais les voitures ne s’arrêteront pas et sont toujours plus grosses que toi) et je tombe sur une vingtaine de bus. Super, y’a plus qu’à trouver le bon. Mais je vois rapidement la pancarte 877. Je monte dedans. Que des chinois. Je m’assois. Il faut attendre que le bus soit plein pour partir. Plus j’attends, plus il se remplit de chinois, plus je stresse. Pourquoi y’a aucun touriste???
Une chinoise finit par s’assoir à côté de moi. Je lui demande si elle parle anglais. Elle acquiesce. Je lui demande si elle va à la grande muraille. Elle acquiesce à nouveau. Niquel. Je suis une star, j’ai trouvé sans trop me tromper et rapidement. Il est temps que je change de ville ça commence à devenir trop facile ici!
On discute 5 minutes. Elle s’appelle Lidji (ok je ne sais pas comment ça s’écrit mais ça se prononce comme ça). Puis elle me demande “ça te dérange qu’on fasse la grande muraille ensemble? Moi aussi je suis toute seule. En plus j’ai besoin de photos de moi sur la grande muraille car j’ai dit à mes parents que j’allais avec une copine à Pékin pour qu’ils acceptent de me laisser y aller!” C’est pas bien de mentir à ses parents!!! Mais bon ça me rend service aussi, alors j’accepte.
On roule 1h. Et là une fille se lève, je vois qu’elle a un badge guide autour du coup. Elle prend un micro et commence à hurler pleins de trucs en chinois. Lidji me dit de pas m’inquiéter elle va me traduire. Mais bon elle parle tellement, c’est dur de suivre….
On finit par arriver. On voit qu’il y a des luges d’été pour monter et descendre de la grande muraille. Il fait un froid à garder un chaton à l’intérieur. Alors on décide de les prendre.
On file vers le départ des luges. On croise des ours noirs dans un enclos. Normal. Exactement ce que je m’attendais à trouver ici. Mais il y a une explication. Si tu vas en haut de la grande muraille, tu es considéré comme un héros. Si tu ne montes pas t’es un nounours (C’est un jeu de mot chinois alors n’essayez pas de comprendre la subtilité en français, vous allez vous brûler les neurones pour rien). Facile d’être un héros en Chine!!!
On monte avec la luge, c’est rigolo. La vue est magnifique, on est au beau milieu des montagnes. On arrive, il y a un gros caillou qui surplombe la vallée. Lidji me dit “si tu montes sur ce caillou (un peu pentu mais ça va quand même), tu auras beaucoup de réussites dans ta vie”. Décidément, c’est facile en Chine. En 5 minutes je suis devenue une héroïne qui réussit dans la vie. En prenant une luge, montant 3 marches et grimpant sur un caillou.
On prend plusieurs photos, on marche sur la grande muraille. Certaines parties sont bien exposées au vent, mais à force de crapahuter dans des marches qui ne font jamais la même taille, sans rampe, nous sommes bien réchauffées! Nous faisons le trajet entre la tour 4 et la tour 8 Nord. Pour les connaisseurs. Pour les autres, disons qu’on a monté un certain nombre de marches. Ou un nombre certain. Je regrette de ne pas avoir emmené de podomètre et altimètre. J’ai hésité avant de partir et en fait ça aurait été un bon investissement, parce que je me demande vraiment combien de kilomètres je peux bien parcourir par jour! Je pense qu’à ce rythme là, dans un an, un marathon sera une formalité.
Je prends plusieurs photos avec le borgne… Le pauvre. Il n’aura pas pu voir la grande muraille en 3D.

Nous rejoignons le départ de la luge d’été. En descente c’est carrément plus marrant! C’est comme au col de la Faucille, la neige en moins, la muraille en plus. On rejoint notre bus et nous devons attendre près d’une heure pour qu’il se remplisse.
Dans le bus, elle me propose de déjeuner avec elle! Evidemment, je suis partante. Elle me demande ce que j’ai déjà mangé de typique. Je lui fais ma petite liste. “Tu n’as pas encore mangé de hotpot?” (Ca se dit comme ça mais je ne sais pas comment ça s’écrit. Ni en quelle langue c’était). “non”. Hop, elle dégaine son téléphone et en 2 minutes elle nous en trouve un à proximité avec le plan pour y aller depuis là où nous sommes. Ah ça me manque la magie des smartphones.
On s’installe et on nous amène un énorme truc au milieu de la table et un menu à cocher. Je la laisse faire, je lui fais confiance, je lui ai dit que j’aimais tout, je ne peux pas faire mieux. Elle coche quelques cases et 5 minutes plus tard on nous amène le gros truc du milieu rempli d’un côté avec un bouillon, de l’autre un bouillon épicé, plusieurs types de viande, des champignons que je n’avais jamais vu, du chou chinois et un sachet de pâtissier (Le truc qu’on remplit on coupe le bout, on presse et on peut faire des motifs sur les gâteaux) apparemment remplit d’un truc à la crevette. Attention il y a un ordre!!!! Ce sont les nutritionnistes chinoises qui l’ont dit. On commence par viande /poisson. Ensuite les légumes (En l’occurrence les champignons) et on finit par le chou chinois. Donc je balance l’agneau, puis je fais des fils avec la mixture à la crevette. C’est délicieux!!!!!! On se régale. En même temps, on papote. J’apprends pleins de choses sur la Chine. Notamment que la loi un seul enfant, c’est à peu près respecté dans les grandes villes. Pour le reste,….Rien n’a changé. Pour à peu près tout c’est pareil. les villages sont restés très traditionnels alors qu’en ville, c’est très développé et nous ne trouvons pas beaucoup de différence au niveau des familles/mariages/… entre la France et la Chine.
Nous passons un excellent moment. Au moment de l’addition, elle refuse que je paie. “C’est une tradition chinoise. Quand tu rencontres une personne que tu apprécies, tu l’invites à manger pour sceller l’amitié” 😊😊😊😊😊😊 (Bon pour les femmes. Pour les hommes, c’est scellé avec de la bière).
On fait des photos toutes les deux, puis nos chemins se séparent.

Je file à la banque pour changer mes roubles. Il faut mon passeport, la copie ne suffit pas. Super, je retourne à l’appart, je le récupère et je refile à la banque. Ouf, juste à temps, je suis la dernière à passer. Ils me font une frayeur. Un mec me dit “ah non non ça on le change pas ici”. Oui mais moi je me rappelle le conseil de Leo “En Chine, si quelqu’un te dit non, va voir quelqu’un d’autre, il te dira oui”. Je vais voir un autre “oui pas de problème”… Ca marche à chaque fois. Je tends mon passeport. Il file sur un autre ordi. Il appelle une personne pour l’aider. Puis une deuxième. Ils finissent à 6, je ne sais pas ce qui se passe. Je commence à stresser, on me regarde bizarrement, genre la fugitive… Qu’est ce que j’ai fait???
Il revient me voir. “Il y a un problème avec votre visa. Comment êtes vous rentrée en Chine » “En train”” Parce que ça dit que vous ne pouvez rentrer en Chine qu’à partir du 19 février. Décidément j’attire les boulets aujourd’hui. En ayant l’air le moins sarcastique possible je lui dis “Oui mais là vous regardez mon visa vietnamien. Ici on est en Chine. Ce n’est pas le même visa, c’est la page suivante”. Il explose de rire. Il y retourne, montre aux autres, ils rigolent. Il se remet devant l’ordi et le même cirque recommence. Une première personne pour l’aider et tout le monde est à nouveau avec lui. Je suis la dernière personne dans la banque… J’attends. Il revient 15 minutes plus tard. “En fait il y a un problème. Ce n’est pas vous, c’est notre système. Vous n’existez pas dans notre système, car on n’a que les gens qui arrivent en avion. “ “Donc toutes les personnes qui arrivent en train en Chine ne peuvent pas venir à la banque?” OK il a compris l’aberration du truc… “Vous avez pas un ami en Chine qui peut changer l’argent pour vous?” “Je prends le train dans 2 heures et j’en ai besoin”(Et ça fait 45 minutes que je poireaute et je suis déjà allée rechercher mon passeport…. Ca va aller je crois pour changer quelques billets. C’est pas non plus l’activité du siècle.) Il appelle la fille de l’accueil et me sort un truc complètement improbable “Nous allons faire un truc complètement illégal. Donc cette fille est désormais votre amie chinoise et elle va changer l’argent pour vous”. Ah OK. Moi tant que vous changez mon argent… Elle signe tous les papiers. Je la remercie. Je récupère mes billets. Tout ça pour l’équivalent de 20 euros quand même! J’ai l’impression d’être une hors-la-loi en sortant de la banque!
Pour fêter tout cette réussite, je file au supermarché du coin m’acheter 2 ou 3 trucs pour dans le train. Il me reste des nouilles chinoises. Je prends un litre de thé vert (c’est trop bon le thé ici j’adore), 75 cl de baies de goji (le nouveau truc qui est en train de monter en France. Manue, entre ça et l’eau de coco on va faire un tabac), un paquet de truc chinois au thé vert que je ne sais pas qu’est ce que c’est mais c’est justement pour ça que je les ai pris, un paquet d’oreo pas du tout chinois mais juste parce que j’adore ça, 2 viennoiseries chinoises (même après les avoir mangées je suis incapable de dire ce qu’il y avait dedans mais c’était bon. Jamais trop gras ou trop sucré ici, j’adore). 2.5 euros.Welcome to China!
En rentrant, je file à l’hôtel du coin où Lee m’a dit que je pouvais retirer mon billet de train en présentant mon passeport. Je présente mon passeport et explique que je viens retirer mon billet. Elle me balance 2 ou 3 phrases en chinois et me tend mon passeport. J’insiste. Non. Bon toujours la même méthode. Je vais dans le bureau d’à côté, en 30 secondes j’ai mon billet. C’est à n’y rien comprendre dans ce pays. C’est toujours non la première fois, toujours oui la seconde. Tout un concept!

Je rentre, mes 2 chinois Lee et Marc sont là. On discute et ils me demandent si je connais Alizée. Oui… “Ah oui? Elle est tellement célèbre en Chine” “ah”… J’explique gentiment qu’on ne l’entend plus depuis 10 ans en France (Je ne précise pas que c’était plutôt pour les enfants). Et là ils me disent qu’il y a une chanteuse beaucoup plus célèbre. La plus célèbre de toute en Chine. Je ne comprends pas le nom. Il va me chercher la chanson…

J’allais vous le dire mais finalement ça fait une bonne devinette du jour ^^. Alors quelle est la chanson la plus célèbre ici???

Bon j’ai explosé de rire, alors vous pouvez y aller!!!!
Après ils m’ont passé Edith Piaf, là je leur ai dit que c’était bien!!

Sur ce, il est temps pour moi de charger mes 15 kilos et quelques et d’aller à la gare pour aller me perdre dans une nouvelle ville.

A demain, en direct de Shanghai!!
Ju

Envoyé depuis Surface

10 réflexions au sujet de « C’est l’histoire d’une chinoise, d’une française et d’un borgne qui vont à la grande muraille… »

  1. Allez, voilà encore un peu de pétard de pétard 😉 🙂 . . . .
    Mon commentaire n’a pas daigné rester . . . .
    En fait, Moâ, j’avais pensé à une chanson de Mireille Mathieu . . . . Style mille colombes ou Paris en colère . . . .
    Bonne continuation à Toâ. . . .

  2. Super encore l’aventure à la banque,j’adore. C’est incroyable le nombre de gens que tu rencontres,c’est génial. Alors,pour la chanteuse,je dirais « Jennifer ».

  3. Ils aiment alizée donc chanson d’ado… alors pour rester dans le thème : « Hélène je m’appelle Hélène je suis une fille pas comme les auuuuutttreessss… » bon encore une belle journée pour toi… baies de goji j’adore… allez sur ce je vais me faire un thé vert à ta santé… Des biz ju!

  4. Pour l’américaine, C’est sûrement une alzheimer qui a chopé la grippe H1N1 (ou a mal réagi au vaccin).
    Sinon pour la chanson laplus connue en chine, j’hésite entre Annie Cordy(la bonne du curé), Chantal goya (c’est guignol chanté par uun chinois ça doit donner) ou Patrick Sébastien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s