Mon Jules est borgne !!!

Hello !

Petite journée aujourd’hui ! On décolle tard, Leo doit préparer son sac, il a son vol ce soir.

Vers 9h30, une dame rentre dans l’appart, c’est une nouvelle coachsurfeuse. Une américano-thaïlandaise (originaire de Thaïlande mais elle habite depuis près de 40 ans aux US). Direct, je trouve que quelque chose ne va pas. Mais bon, c’est le jeu avec coachsurfing, il y a de tout, comme dans la vraie vie. Elle nous demande comment on s’appelle, d’où on vient. Leo explique qu’il est australien. Moi, française. Au bout d’une demi-heure qu’elle est là, elle entend que Leo et moi parlons français. Elle nous dit « ah vous êtes français ? ». Leo lui redit « non non, moi je suis australien ». Ah ok…. 5 minutes plus tard : « Mais au fait vous parlez quelle langue vous les australiens ? » Aïe. « On parle anglais » « ah bon ???? Ah mais c’est bien ça ! » OUHLA. Pour une femme qui a énormément voyagé dans sa vie…. Mais bon, passons.

Avec Léo, on prépare la journée, on regarde comment aller au Summer Palace. Elle nous demande si on a de l’eau. Non, ici on boit du thé, l’eau c’est trop dangereux. « Mais comment on fait du thé ? » « Ben là y’a une bouilloire », « Ah d’accord ». On recommence à regarder les bus. Elle cherche, elle cherche. « Comment on fait le thé vous avez dit ? ». « La bouilloire ». Visiblement, elle ne sait pas de quoi on parle donc on la lui tend … « Ah d’accord ». Elle regarde la bouilloire dans tous les sens, elle va se chercher une tasse et veut essayer de verser. « Non mais d’abord faut mettre de l’eau ». « Ah, mais elle se trouve où l’eau ? » Ben à la cuisine !! Ohlala… Elle revient…. Et là, moment magique, attention !! Elle nous a fait rêver. On lui explique gentiment qu’avant de se servir il va falloir la faire chauffer l’eau et on lui montre le support où mettre la bouilloire. Elle s’accroupit (genre à 2 mètres du support) et elle retourne la bouilloire pour regarder en-dessous. Bouilloire qu’elle vient de remplir à ras bord… Evidemment elle en met partout. On voit qu’elle ne trouve pas le support donc on va lui chercher et on lui tend… Attention les yeux : Elle prend la prise et cherche comment brancher la prise électrique… dans la bouilloire. On est méchant parce qu’on a bien attendu 30 secondes avant de lui montrer, mais en même temps on ne comprenait pas trop ce qu’elle faisait… Donc on lui branche et on met la bouilloire dessus. Puis, discrètement, on enlève toutes nos affaires du sol parce qu’on a peur de ce qu’elle va faire après, une fois qu’on sera parti. On ne voudrait pas retrouver nos tablettes qui flottent en rentrant… On prépare nos affaires et elle nous demande pour la 3ème fois depuis quand on est à Pékin et quand est-ce qu’on repart. Elle demande si on est déjà allé à la grande muraille et là je le sens venir gros comme une patate…. « Moi je prévoyais EVENTUELLEMENT PEUT ETRE d’y aller demain » « oh mais génial, super, on va pouvoir y aller toutes les 2 ». ET Mercredi… La journée va être longue les enfants. Au bout de 5 minutes, on se rend compte qu’elle n’a pas appuyé sur le bouton pour faire chauffer l’eau donc discrètement on appuie dessus… Avant qu’on ne parte elle nous dit qu’il faut qu’on lui donne nos coordonnées. Notamment Léo, elle lui dit « Quand je viendrai à Sydney j’irai dormir chez toi ! ». Il est ravi ! On va partir et elle nous demande « Comment ça marche internet ici ? ». Bon elle avait déjà posé la question en arrivant, on lui remontre les identifiants sur le mur. 5 minutes après « Vous pouvez me connecter à internet j’arrive pas ». Alors quelqu’un qui ne sort jamais de chez lui ou ne voyage pas trop je peux comprendre. Mais elle elle est tout le temps en vadrouille à travers le monde…. Bref, Leo lui rentre les identifiants.

Bon on file avant qu’elle ne décide de se joindre à nous. On sort de l’appart, on est mort de rire. Léo me dit « J’ai pas rêvé, elle a bien essayé de brancher la prise dans la bouilloire ? » Non non tu n’as pas rêvé !!! Et il me félicite d’avoir trouvé un nouveau binôme pour après son départ. Mouahaha c’est pas rigolo !!!! Méchant !!

On file vers la station de métro et juste avant on s’arrête manger. La fille nous amène le plat avec une cuillère et pas de baguettes. Non mais c’est une blague, elle nous prend pour des touristes ?? Je retourne nous chercher des baguettes, elle est toute surprise ! Naméoh !!

On prend le métro, on arrive, on trouve presque seuls l’entrée du summer palace, on devient bon ! On entre dans un parc, on passe un pont qui surplombe une rivière gelée où nous retrouvons la fameuse luge ridicule. On se dit qu’on aurait mieux fait de tenter ici. Mais on préfère passer nos dernières heures ensemble à visiter le summer palace plutôt qu’à faire de la luge de fond. On attaque le palais. C’est magnifique, on monte à chaque fois plusieurs marches (pas très HSE les marches, toujours des hauteurs et des largeurs différentes, c’est pas bien !!) on finit par avoir une superbe vue plongeante sur le reste de la ville. On immortalise avec nos mascottes. Et c’est là que le drame est arrivé. Je sors Jules, on démarre un shooting. Je le range, le ressors, le rerange…. Et en le reressortant… Il a perdu un œil !!! Non ! Mon Jules est borgne ! Oh il me fait de la peine, il est encore plus moche qu’avant. Leo se moque de moi et sort fièrement son bonhomme de neige. Grr. M’en fous je trouverai un moyen de le rafistoler. Il lui reste onze mois et demi à tenir. Manquerait plus que sa baguette nous lâche tien.

On continue la visite. Dans un des temples il y a un bouddha. Jusque-là rien d’anormal. Mais j’ai quand même une question qui me trotte dans la tête. Le bouddha occupe presque tout le volume de la pièce… Comment ils ont fait pour le faire rentrer ?? Je partage mon interrogation avec Léo, effectivement on refait le tour, c’est pas possible de le faire entrer. Soit ils ont fait le temple autour, soit ils sont venus le monter à l’intérieur. Bref. Si vous avez des idées sur comment faire rentrer un bouddha dans un temple, je veux bien votre avis.

On finit par arriver tout en haut et on passe maintenant au parc. C’est tellement paisible, silencieux… zen. En fait, on finit par ne plus parler, on se promène et on savoure le moment. On redescend de l’autre côté (par rapport à là où nous sommes entrés) et nous finissons par arriver au bord d’un grand lac. Le sentier qui longe le lac est abrité par des toits très colorés recouverts de peintures aux nombreux détails, c’est juste superbe. Il y a de la musique calme sur toute cette promenade. On s’assoit au bord et on contemple. On reste assis là un bon moment. On se fait une séance photo au bord du lac (grrr j’enrage de ne pas pouvoir vous poster les photos, mais par mail je ne peux poster que du texte ! D’ailleurs je peux lire vos commentaires mais pas les approuver… il faudra attendre la prochaine connexion non verrouillée par un gouvernement !) et on finit par repartir après quelques heures. Nous avons tous les 2 adoré cette visite, bien plus magique que la cité interdite.

On rentre pour que Leo récupère son backpack et parte à l’aéroport (oui c’est moi la gardienne des clés). Tiens, l’américaine n’est plus là. En revanche, son sac à dos, ses gants,… tout est là. Léo prend ses affaires, je l’ajoute dans mes contacts coachsurfing, je suis invitée à venir chez lui à Sydney ou chez ses parents aux blue mountains pendant mon périple. On fait une dernière photo une fois qu’il a chargé tous ses sacs (Il doit m’envoyer un mail en rentrant pour me dire combien il portait, parce que déjà moi mes 15 kg je les trouve lourds, mais là c’est un autre niveau !), il passe à peine dans la porte. Moi je pars en même temps que lui, je vais repartir me promener au centre et voir le temple of heaven mais je ne suis pas sûre d’avoir le temps. Mais là au moment de quitter l’appartement c’est le gag. On n’arrive plus à ouvrir la porte d’entrée. Normalement, elle n’est jamais verrouillée. Même avec la clé, nous n’arrivons pas à ouvrir. On y passe bien 5 minutes. On finit par réussir à l’ouvrir, mais pour lui le stress a monté d’un cran !! On descend. Et là… surprise !! On tombe sur notre copine. « Euh excusez moi. Est que vous habitez chez Lee ? » Non mais c’est une blague ??? On a passé la matinée avec elle, nous sommes les deux seules personnes qu’elle ait vu depuis son arrivée en Chine et elle ne nous remet pas… Bon. On rigole « oui oui c’est bien nous » « Ah, parce qu’en fait je suis sortie et je n’arrive pas à ouvrir la porte pour rentrer ». Ah donc c’est elle qui nous a tout bloqué ? Mais comment elle a fait ? En fait il suffit de mettre la clé et ça ouvre la porte, y’a pas besoin de tourner, rien ! Rien de plus simple ! Bref, on lui dit qu’on a débloqué, qu’elle peut y aller…

On file et on se dit au revoir au croisement ! Snif ! C’était cool d’être en binôme avec lui ! Mais bon, c’est le jeu de ce périple. De nouvelles têtes et des au-revoirs régulièrement. Mais moi je ne m’y ferai jamais j’ai l’impression !

J’arrive à l’arrêt de bus et là… j’entends « Excusez-moi, excusez-moi, vous êtes française ? » Mais nooooooooooooooooon. Elle ne sait toujours pas qui je suis. Je rigole « Vous venez de France ? » « oui oui ». « Vous dormez chez Lee ? » oui oui c’est bien moi que tu vois depuis ce matin. « Ah ok parce que je n’arrive toujours pas à ouvrir la porte ». Ohlala. Je lui montre quelle clé c’est et je lui explique. Mais bon, va expliquer comment ouvrir une porte, c’est instinctif. « Tu prends la clé là, tu la mets dans la serrure, tu tournes un tout petit peu vers la gauche et la porte s’ouvre ». « Ah bon t’es sûre ? » « Oui oui c’est comme ça que ça marche partout dans le monde » (Bon ok ça je l’ai pensé seulement…). Je prends mon bus et je me dis que quand même, y’a un problème. 55 ou 60 ans, a passé toute sa vie a voyagé, habite en Californie dans une grosse ville, elle ne sait pas faire chauffer de l’eau, n’a jamais vu une bouilloire, ne sait pas brancher une prise et pas ouvrir une porte. Ca fait beaucoup….

Bref, mon bus passe par Tianmen Square, la plus grande place au monde. Tellement grande qu’elle ne ressemble plus à une place. Pour vous donner une idée, mon bus a 3 arrêts de suite sur cette place… Et on roule bien entre chaque arrêt ! Je décide de descendre à Qianmen, c’est une énorme rue piétonne entourée de pleins petites rues piétonnes. Je vadrouille un moment, c’est bien sympa comme endroit. Puis je descends vers le temple of heaven. Mais je vois que le soleil se couche, je pense que je vais arriver trop tard. Effectivement, la billetterie est fermée à mon arrivée. Tant pis, je me serai quand même bien promenée ! Je prends le métro et à la sortie je m’arrête boire un thé dans un café sympa qu’on a trouvé ce matin avec Léo. Tu commandes et après ils te donnent un nounours d’une certaine couleur et sur ton ticket c’est marqué « Nounours bleu ». Tu vas t’installer, tu poses ton nounours sur la table et quand ton thé est prêt, la serveuse regarde ton billet et sait qu’elle doit amener la tasse là où il y a le nounours bleu. Bon au début, je vous laisse imaginer notre tête quand on commande un thé, on paie et la serveuse nous file un nounours…. Evidemment elle ne parlait pas anglais et Léo ne comprenait pas ce qu’elle voulait nous dire… « Mais nous on veut pas un nounours on veut un thé » ^^.

Ensuite, je rentre. J’ouvre la porte. L’américaine est en boule dans le lit en train de dormir, toutes les lumières sont éteintes… Super. Je repars, je me dis que je vais aller manger quelque part en attendant qu’elle se réveille. Après 2 jours, je sais où aller pour manger pas cher, reconnaître les symboles viande, riz et nouilles, prendre les bus ou aller aux stations de métro depuis chez Lee. Bref, ça y est je suis autonome, une vrai Pékinoise, la langue en moins.

A mon retour, elle dort encore. Grr. Tant pis, cette fois je rentre. Au bout de 5 minutes, elle me dit que je peux allumer la lampe… Je m’installe tranquillement et commence à écrire mon article. Une demi-heure plus tard, elle se réveille et me demande si Leo va revenir. Ben non parce que comme on te l’a dit ce matin 3 fois, il retourne en Australie aujourd’hui ! « Et toi ça fait combien de jours que tu es à Pékin, tu vas où après ? » Bon c’est un peu lassant parce qu’on tourne en rond autour des 3 mêmes questions depuis ce matin…

Je croise les doigts pour que Lee rentre bientôt. Il faut commander mon billet pour Shanghai depuis un site chinois où tout est en chinois. Et savoir lire viande, nouilles et riz, ça ne va pas m’aider beaucoup. Et les plateformes de réservation en ligne sont fermées de 23h à 7h (oui oui !!)

Donc je ne peux pas vous dire ce que je fais demain et où je serai demain soir car je n’en ai pas la moindre idée ^^.

A demain !

Ju

Envoyé depuis Surface

6 réflexions au sujet de « Mon Jules est borgne !!! »

  1. Ben elle a l’air gratinée l’américaine ….
    Pour le boudha, ils font peut être comme dans les bronzés pour le crapaud dans la bouteille d’alcool : tu le fais sécher, tu le rentres et tu le réhydrates
    ou alors comme pour les fruits dans les bouteilles, il faut mettre la bouteille autour du fruit (poire par ex) quand il est encore petit. Sauf que je ne suis pas sûre que les boudhas poussent sur des arbres avec des branches assez grandes pour y accrocher des temples. Alors ils ont peut-être des bébés boudhas qu’ils mettent tout petits dans les temples …..
    Bises des BEEP

  2. Oh non, pauvre Jules !! Tu n’as qu’à demander à l’américaine comment ça se répare 😉
    En tout, ton blog est super, ça fait franchement rêver et tu racontes ça tellement bien que nous aussi on s’ attache aux gens que tu rencontres… et quelque part, on voyage avec toi !
    Bises

  3. Elle devrait aller faire une cure de repose en hôpital psychiatrique cette dame, à mon avis ! Perds-la sur la grande muraille, sans te sentir coupable, au contraire ! tu lui rendrais service …

  4. Whaouh,que d’aventures encore. Je suis bien triste pour ton Jules mais je suis sûr que tu trouveras une solution. Enorme l’américaine,ça doit être trop embêtant : un vrai boulet. C’est le risque comme tu dis avec coachsurfing,c’est un peu comme avec OVS : 90% de bien et 10¨% de pas net. Bref,vivement la suite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s