Transsibérien: D’Irkoutsk à Pékin

Je vous ai laissé un peu avant de partir prendre le train. En fait mon train était à minuit quinze… heure de Moscou. Je trouve vraiment Ça super pratique leur système, c’est vraiment un coup à rater son train !! Bref, 5h15 heure locale. Du coup, réveil planifié à 4h. Du coup… je n’ai pas dormi ^^. J’en ai profité pour écrire tranquillement mon article et surtout charger les photos car c’est horriblement long et je ne voudrais pas prendre trop de retard dès le départ !!

Anna hallucine au moment de venir me réveiller J « Ben tu n’as pas dormi ? » Euh j’ai 52 heures d’affilé pour dormir là, ça devrait aller J

Comme d’habitude, elle me prépare mon petit déjeuner, me prépare des boîtes pour dans le train avec du poulet, des mandarines,… Je suis vraiment trop gâtée J

Pendant le petit-déjeuner, une question se pose ! Selon Anna, l’heure marquée sur le billet c’est l’heure d’arrivée du train en gare. Donc on a encore une demi-heure devant nous après minuit quinze. Selon Sacha, l’heure indiquée sur le billet est l’heure de départ du train. Moi je ne peux pas trop les aider…. Pour moi, ma logique voudrait que ce soit l’heure de départ du train. Mais ma logique voudrait que l’heure indiquée sur le billet soit l’heure locale… Donc ma logique ne suit pas la logique russe…

Bref, dans le doute, nous partons au plus vite. Je dois dire au revoir à Sonia qui dort paisiblement au milieu du salon pendant que nous discutons, Sacha et Polina. Au moment de partir, Anna m’emmène dans la chambre et me demande de m’asseoir sur la chaise. Elle s’assoit sur la chaise d’en face et Polina sur le lit à côté de nous. Anna m’explique que la tradition russe veut qu’avant un départ on s’asseye 5 secondes en silence avec la personne qui s’en va, ça permettrait de souhaiter bonne chance et de s’assurer que tout se passe bien pour la suite. Nous nous regardons pendant 5 secondes en silence. Et on y va J

Moi j’ai mis le strict minimum sur moi pour ne pas avoir à galérer après dans le train à me changer si mon compartiment est blindé ou dans les toilettes s’ils sont tous pourris. Dans le doute, j’ai le plus léger sur moi et suis donc prête à caler le sac sous le lit et aller me coucher… Donc je retrouve ma paire de chaussure à 20 euros de Moscou, qui ne m’a finalement servie à rien ! Une toute petite paire de socquette de rien du tout, mon pantalon tout léger, un sous-pull, ma doudoune et ma goretex. Bien sûr il fait -25°c. Mais surprise, je n’ai pas froid. Ça y est ! Je suis une vraie sibérienne !!!

Leçon N°6 : Une vraie baroudeuse doit savoir s’adapter à toute situation, même les plus extrêmes.

Au passage, avis à mon futur employeur : Merci de noter que j’ai de hautes capacités d’adaptation J

Le trajet vers la gare est très rapide, il n’y a pas foule à cette heure-ci. Je regarde une dernière fois la fumée qui s’échappe de la rivière et crée une énorme brume au moment du passage sur le pont. Je regrette que ce soit ma dernière étape en Russie. J’ai adoré ce pays. Mais ça, ce sera l’objet d’un autre article.

J’enfile mon sac, on vérifie le numéro de voiture : N°5. C’est parti. Quai numéro 3, je le trouve en 2 secondes sur le panneau. Eh oui, ça y est je sais lire le cyrillique.

Avis à mon futur employeur : Veuillez donc noter que j’aime m’intégrer complètement et rapidement à tout entourage et que j’apprends vite.

Je vais pouvoir le rajouter le CV en plus de notions de bases russes (ouais bon OK je dois connaître une dizaine de mots. Mais notion de base, ça veut bien dire pas beaucoup non ??).

On court vers le bon quai. On arrive : Voiture 12. On demande au Monsieur qui tape sur les roues (Toujours pareil que l’autre mais je n’ai toujours pas envie de savoir pourquoi ils font ça à chaque arrêt…) dans quel sens ça va. Il nous fait une ptite moue, genre « vous êtes bien gentilles mais moi je ne fais que taper sur les roues, le reste c’est pas mon travail. » Je cavale vers le début de l’autre voiture : Voiture 13. Mince. On court dans l’autre sens. C’est long de courir à 5h du matin par -20°C avec un gros sac sur le dos de la voiture 13 à la voiture 5 sur de la neige. Bref, les conditions idéales pour un footing de bon matin.

On trouve la bonne voiture. Un ptit chinois attend devant. Je lui dis bonjour, il ne répond pas. OK c’est pas grave. Je lui montre mon billet. Il me fait signe OK, garde mon billet et m’indique la porte. OK mais mon billet je peux le récupérer ??? Apparemment pas, on dirait qu’il veut le garder en souvenir. Son collègue arrive, on lui demande si je peux récupérer mon billet. Et attention, il va y avoir la discussion la plus intéressante depuis le début de mon voyage, accrochez-vous :

  • Vous êtes de quelle nationalité ?
  • Je viens de France.
  • Oui mais vous êtes de quelle nationalité ?
  • Ben française.
  • OK

Ahah… l’objectif de la discussion c’était quoi ??

On demande à mon chef de wagon si Anna peut monter avec moi, il comprend pas. Elle monte avec moi, il hoche de la tête. Ça doit vouloir dire que c’est bon pour lui. Eh ben, ça va être coton la communication en Chine ! Jenny comment t’as fait pendant 3 mois ????

En entrant dans le wagon, je m’attendais à tellement pourri après ce que la vendeuse m’avait dit que je suis sous le charme ! Moquette par terre, rideaux aux fenêtres. On suit le couloir jusqu’à trouver le lit N°25. Yeah je suis toute seule !!!! J’ai un compartiment avec 4 lits pour moi toute seule !! Je vais dormir comme un bébé !!! Je pose mes affaires. Anna me dit qu’elle a des cadeaux pour moi. C’est pas possible. Elle s’est occupée de moi pendant tout mon séjour ! Préparé les ptit dejs, donné des vêtements, emmené partout, je n’ai rien eu le droit de payer, elle m’a préparé mes repas pour le train, elle m’a fait les ongles, elle m’a déjà offert une lien et en plus elle a encore des cadeaux ???? Pfiou J J Le prochain qui dit que les russes sont des gens froids ou pas chaleureux, il aura à faire à moi et ça va très mal se passer!!!

Elle m’offre un magnét lac Baïkal avec la forme du lac et à côté l’otarie endémique au lac et un paquet d’un truc qui ressemble à des chewing-gum et qui est russe. Je la remercie et lui propose de la raccompagner sur le quai pour qu’on soit moins en stress que le train parte en plein milieu du wagon.

Je la prends dans mes bras sur le quai et elle se met à pleurer L L L C’est vraiment dur pour moi tous ces départs… Du coup elle s’en va avant qu’on ne se mette à pleurer toutes les deux et je lui promets de revenir lui rendre visite en été comme elle me l’a demandé J Au final, pour moi ce tour du monde tourne clairement plus à l’aventure humaine que touristique, mais c’est tellement mieux comme ça !!!

Le train commence à grinçouiller. Je range tranquillement mes affaires. Ouahouh, je peux même fermer la porte du compartiment. Le gardien du wagon vient m’amener mes draps. Je fais mon lit, je m’installe. Et je me dis que de ces 4 jours, je repars encore avec des images pleins la tête, des rencontres que je n’oublierai jamais et j’ai la larmichette à l’œil en repensant à Anna. Puis Alex, Kate, Natasha, Maria, Olga. Je quitte mon premier pays et sincèrement le bilan est plus que positif… SI tous les pays se passent de cette manière, je vais revenir avec des étoiles pleins les yeux et un carnet d’adresse remplis de personnes incroyables.

Voilà, je vais passer ma première nuit dans ce transsibérien chinois, je vais faire de très beaux rêves.

Effectivement, j’ai passé une excellente première nuit. Tellement longue d’ailleurs que je n’ai rien vu du Lac Baïkal. Heureusement que j’y étais allée avec Anna et Sacha !! La première journée s’écoule vite :

Qu’est ce qu’on lit dans le transsibérien vers Pékin ?

J’ai trouvé une bande dessinée : « Voyage en Chine » de Béka et Marko. Notamment sur tous les désagréments des voyages en Chine relatés avec beaucoup d’humour ! Me voilà bien préparée !

Qu’est ce qu’on regarde dans le transsibérien vers Pékin ?

J’ai regardé « Balzac et la petite tailleuse chinoise ».

Si jamais, tous les films et livres que je cite sont validés par moi, donc si ça vous tente vous pouvez y aller !!

Je finis de faire mes comptes pour la Russie, de trier les photos,… Je veux commencer à faire mes vidéos mais je suis presqu’à cours de batterie. Je sors dans le couloir pour le charger… Pas de bol ça ne marche pas !! C’est la bonne prise mais ça ne marche pas. Je vais voir le gardien du wagon (un un peu plus âgé que la veille), je lui montre à peine la prise, il me fait « non non ». D’accord… Bon tant pis ! Mais seule dans un compartiment, non pardon, dans un wagon ( !!!!!) pendant 3 jours sans tablette et sans téléphone ça risque d’être un peu long quand même….

Je recommence donc mon activité favorite : regarder par la fenêtre !! Je tombe sur un 4×4 dans un grand champ enneigé…en train de tracter un gamin sur une bouée J

Etant donné que j’ai apparemment privatisé le train, vous ne voudriez pas m’arrêter 5 minutes pour que je puisse essayer, ça a l’air marrant !!!

Je mange le poulet qu’Anna m’a préparé (miam miam !!!) avec des nouilles chinoises et quand le soleil se couche je me dis que je vais aller me coucher, vu qu’il n’y a rien à faire. Sauf que le train s’arrête. Nous venons d’arriver à la frontière mongolienne. Bon, pas prête de dormir.

OK je savais que ça allait être long. Mais pas aussi long !!!!!!!!! Plus de 3h !

Un premier monsieur vient ouvrir la porte de mon compartiment.

Une première dame vient me demander mon passeport. Elle se barre avec… j’aime pas trop, mais bon je ne vais pas argumenter avec une douanière en mongolien, je risquerai de nous faire perdre du temps à toutes les 2 !

Un deuxième monsieur débarque pour me donner une feuille à remplir : « Est-ce que j’ai de la drogue, est ce que j’ai plus de 400 cigarettes, plus de 10 000 $ sur moi ?… »

Un premier toutou passe dans le couloir. Il a l’air tout doux et comme d’hab quand je vois un animal j’a envie de sympathiser. Sauf que lui, s’il vient me voir il risque de me mettre dans de beaux draps, alors je décide de l’ignorer. Il fait pareil et c’est tant mieux !

Un troisième monsieur passe, il court après son toutou.

Deux dames passent. Elles me demandent de sortir de mon compartiment. Une reste postée à l’extérieur pendant que l’autre fouille. Elle regarde dans chaque recoin de la cabine. Je me dis que si elle trouve quelque chose qui a été planqué là par quelqu’un avant que j’arrive…. Euh ça se passe comment ? Parce que si je dis que c’est pas moi, ça va paraître évident que c’est moi non ? Mais bon après 5 bonnes minutes de fouille (dans un 5m2 c’est déjà pas mal !), elle ressort bredouille et repart avec sa copine.

Un quatrième monsieur passe avec le gardien du wagon. Ils lui font vider les poubelles,… avant de passer la frontière.

Un deuxième toutou passe. Lui il passe en cavalant. Comme la première fois, un autre monsieur finit par passer en lui courant après.

Après plusieurs autres monsieurs défilent sans s’arrêter dans mon compartiment. Ils retournent tout le wagon. 2 heures plus tard, deux autres dames reviennent, une entre dans le compartiment : « Julie Anne ? » Je me lève « oui oui enfin c’est que Julie ». Elle me tend mon passeport et me souhaite bon voyage.

Je jette un œil à mon passeport : J’ai le tampon de sortie de Russie mais pas celui d’entrée en Mongolie… ??

Bon on verra bien. Une heure plus tard (il fallait changer les rails du train, elles n’ont pas les mêmes dimensions en Russie et en Mongolie), on repart ! AH J J

Je vais pouvoir aller me coucher !!! Je m’allonge. Le train s’arrête… Déjà ??? 5 minutes après on tape à ma porte.

Une date mongolienne : « Passport please ». Oh c’est pas possible. Le même cirque recommence, avec les mêmes personnages, mongoliens cette fois. En fait, tous les précédents, ce n’était que pour sortir de Russie…. Pas pour entrer en Mongolie…. Bref les monsieurs, les madames et les toutous défilent. On me demande mon papier de goods to declare. On repart avec mon passeport. Ca dure une éternité. Une autre dame finit par revenir avec mon passeport, on me scrute pour me comparer à ma photo de passeport pour la je ne sais combientième fois ! Puis elle me temps mon passeport « Bienvenue en Mongolie ». Ah, ça veut dire que je peux aller me coucher ?????n Les lumières s’éteignent, le train repart, ça doit être bon cette fois. Puis avant de m’endormir, j’écarquille les yeux « Je vais devoir subir le même cirque demain pour la chine ???? »

Sans compter que pendant ces 4 ou 5 heures ou je ne sais plus combien de temps, bien sûr les toilettes sont fermées ! Donc vaut mieux prévoir avant et ce ne serait pas le moment d’avoir une tourista (hein les Thomittes ^^).

J’ai dû me coucher vers 2 ou 3h du matin. Le lendemain, c’est grasse mat, puisque de toute façon je n’ai rien à faire ! La journée s’écoule trop lentement à mon goût, plus de tablette, plus de téléphone et je suis toujours la seule dans mon wagon… C’est pénible à la fin. Moi qui comptait jouer aux cartes et boire une vodka avec les russes, c’est mort. Heureusement que j’ai mon Kindle, j’enchaîne les livres, ça m’occupe un peu ! Je feuillette notamment les destinations 2014 selon le Lonely Planet. Arrive en première position : Le Brésil. Niquel ! J’apprends au passage que la criminalité enregistre un recul spectaculaire à Rio. Super mais c’est dommage qu’il faille une coupe du monde pour commencer à faire reculer la criminalité… En 2ème arrive l’Antarctique. Du coup, j’ai un petit regret, parce que ce continent faisait partie du premier itinéraire. Mais à 4500 euros et 10 jours minimum, ce n’était pas raisonnable ! Ce sera pour une autre fois ! En 3ème l’Ecosse et en 4ème la Suède : J’apprends que tous les employeurs suédois sont tenus de proposer un service de massage gratuit à leurs employés !! J’adore !! On ne pourrait pas internationaliser cette loi ??? Viennent ensuite le Malawi, le Mexique (j’ai eu le nez fin, j’y étais début 2013), les Seychelles « galapagos de l’océan Indien » (Ben moi j’irai aux vrais Galapagos ! Et toc !), la Belgique (C’est vrai que ça fait rêver), la Macédoine et la Malaysie (C’est bon j’y passe). Ils savent bien vendre la Malaysie : Une des activités principales du pays c’est l’huile de palme. Dans à faire, ils mettent Lego Land et Hello Kitty Land ! Wahou !!

Les paysages sont complètement différents de la Russie ! Toute la matinée ce sont des steppes enneigées à perte de vue. Petit à petit la neige disparaît et l’après-midi ce sera steppes sans neige ! J’ai scruté toute la journée pour voir une yourte. Déception, je n’aurais pas vu une seule yourte en Mongolie ! J’ai vu des maisons, quelques immeubles. Mais pas de yourte. Mince.

19h, nous ne sommes toujours pas à la frontière. Pas que je sois pressée d’arriver en Chine. C’est juste que si ça prend autant de temps que la veille, je ne voudrais pas que nous commencions les festivités au milieu de la nuit… Mouais. J’étais bien loin de m’imaginer !!

Le même cirque commence….. Tout se déroule une première fois et 2 heures après on finit par me ramener mon passeport avec le tampon de sortie de Mongolie. On roule 5 minutes, on s’arrête à nouveau. Un monsieur vient chercher mon passeport et avant de le prendre il me demande « est ce que vous êtes saoule ? » euh pardon ? non non. Il dit « OK » et repart avec le passeport… ??????????? Bon d’accord… C’était une question piège ??

Je ne vous recite pas les madames, les monsieurs et les toutous. C’est toujours pareil.

Sauf que le train redémarre et que je n’ai pas récupéré mon passeport. Bon en même temps, ça ne sert à rien de paniquer, même si je voulais poser la question au gardien du wagon il ne comprendrait pas.

On s’arrête 5 minutes plus tard et une heure après on me ramène mon passeport. « Welcome to China ». Merci.

Je peux en déduire que je peux aller me coucher ??

5 minutes plus tard, on tape à ma porte : Le gardien du wagon me tend 2 tickets et s’en va : Je finis par trouver 2 mots en anglais sur chaque billet : « Free Breakfast » et « Free Lunch ». Cool !

C’est le milieu de la nuit je peux enfin dormir.

7h30, je me lève comme une bombe : Vite vite le ptit dej gratuit c’est jusqu’à 8h. Je prends mon sac en bandoulière avec tout ce qui est vital pour mon périple (carte bancaire, passeport, argent, téléphone) et je marche. Je dois traverser une bonne dizaine de wagons, 1ère et 2ème classe. Tous sont pleins. A croire que le train était plein quand j’ai réservé et que suite à ma réservation ils ont décidé de rajouter un wagon pour être sympa.

Au restaurant, on me sert des toasts avec du beurre salé (ahah comme à la maison), confiture de fraise, du thé et 2 œufs durs. Royal. Je n’ai pas super faim mais j’arrive en début d’après-midi, il me faut des forces pour porter mon sac ! Ensuite, je prépare mon sac, dernière ptite douche de chat pour la route, je me change et c’est l’heure du lunch gratuit. J’ai vraiment pas faim. Mais ça m’intrigue, je veux voir ce qu’on mange en Chine ! J’y retourne : On m’amène 3 mini-assiettes. Une avec des légumes cuits (Choux et haricots), un bol de riz et des sortes de boulettes de viande avec de la sauce et des pommes de terre. C’est très bon, mais je n’ai pas assez faim pour enchaîner 2 repas ! Dans le transsibérien, je tourne à peu près à 2 repas par jour, alors là 2 d’affilé, je n’en peux plus !

A mon retour, le gardien de mon wagon tape à la porte et me montre les draps. Je commence à enlever les draps du lit. Aïe aïe aïe erreur ! Il lève les bras au ciel, crie dans tous les sens. Qu’est-ce que j’ai fait ?

Il me montre le lit, me fait signe de m’asseoir et me tends mes chaussures. OK. Je mets mes chaussures. Puis il me montre le couloir…. Une fois dans le couloir, il va lui retirer les draps. AHHHHHHHHHHHH…. Fallait pas s’énerver comme ça J

Puis juste avant d’arriver, je prends le dossier que Lee, mon hôte à Pékin m’a envoyé et je regarde comment se rendre chez lui… Alors il y a le circuit en venant de l’aéroport et 3 circuits selon la gare à laquelle on arrive. Et comment je sais à quelle gare j’arrive ? J

Rien de marqué sur mon ticket. Je vais poser la question à mon gardien de wagon. J’ai encore vécu un grand moment…

Mais ça je vous le raconterai ce soir !!!

Biz

Ju

Envoyé depuis Surface

Ce contenu a été publié dans Russie par Ju. Mettez-le en favori avec son permalien.

Une réflexion au sujet de « Transsibérien: D’Irkoutsk à Pékin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s