Maman j’ai failli râter l’avion!

Bonjour à tous!

Il s’est passé tellement de choses en 24 heures que j’ai du mal à savoir par où commencer….

Je vais essayer de commencer par le commencement.

Tout commence bien. Le réveil sonne à l’heure prévu, on se lève et on part dans les temps, je suis toujours chez Da, mon cousin (pour ceux qui ne suivent pas). Bon, je n’ai pas dormi de la nuit, j’étais pliée en deux… Je me dis que comme je n’ai pas vraiment bien dormi depuis quelques semaines, plus peut être le stress du départ,… Bref je me dis que ça ira mieux après le départ….

On prend le premier bus, puis l’orly bus jusqu’à Orly Sud. Pratique d’y aller avec Da, il y est comme un poisson dans l’eau (Il bosse chez Corsair… à Orly.). En 5 minutes je me débarrasse de mon énorme sac et le verdict fait mal: 15.5 kg. Il y a 2 solutions:

– La première c’est que le Lonely Planet a menti. Dans la bible du globe trotteur, j’ai moins d’affaires que ce qui est dans leur liste et ils disent que ça fait dans les 12 kilos…

– La seconde c’est qu’un petit plaisantin est allé cacher des poids dans les doublures de mon sac.

Franchement, je ne vois pas de troisième solution, le sac n’est même pas complètement rempli.

Me voilà donc allégée de 15.5 kg et ça fait du bien! Da m’emmène voir la terrasse d’Orly d’où on peut voir les avions atterrir. Et on a de la chance on arrive pile quand un avion Corsair se pose! Da m’apprends pleins de choses, notamment qu’ils refont beaucoup de travaux à Orly… sauf la façade de l’entrée qui est classée donc ils n’ont pas le droit d’y toucher. Je ne sais pas si vous êtes déjà allés à Orly, mais franchement quand on est à l’entrée, je ne vois pas ce qu’il y a à classer…

Je finis par laisser Da pour passer la douane au moment de l’embarquement: Je pars à l’aventure, lui part au boulot ^^

A noter que je pensais que l’avion était à 9h40 mais il est à 9h20, mais on avait tellement d’avance que ce n’était pas un problème. Tout se passe super bien, si ce n’est que j’ai de plus en plus mal au ventre et je commence même à avoir des spasmes… niquel!

J’appelle ma mère avant le décollage qui m’apprend qu’elle a été malade toute la nuit… Ah…. alors on a peut être mangé un truc qu’on n’aurait pas dû!! aïe!

Arrivée à Berlin, ça ne va pas franchement mieux… Je vais directement à la porte d’embarquement pour pouvoir m’assoir tranquillement. Sauf que juste avant la porte, il y a le contrôle des passeports et que derrière il n’y a ni table, ni bar/resto, ni toilettes… Du coup, je fais comme tous les passagers de mon avion, je m’installe sur les chaises avant le contrôle des passeports. J’observe une petite fille d’environ 3 ans, c’est assez étrange: Tant qu’elle coure elle rit aux éclats. Dès qu’elle arrête de courir, elle se met à hurler…. ça marche à chaque fois, je me dis que ça ne doit pas être de tout repos pour les parents…

Une demi-heure avant l’embarquement, on se lève tous pour se diriger vers le contrôle des passeports et embarquer. Et là une fille vient, pré-vérifie les passeports et « Toi ok, toi non tu vas là bas,… » ??? c’est mon tour et elle m’explique que seuls les russes peuvent embarquer directement pour les autres, il y a un autre guichet où aller avant…. Du coup, on se retrouve à 30 devant un guichet pour vérifier nos visas russes… où il n’y a qu’une seule personne. ça n’avance pas et l’embarquement a commencé… On voit la file qui diminue pour l’embarquement mais pas pour la vérification des visas…. Tout d’un coup on entend « dernier appel pour le vol à destination de Saint-Pétersbourg » alors que nous sommes toujours aussi nombreux à attendre. Plusieurs personnes de la file perdent patience et commencent à agresser la dame du guichet qui elle n’y peut rien, elle fait ce qu’elle peut…. Un russe attend pour embarquer que sa femme, allemande et derrière moi dans la file, passe au guichet. Il s’énerve et se met à hurler sur sa femme… qui elle n’y peut rien non plus et on se retrouve tous au milieu d’une dispute conjugale….

On passe le guichet puis la porte d’embarquement au compte goutte. Nous devions décoller à 12h20, j’ai du embarquer à 12h30 et j’étais loin d’être la dernière… On finit par décoller, j’ai de plus en plus mal à la tête et devinez qui est dans l’avion…. la petite blondinette qui hurle à chaque fois qu’on l’empêche de courir…. Super. J’ai de la chance! En plus, avec toutes les tempêtes qui traversent l’Europe actuellement, nous enchaînons les zones de turbulence. A chaque fois, c’est la même histoire: Le symbole attachez vos ceintures apparait, la dame va chercher la ptite blondinette, la met sur le siège, lui attache sa ceinture… et elle se met à hurler…. ça n’aide pas mon mal de crâne et en plus les 2 dames assises à côté de moi ont un parfum très très fort, je commence à avoir la nausée. En plus des crampes intestinales et du mal de crâne ça commence à faire beaucoup! Je rêve d’un bon lit, mais j’en suis loin!

Avant de continuer, il faut quand même que je vous parle de la dame assise à côté de moi. Sacré personnage. Une russe d’une cinquantaine d’année avec les cheveux …. jaunes… Oui oui, je n’ai pas confondu avec du blonde c’était du jaune! Un petit peu trop de maquillage. Elle a commandé un panini… accompagné… d’une bouteille de champagne 🙂 On a la classe ou on ne l’a pas! Une bague a presque chaque doigt avec à chaque fois des « cailloux » tellement gros qu’elle doit en avoir mal au dos à force…

On finit par atterrir. Tout le monde se lève, récupère les sacs et attend pour descendre. 5 minutes s’écoulent. Puis 10. Puis 15… ah? Là le pilote sort de la cabine et dit quelque chose au micro… en russe! Super…. Je vois tous les gens râler, remettre les sacs en place, se rasseoir, les hôtesses qui passent pour vérifier qu’on a bien remis nos ceintures… euh?? on s’en va???

Je demande à la dame à côté de moi, mais elle est comme moi elle ne parle pas russe, donc elle ne comprend pas ce qui se passe non plus. Je finis par réussir à arrêter une hôtesse: Il n’y a aucun moyen de nous faire descendre de l’avion… Ils ont oublié de prévoir un bus pour nous et il n’y a pas de portes de dispo pour nous faire descendre… on doit donc rejoindre un autre terminal. On reprend donc la route pendant 10-15 minutes et enfin nous pouvons descendre. Au final, nous descendons presqu’avec une heure de retard.

J’allume mon téléphone pour prévenir les russes qui viennent me chercher à l’aéroport que j’arrive. Mais pas de réseau. En fait, je change de forfait aujourd’hui et à 17h, mon forfait Orange (35 euros pour sms illimités et 4h de communication) s’arrête et Prixtel (2 euros pour sms illimités et 2h de communication, sans engagement….) prend le relais. Sauf que mon forfait s’est bien arrêté mais il y a visiblement une période de flottement… Je croise les doigts pour qu’elles m’aient attendues!!

Je passe le contrôle des passeports. La douanière est comme toute les douanières: Moins aimable qu’une porte de prison. Elle me scrute à plusieurs reprises avec un regard… Je voyais presque des éclairs sortir de ses yeux…. Elle finit par tamponner mon passeport et par me le rendre… Et là, quelle émotion! Mon premier tampon d’une sacrée longue série!!!youhouh! j’en ai la gorge qui se serre en voyant ce tampon!!! Surtout que c’était tellement la croix et la bannière pour avoir ce visa que je ne pensais pas que ce serait aussi simple. Bref, ma gorge se serre, je suis toute émue!

Leçon numéro 1: Une baroudeuse est sensible comme une femme enceinte!

(J’ai dit sensible, pas chiante!)

Physiquement, ça ne va pas mieux, j’ai les jambes comme du coton et les 15 kilos qui arrivent ne m’enchantent guère. Je vais récupérer un chariot, même si ça ne fait pas trop globetrotteuse. Je suis soulagée en voyant mon sac arriver sur le tapis, maintenant ce sac c’est ma maison! Je le charge sur le chariot et passe le contrôle des douanes… sans encombre.

Après tout ce cirque pour mon visa, je suis presque déçue!!!!

Je passe à peine la porte que je vois mes 2 russes avec un panneau « Julie LADAQUE » 🙂 Je me dis que ça doit être moi (oui je suis futée). Elles sont toutes contentes de m’accueillir, elles me demandent si le vol s’est bien passé et si je veux aller manger quelque chose… euh… je leur explique que je ne suis vraiment pas au top de ma forme que je préfèrerai plutôt rentrer pour aller m’allonger! On sort de l’aéroport, je dois laisser le chariot et là…. elles me portent mon sac!!!! Je leur dis que quand même, je peux porter mon sac, ça me gêne! Mais non elles insistent, parce que de toute façon c’est bien plus facile de le porter à 2!

On file vers le métro. On prend un escalator qui descend sous terre… on descend… on descend…. euh ça descend jusqu’où??? Oxana m’explique que le sol de Saint-Petersbourg est très instable, du coup le métro est très loin sous terre. Effectivement!!!!

Arrivée au métro, je demande où prendre les tickets, mais non elles me donnent des jetons pour le prendre!

L’intérieur du métro ressemble au métro new-yorkais: Quelques sièges alignés sur les côtés sinon tout le monde est debout. Il fait très très chaud dans le métro. Donc devinez qui se sent de plus en plus mal? En plus ça fait 24 heures que je n’ai rien mangé donc la chaleur et le fait de rester debout n’arrange rien! Au changement de station on s’arrête pour acheter une boisson sucrée. Le shop dans ce métro est recouvert de livre, Oxana m’explique que les russes adorent lire dans le métro, donc qu’il y a pleins de points de vente de livres à toutes les stations.

On refait une demi-heure de métro. Il commence à se faire tard il est déjà 20h. Dans son mail, Alex, mon premier hôte coachsurfing, me dit de le rejoindre à son travail où il me donnera les clés de son appartement. Mais comme j’ai eu beaucoup de retard avec mon avion et que c’est vendredi, Oxana et Katarina pensent qu’il sera sûrement déjà rentré chez lui. Du coup on se dirige directement vers son appartement. Pour ça on prend un bus qui va durer près d’une heure. Je découvre enfin la ville! Certaines rues ressemblent vraiment à des villes européennes et d’autres sont typiquement russes avec les façades très colorées,…

Au bout d’une heure, on descend et on cherche l’immeuble. Après avoir tourné quelques temps dans le froid (oui ça a beau être des températures positives, il fait très froid, mais comme je ne suis pas très bien, je ne sais pas si c’est moi ou le froid…), nous finissons par trouver l’immeuble. On sonne…. pas de réponse. Oups.

Oxana finit par sonner à un autre appartement, on vient nous ouvrir la porte de l’immeuble et on se retrouve sur le palier de l’appartement mais Alex n’est pas là. La voisine d’en face sort, nous confirme qu’il habite bien là et qu’il a souvent des voyageurs qui viennent dormir ici. On finit par trouver son numéro de téléphone, Oxana l’appelle. Moi je ne comprends rien, tout est en russe… Elle le rappelle une deuxième fois. Elle sort de l’immeuble et le rappelle une troisième fois…

Puis Katarina me dit que c’est tout bon, il arrivera d’ici une heure, une heure et demi (en fait il travaille tard…) mais que la voisine d’en face m’accueille avec plaisir, comme ça son fils de 12 ans pourra s’exercer en français…

Je rentre chez elle. Elle ne parle pas un mot d’anglais. En fait, elle ne parle et ne comprend que le russe… Mais moi à part Priviet et Paca, je suis très limitée. Ca s’annonce compliqué!!

L’appartement est minuscule et tout y est minuscule. Minuscules couloirs, minuscule cuisine…. J’entre, elle m’offre une paire de pantoufles, de quoi me laver les mains et me propose de m’installer à la table à la cuisine. J’essaie de lui expliquer que je n’ai pas forcément envie de manger, mais c’est offert de tellement bon coeur que j’ai du mal à dire non. Elle m’offre des petits pancakes. Elle me met une sorte de yaourt dans mon assiette qu’elle saupoudre de sucre et elle me montre de prendre un bout de la mini crêpe et de la tremper dedans. C’est très très bon. J’en mange 2 et là elle me sort du pain, du fromage, du beurre… aïe…

Son fils de 12 ans arrive mais il vient juste de démarrer l’anglais à l’école donc la discussion est compliquée. Je lui demande une carte du monde, il comprend et me ramène un globe. J’essaie de leur expliquer que je pars faire le tour du monde… Je ne suis pas sûre qu’ils comprennent. Tout d’un coup, son fils a la bonne idée d’aller chercher la tablette. C’est étrange, il n’y a ni revêtement au sol, ni revêtement mural, une seule chaise. Mais ils ont une tablette! Merci Google translate, nous avons pu communiquer! Là j’arrive à leur expliquer que je pars faire le tour du monde. Ils sont extrêmement accueillants. Ils n’ont pas l’air d’avoir grand chose et pourtant ils m’offrent tout ce qu’ils peuvent… Elle me refait du thé, me propose une banane, puis une pomme, puis son fils veut absolument que je goûte la confiture de framboise car c’est sa grand-mère qui l’a faite. Il m’offre 2 pièces de 1 rouble en mémoire de mon passage en russie. Je leur offre des chocolats suisses, la mère est folle de joie, elle en goûte un et est aux anges, ce sont de toutes petites boites de 4 chocolats. Son fils me dit qu’il gardera la boite en souvenir de mon passage chez eux et m’offre une pièce de 2 roubles pour que je puisse revenir les voir!

Alex arrive à 23h, je m’installe dans l’appart. Il y a à peu près autant de choses dans son appart que dans mon sac. ^^ pas de superflu! Il m’offre un thé et m’explique que c’est une tradition russe, on offre toujours du thé aux visiteurs.

Il met la musique… depuis la douche… Là encore c’est assez contradictoire! Le sol de la salle de bain n’est pas terminé, il n’y a vraiment rien dans l’appart, mais il a une douche 5 étoiles avec lumières, jets et même la radio! Du coup la musique dans l’appart c’est depuis la douche 🙂

J’essaie de lui expliquer que je suis malade, que je ne me sens pas très bien, mais il n’a visiblement pas l’intention d’aller se coucher! Décidément!! Il me raconte ses expériences sur coachsurfing comme il est mon premier hôte! Il m’offre de la vodka, le « médicament russe », il dit que ça va me guérir. Bon j’en prends quand même un verre pour lui faire plaisir. Il me montre des vidéos de ses voyages et m’explique qu’il travaille à son boulot depuis 48 jours… d’affilé!!!!!!!!!!!!!!!! Pas de week end, pas de jour de repos, rien!!!! 48 jours! Il bosse tous les jours de 9h à 21h. Heureusement, il ne lui reste plus que 2 semaines, ensuite il part voyager en Espagne. Après il ira à Sochi pour travailler pour les jeux Olympiques. Et ensuite, il partira en Amérique du Sud où il veut s’installer…

A 2 h du matin, comme ça fait 3 fois que je lui dis que j’irais bien me coucher parce que vraiment je me sens pas bien, il finit par céder! Je penser dormir par terre sur le matelas, maisil refuse, il laisse toujours ses invités dormir dans le lit et lui dort par terre!!! Il me donne la clé de l’appartement pour le lendemain et une carte du métro. Je lui demande où changer mes euros dans le coin. Il propose de me les échanger contre des roubles comme il part dans 2 semaines en Espagne, comme ça on n’aura pas de frais ni l’un ni l’autre. Donc ça y est, j’ai des roubles!

On finit par dormir vers 3 h du mat. Mais pour moi impossible de dormir, j’ai toujours la nausée et mal au ventre…. à 8h son réveil sonne, j’en profite pour aller prendre un médicament. ça va mieux mais du coup je m’effondre comme une masse, j’ai dormi une bonne partie de la journée, mais maintenant ça y est ça va mieux!!!! OUF!!!!!!!! ENFIN!!!!!!

Donc vivement demain que je puisse attaquer la visite de saint-pétersbourg. Je rejoins Oksana et Katarina à midi, elle veulent me faire visiter un endroit typique d’ici, un grand marché je crois. Avant j’irai soit me promener, soit au musée de l’ermitage.

Voilà! Donc une première journée très mouvementée, mais aussi une excellente surprise. De l’étranger, la Russie renvoie une image très froide et pourtant de ce que j’ai vu aujourd’hui, ce sont des gens extrêmement accueillants et chaleureux!!

Bonne soirée et à demain!!!!

Ju

 

8 réflexions au sujet de « Maman j’ai failli râter l’avion! »

  1. Pétard de pétard. . . . . J’aurais bien aimée être p’tite grenouille et trouvée une p’tite place dans tes bagages…. M’enfin, chaque fois que j’ai un mail de ton blog, je ne me retiendu pas de cliquer pour te suivre . . . .
    Bizoukkk.
    Anne

  2. Quelle 1ère journée!!! J adore!
    Tu es déjà mon livre de chevet favori….
    Bon, je ne suis pas encore couchée…
    Partis depuis 10h00 ce matin de Bordeaux, Chloé a déclaré une gastro à Perigueux… il est 22h50, nous sommes bloqués dans la voiture entre Bourg Saint Maurice et Val d Isère (route bloquée par la neige) …
    Vivement demain:))
    J ai hâte de te lire. Bises.

  3. Ju !! Quelle aventure… J’aurais pas imaginé tout ça en te laissant hier, si toutes tes journées sont aussi remplies tu vas avoir l’impression de voyager 10 ans. Au plaisir de lire la suite. Bise. DA (en russe aussi ça se dit DAAAA, tu vois que tu connais des mots)

  4. Whaouh…à la fois angoissante voire passionnante ta journée. Il s’en est passé des choses. Content que tu ailles mieux : moi,je dirai que c’est le stress qui est retombé!

  5. BON , me voilà un peu rassurée ……MOI aussi,j’ai dormi comme un masse jusque 13 H aujourd’hui …. je pense qu’on nous a refilé un mauvais virus …..Mais hier j’ai travaillé 9H 30 et j’étais tte seule, bon c’est peu par rapport à Alex , mais pour moi , c déjà pas mal surtout que j’ai aussi été malade la nuit précédente ….. en fait , les ladaique sont des âmes sensibles ……GROS BISOUS DE TA MAMAN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s